Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes

  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
         
 

Barrage d’Accession nationale

dimanche 19 mai 2024 par Rédaction

Marc-en-Barœul relègue Vienne

Après la relégation administrative de Blagnac et la montée de Langon, Champion de France de Nationale 2, Vienne, avant dernier de Nationale, affrontait Marcq-en-Barœul le finaliste de Nationale 2 pour une place en Nationale. Les Nordistes, s’ils avaient gardé le même Groupe avaient effectué trois changements dans le XV de départ par rapport à la Finale perdue. Les Isérois étaient privés de leurs hommes forts Nouhaillaguet, Giroud, devant et de Saïd-Omar, Colliat et Derderian derrière. En manque de rythme et de repères après trois semaines sans jouer Vienne, qui n’avait gagné qu’un match à domicile en Nationale contre Tarbes, n’a rien pu faire en première mi-temps contre des Nordistes plus agressifs et plus en jambes. Sportivement le Barrage n’a rien changé puisque Vienne aurait été relégué et que Marcq-en-Barœul aurait été promu avec l’ancienne Formule mais il faudrait un peu plus d’équité au niveau des calendriers de Nationale et de Nationale 2 pour que les deux équipes soient à égalité de chances. Le scénario du match, avec une première mi-temps dominée par les Nordistes 27-3 et une seconde remportée par les Isérois 21-10, laisse présumer que Vienne a eu du mal à mettre son jeu en place après trois semaines sans rugby.

Marcq-en-Barœul un ton au dessus

Stadium Lille Métropole : Marcq-en-Barœul -Vienne : 34-24 (MT : 24-3)

Evolution du score : 3-0, 10-0, 17-0, 17-3, 24-3 // 24-10, 27-10, 27-17, 34-17, 34-24

4000 spectateurs, beau temps, vent fort, pelouse parfaite, arbitrage David Beun

Marcq-en-Barœul : Quatre essais Antunes (7ème), Crespo (15ème), Ouassiero (36ème), Iglesias (80ème), quatre transformations (7ème, 15ème, 36ème, 80ème), deux pénalités Antunes (3ème, 65ème).

Vienne : Trois essais Hervouët (48ème), Ravanello (75ème), Minodier (80+3), un drop (33ème), trois transformations Hager (48ème), Hervouët (75ème, 80+3).

Compositions d’équipes

Marcq-en-Barœul : 1 Ekwah Elimby, 2 Reynaud, 3 Balas-Burel, 4 Delaporte, 5 Lefebvre, 6 Simonet, 8 Carvalho, 7 Bruges, 9 Cazanave (Cap.), 10 P. Decavel, 11 Antunes, 12 L. Decavel, 13 Detre, 14 Crespo, 15 Fleming

Remplaçants  : 16 Iglesias (60ème), 17 Vliegen (61ème), 18 Maso (60ème), 19 Yonkeu (51ème), 20 Kafotamaki (51ème), 21 Nocete (61ème), 22 Ouassiero (17ème), 23 Mazisiwe (61ème)

Vienne : 1 Robin, 2 Gibierge, 3 Kavidze, 4 Chapelle, 5 O’Flynn, 6 Peyrat, 8 Minodier, 7 Massot, 9 Piet, 10 Hager, 11 Grange, 12 Giovale, 13 Mollard, 14 Brunel, 15 Bellavia

Remplaçants : 16 Benjamin (59ème), 17 Capuano (59ème), 18 Grosu (65ème), 19 Moroldo (65ème), 20 Ravanello (59ème), 21 Richard (70ème), 22 Hervouët (16ème), 23 Durand (59ème)

Sans match dans les jambes depuis trois semaines Vienne était cueilli à froid par les Nordistes qui venaient d’enchaîner trois rencontres. D’entrée Antunes ouvrait le score des 40 mètres en biais 3-0 (3ème) puis l’ailier marquait un essai entre les poteaux suite à une percée de son ouvreur P. Decavel 10-0 (7ème). Après un essai refusé pour un en-avant après une relance de 80 mètres (11ème), l’ailier Crespo marquait en coin et Antunes transformait du bord de touche 17-0 (15ème). Vienne se rebiffait et pilonnait la ligne, avec un essai refusé mais avec une pénalité et un carton jaune au capitaine nordiste Lefebvre (20ème). Les Viennois vendangeaient la pénaltouche et n’arrivaient pas à profiter de leur supériorité numérique pour réduire le score. Vienne était récompensé de ses efforts sur un drop sous pression de son ouvreur Hager 17-3 (33ème) après le retour du seconde ligne nordiste. Marcq-en-Barœul inscrivait un splendide essai en première main derrière une mêlée dans les 22 mètres viennois 24-3 (36ème). Vienne n’arrivait pas à marquer dans un nouveau temps fort près de la ligne et manquaient de se faire prendre en contre sur un ballon perdu.

Nouveau temps fort de Vienne dès la reprise mais la défense nordiste dressait de nouveau les barbelés (44ème). Les Isérois finissaient par trouver la faille sur une transversale au pied de l’ouvreur Hager pour Hervouët en position d’ailier 24-10 (48ème). Vienne se procurait une nouvelle occasion d’essai après une percée, sur un coup-franc joué à la main du N°8 Minaudier avec un relais de Piet et de Massot repris près de la ligne (54ème). Derrière la mêlée le N°8 Minodier marquait en puissance mais l’essai était refusé (58ème). Antunes creusait l’écart sur une pénalité en coin 27-7. Alors que le match semblait plié, le demi-de-mêlée Ravanello, qui venait de rentrer, marquait au ras d’un regroupement sur la ligne 27-17 (75ème). Sentant le danger les Nordistes réagissaient et suite à plusieurs percussions dans l’axe Iglesias, le talonneur remplaçant, enfonçait le clou 34-17 (80ème). Les Viennois avaient cependant le dernier mot par leur troisième ligne centre Minodier qui franchissait la ligne pour la seconde fois avec validation arbitrale cette fois 34-24 (80+3).