Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes

  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
         
 

Nice-Tarbes samedi à 15h00 à Arboras

samedi 20 janvier 2024 par Rédaction

Nice vise une victoire bonifiée

Forts de leurs sept succès bonifiés les Niçois visent un huitième bonus offensif contre une équipe de Tarbes qui leur réussi plutôt bien ces dernières saisons en Nationale. Un bonus qui permettrait à Nice (1er : 51 points) de devancer Narbonne (1er : 51 points) même si celui-ci parvenait à s’imposer à Blagnac, qui devrait vendre chèrement sa peau. Ce serait aussi l’occasion de prendre des distances avec Albi (3ème : 50 points) qui se rend à Périgueux et Carcassonne (4ème : 47 points) qui va à Chambéry.

Un sursaut d’orgueil au moins…

Après la bouillie de rugby proposée à Blagnac les Tarbais n’espèrent rien, en termes de points de ce lointain déplacement à Nice. D’autant que les Niçois ont inscrit sept Bonus Offensifs depuis le début du championnat, dont deux lors de leurs deux dernières sorties contre Périgueux (41-15) et Vienne (31-9). Même Carcassonne (38-10) est passé sous le laminoir comme Bourg-en-Bresse (31-10) aux Arboras mais aussi Vienne (3-25) et Hyères-Carqueiranne (17-42) chez eux. Deux résultats qui ne plaident pas en faveur des Bigourdans qui ont été la seule équipe à perdre à Vienne et à concéder un bonus offensif à Hyères-Carqueiranne. Prendre 1 point a minima à Nice, même en cas de malentendu, est dans ces conditions complètement utopique. Tout ce qu’on peut espérer, c’est un sursaut d’orgueil de cette équipe qui aura la fierté de relever la tête après Blagnac (31-6) et qui se souviendra de la piquette du match Aller (3-38). S’ils ne veulent pas subir une nouvelle humiliation les Tarbais devront mettre le « Bleu de Chauffe » pour répondre au combat et au défi physique de Nice.

Répondre présent dans le combat pour éviter une déroute

Même si les Niçois ont été avertis toute la semaine par leurs coachs, au fond de leurs subconscients, ils garderont en mémoire la balade du match Aller et les résultats déplorables des Tarbais en déplacement. C’est là que réside une maigre chance de revenir avec un score honorable à défaut de grignoter des points comme Massy (11-9) et Bourgoin (9-9), deux équipes mal classées. A l’époque Massy était 13ème et Bourgoin 10ème, à un point devant Tarbes. Mais pour cela le TPR devra répondre présent dans le combat et l’agressivité dès le début du match. Plus le chrono tournera, plus les Niçois déjoueront et plus les Tarbais limiteront les dégâts. Sinon, s’ils se font transpercer d’entrée, l’addition risque d’être lourde face à une équipe en pleine confiance qui pourra réciter tranquillement son rugby.  

Quatre absences devant qui risquent de peser lourd

Le match de Blagnac n’a pas laissé de traces qu’au niveau du moral, il a aussi des traces physiques avec la perte de quatre joueurs, un sur suspension (Armary) et les trois autres sur blessures (Erasmus, Palisse, Saint-Guilhem). Un vrai coup dur car le Stado se retrouve sans pilier Gauche de métier sur le banc et a perdu un joueur polyvalent qui couvre énormément de terrain et qui est précieux en touche. Ce qui est un double handicap avec la suspension d’Armary qui était le sauteur N°1 et le capitaine de touche. Quatre absences qui risquent de peser lourd en conquête tant en touche qu’en mêlée face à un pack niçois conquérant et dominateur. Si Palisse, Erasmus et Saint-Guilhem pourraient faire leur retour d’ici quinze jours ou au début du prochain Bloc, Armary est susceptible d’être suspendu entre deux et six semaines. Malgré ces absences, l’équipe présentée tient la route sur le papier, avec un solide quinze de départ, composé en partie avec des joueurs qui retrouvent leurs places de titulaires. Des absences qui se répercutent donc sur la composition du banc avec les absences d’un Gaucher d’un seconde ligne de métier. De plus Armary et Mondon sont remplacés par deux Espoirs Estaque et Dolier qui prennent place sur le banc. Un banc moins clinquant que celui de Blagnac mais qui ne devrait pas rechigner à mettre les mains dans le cambouis.

Retours de Fuertes, Méric, Duny…

Absences de Mondon, Erasmus, Palisse, Armary…

Le staff a effectué six changements par rapport au Groupe de Blagnac, avec les sorties sur blessures de Palisse, Erasmus et Saint-Guilhem, sur suspension d’Armary et sur roulement de Mondon. Par contre Fuertes et Duny font leur retour de maladie, Dolier et Méric reviennent après blessures, Combier et Estaque rentrent dans le roulement.

Infirmerie : Bonnin et Duffau, les blessés de longue durée ont été rejoints par Bousquet qui va se faire opérer. Dans les blessés moins graves Massyn est toujours à l’arrêt après sa commotion à Suresnes. Pees devrait reprendre au prochain Bloc. Palisse, Erasmus et Saint-Guilhem ont rejoint l’infirmerie. Par contre Rolland et Camou ont repris l’entraînement et ont participé à la mise en place de jeudi. 

Compos  : 1 Combier, 2 Lamothe, 3 Taufa, 4 Peytavi, 5 Seuvou, 6 Guicherd, 8 Manu, 7 Ricard, 9 Dulucq, 10 Fuertes, 11 Tuva, 12 Rawaca, 13 Descoubet, 14 Latorre, 15 Trotta

Remplaçants : 16 Dolier, 17 Tchitchiasvhili, 18 Estaque, 19 Cantan, 20 Méric, 21 Nasoko, 22 Berbizier, 23 Duny

Jean-Jacques Lasserre