Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes

  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
         
 

Nationale : Bourgoin-Tarbes, samedi à 18h30 à Rajon

samedi 27 janvier 2024 par Rédaction

Bourgoin vise la passe de trois et une seconde victoire bonifiée

Les Berjalliens, en pleine ascension, pour intégrer le Top, viennent d’enchaîner deux victoires consécutives contre Périgueux, dont une bonifiée contre Vienne. La venue de Tarbes est l’occasion de réussir la passe de trois avec l’objectif de signer un second succès bonifié de rang contre une équipe tarbaise qui vient d’en concéder deux de suite à Blagnac et à Nice, après en avoir concédé deux autres à Albi et encore contre Nice au match Aller. « On vise le trois sur trois » annonce le talonneur Tripier en avant-match. « On sait qu’il n’y a pas de questions à se poser si on veut accrocher le bon wagon. »

Méfiance de mise cependant

Les Berjalliens, qui ont beaucoup à se faire pardonner après le match Aller, avec une colère noire de Pascal Papé, restent prudents. Il est vrai que leurs deux dernières sorties victorieuses n’ont pas été glorieuses contre Périgueux (17-10), très maladroit face aux perches et Vienne (27-3) avec deux essais pendant les arrêts de jeu après avoir mené 17-3 à la mi-temps. Face à des Périgourdins et à des Viennois très accrocheurs dans les zones de combat et notamment dans les rucks, le CSBJ a peiné à mettre son jeu en place. Les Berjalliens, qui ont encore en tête la déception du match Aller qu’ils comptaient remporter, se méfient à l’instar du demi-de-mêlée Munilla. « C’est le dernier match du Bloc et je pense que ça va être le plus compliqué à aborder. Même s’ils viennent de perdre chez le premier Nice, on a vu leur force. Ils marquent trois essais en vingt minutes et on sait à quoi on doit s’attendre. Ils sont très forts en attaque et on s’est préparé pour. Il va falloir qu’on soit prêt dans le combat, dans l’agressivité. Ils ont des joueurs très solides devant comme derrière, avec de gros porteurs. Si on n’est pas prêt dans le combat et l’agressivité, on va passer à côté. »

Tarbes sans pression ni illusion

Il serait prétentieux pour les Tarbais de claironner qu’ils vont à Bourgoin pour prendre des points. D’autant qu’ils seront attendus avec les honneurs à Rajon par des Berjalliens qui ont à cœur de se racheter de leur piètre prestation du match Aller à Trélut. Le but de ce long voyage émaillé par les barrages des agriculteurs sur les autoroutes, est d’offrir une prestation rassurante avant le match à quitte ou double contre Albi. Après deux bonnes sorties à Suresnes (21-16) et à Chambéry (22-16), ponctuées a minima de deux bonus défensifs, les Tarbais ont chargé à Blagnac (31-6) et à Nice (51-17). A Bourgoin, Tarbes devra surtout répondre dans le combat devant, car les Berjalliens sont moins joueurs que Blagnac ou Nice. Les Berjalliens s’appuient surtout sur la puissance de leur pack et sur les ballons portés où ils excellent. Des ballons portés obtenus sur les pénalités qu’ils vont chercher par un excellent jeu au pied de pression et d’occupation. Les Tarbais devront être vigilants sur les chandelles et sur le fond de terrain pour éviter les 50/22. La défense devra répondre présent, car Bourgoin dispose de gros porteurs de balle qui mettent l’équipe dans l’avancée. Gare alors à l’indiscipline qui peut se payer cash avec la botte de Cachet ou sur des ballons portés d’école. Pour autant Rajon n’est pas redevenue une citadelle imprenable puisque Carcassonne (12-18) et surtout Chambéry (13-14) s’y sont imposés et Hyères-Carqueiranne (18-15) et Massy (26-23), qui tirent dans la même catégorie que Tarbes y ont pris un bonus défensif. De plus Rajon leur a plutôt bien réussi ces trois dernières années, où les Bigourdans se sont imposés (21-24) et ont perdu (24-16) mais qui ont gagné trois matchs à Trélut 19-12, 32-16 et 17-9.

Retours d’Erasmus, Palisse, Mondon, Rolland, Paulet, absences de Fuertes, Latorre…

Erasmus, Palisse, Mondon, Rolland et Paulet font leur retour dans le Groupe à la place de Combier, Tchitchiasvhili (roulements), Dolier (contusion), Fuertes (commotion), Latorre (nez cassé). Tuva, Descoubet également touchés à Nice sont finalement aptes à jouer. L’absence de Thébault peut s’expliquer par la capacité de Dulucq à couvrir trois postes (la mêlée, l’ouverture et l’arrière), suite aux forfaits de Fuertes, Pees et Camou.

Infirmerie  : Bonnin et Bousquet (opération à venir) sont out pour toute la saison. Duffau, qui revient du CER de Capbreton, devrait reprendre du service courant avril. Massyn, Saint-Guilhem, Camou et Pees, sont en reprise et pourraient faire leur retour lors du second bloc.

Tarbes : 1 Erasmus, 2 Mondon, 3 Taufa, 4 Peytavi, 5 Seuvou, 6 Guicherd, 8 Manu, 7 Ricart, 9 Méric, 10 Berbizier, 11 Tuva, 12 Nasoko, 13 Descoubet, 14 Paulet, 15 Trotta

Remplaçants  : 16 Lamothe, 17 Palisse, 18 Rolland, 19 Estaque, 20 Dulucq, 21 Rawaca, 22 Cantan, 23 Duny

Jean-Jacques Lasserre