Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes

  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
         
 

Stado-TPR : Les réactions après Hyères-Carqueiranne

mardi 26 mars 2024 par Rédaction

Sébastien Bruno : On essaie de montrer qu’on a le niveau de la Nationale

Si on attendait les Varois dans l’agressivité et le combat, on les attendait moins sur le plan du jeu à la main. « C’est notre politique de jouer, de se faire plaisir », assure Sébastien Bruno, ancien talonneur international, passé par Béziers, Pau, Sale et Toulon. « On vit des moments pas évidents. On est dans le doute depuis le début de la saison sur le financement, sur le projet et sur l’avenir du club. On essaie de faire abstraction de cela et on essaie de montrer qu’on a le niveau pour jouer en Nationale. A Tarbes la pelouse est belle, il faisait beau et on a pris du plaisir. » Un plaisir gâché par une défaite en fin de matchalors que les Varois avaient repris le score à l’heure de jeu. « Après on est déçu du résultat final parce qu’à cinq minutes de la fin, on menait. Maintenant, il faut féliciter Tarbes qui y a cru jusqu’au bout. Nous on a fait des erreurs, tant pis pour nous. » La tête était déjà à la réception d’une grosse équipe narbonnaise, car en cas de victoire les Hyérois pourraient espérer décrocher le dernier ticket pour les Phases Finales. « Le week-end prochain on a un gros match à la maison avec Narbonne et c’est un peu comme une finale pour nous. Ce sera un truc sympa et il faut qu’on reste positif jusqu’au bout de toute façon. »

Grégory Le Corvec : C’est un match qu’on doit gagner

Grosse déception du Manager, au vu de la physionomie de la rencontre. « C’est un match qu’on doit gagner. En première mi-temps, on fait de belles choses mais on a manqué un peu de conviction dans nos lancements de jeu. On ne les a pas assez mis en difficulté. En deuxième mi-temps, on est revenu avec de meilleurs arguments et on arrive à passer devant. A trois minutes de la fin on est toujours devant mais malheureusement on fait deux fautes importantes. On a une touche défensive à 5 mètres de leur ligne où on ne doit pas se mettre en difficulté et où on se fait pénaliser. Après, on fait un en-avant sur une chandelle et sur la mêlée on prend un essai. Sans compter une pénaltouche non trouvée pendant les arrêts de jeu. Toutefois l’ancien troisième ligne international de Toulon, Mont-de-Marsan et Perpignan, retient le point du bonus défensif qui aurait pu lui échapper sans trois échecs des buteurs tarbais (63ème, 77ème, 79ème). « Ça reste quand même un résultat positif, avec un point pris à Tarbes qui nous laisse toujours une chance de nous qualifier. » Car les Varois qui étaient venus en Bigorre pour gagner espèrent toujours disputer les Phases Finales s’ils s’imposent le week-end prochain à domicile. « Ce ne sera pas évident, contre Narbonne qui est une grande équipe et un grand club. On va rentrer sur Toulon pour se régénérer avant de repartir au charbon. » Une qualification qui serait une belle récompense pour un Groupe qui, malgré une saison difficile à vivre, ne lâche rien, comme il vient de le prouver à Tarbes.

J’espère que la situation va s’améliorer très rapidement

D’autant que les soucis financiers ne datent pas du mois de février mais depuis la démission de l’ancien président Alain Bringuier à l’intersaison. « Ce qu’on vit depuis le mois de juin ce n’est pas évident du tout. Mais on ne lâche rien, on a un Groupe qui travaille, certains sont là depuis des années. On est sur de la continuité et les Garçons n’ont pas envie de se lâcher. Les joueurs, le staff, ne lâchent pas et n’ont pas envie de lâcher. On est un Groupe très, très, solidaire pour continuer à faire de belles choses. » Malgré une première tentative de sauver le club qui a échoué début mars, le Manager reste optimiste. « J’espère que la situation va s’améliorer très rapidement. C’est sûr qu’on a de l’espoir. Il y a des choses qui vont se mettre en place là. On a eu des échos qui sont très positifs et ça va être concluant. » Grégory Le Corvec ne croit pas à une relégation financière. « Non, non. Si on ne va pas au bout du bout sûrement mais là on fait tout pour que ça aille. »

Côté tarbais

Clément Latorre

Ailier/arrière de formation, Clément Latorre, 21 feuilles de matchs, vient de jouer les cinq derniers matchs au centre à côté de Rawaca. A 22 ans, c’est l’un des joueurs les plus expérimentés de cette jeune équipe qui sort victorieuse d’un match compliqué et dur contre une solide équipe hyéroise. « Oui, très compliqué parce qu’ils nous ont mis énormément d’agressivité dans les rucks. En début de match, on n’a pas mis le contenu qu’il fallait mais après, on s’y est mis. » Malgré la victoire, ce match lui laisse des regrets. « On aurait dû mettre plus de points, car offensivement, quand on écartait le ballon, on jouait bien mieux qu’eux et on trouvait des espaces. On a un peu de frustration sur ça, mais après, on a été se le chercher. On a mis ce qu’il fallait et il faut continuer pour le prochain match. » Des ingrédients indispensables face à une équipe rugueuse venue en Bigorre pour gagner « Eux, c’est tout les matchs. Depuis le début de la saison, ils ont fait chier tout le monde à l’extérieur et à domicile, ils gagnent tous leurs matchs. C’était un rugby de combat mais on a mis les ingrédients qu’il fallait pour se vider et aller se le chercher ensemble. » Un succès, arraché à l’envie, qui soude encore plus le Groupe qui s’est forgé depuis la gifle d’Albi. « Mentalement ça nous renforce. On voit que quand on joue au rugby, qu’on n’a pas peur de jouer, on peut faire de belles choses. On gagne pas mal de matchs, on fait chier pas mal d’équipes et il faut que ça continue jusqu’à la fin de la saison, pour bien préparer la saison prochaine. »

Propos recueillis par Jean-Jacques Lasserre