Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes

  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
         
 

Nationale : Chambéry-Tarbes, vendredi à 19h30 au Stadium

vendredi 8 décembre 2023 par Rédaction

Les conditions météos devraient être difficiles, pluies et températures basses, mais le terrain synthétique, du flambant neuf Stadium Chambéry-Savoie, est une garantie d’un terrain praticable qui favorise le jeu, quelles que soient les conditions climatiques. D’autant que la pluie devrait cesser en soirée mais le ballon risque d’être glissant.

Pour engranger des points à domicile

Même si les Savoyards n’ont pas réussi à prendre le bonus contre Vienne (22-7) sous la neige, ils attendent sereinement une équipe tarbaise sur courant alternatif. D’autant que Tarbes leur réussi bien à domicile avec une nette victoire 45-0 (2021-2022) et un court succès 22-17 (2022-2023), le match de 2020-2021 faisait partie des six matchs annulés à cause du Covid. Après le succès contre Vienne, Chambéry compte bien battre Tarbes pour tenter d’enchaîner une série de six victoires avec les réceptions à venir de Narbonne, Hyères-Carqueiranne, Carcassonne et Suresnes. Une martingale qui permettrait au SOC de s’installer tout en haut du tableau et de prendre une option pour disputer les Phases Finales comme il y a deux ans. D’autant que les Savoyards sont invaincus dans leur nouveau Stade où sont tombés tour à tour Bourg-en-Bresse (33-17), Massy (33-27), Nice (14-10), Albi (13-10) et Vienne. Battre Tarbes, même s’il vient de bousculer Suresnes, est dans l’ordre des choses même si les Chambériens auront peut-être la tête à la réception de Narbonne.

Une confiance mesurée

Les Chambériens, pour avoir eu des longs déplacements consécutifs (Narbonne, Hyères-Carqueiranne, Carcassonne), savent que la récupération est difficile et que la préparation est courte, comme c’est le cas pour Tarbes. En conférence de Presse d’avant match Juan Pablo Orlandi reste cependant méfiant. « C’est une équipe affamée qui veut aller chercher sa première victoire à l’extérieur. C’est une équipe qui va venir faire la guerre et il faut se préparer à ça. » L’entraîneur est loin de mésestimer Tarbes. « C’est une équipe qui déplace beaucoup le ballon et c’est une équipe très performante devant aussi. C’est une équipe très costaud, avec de l’expérience, avec un bon milieu de terrain, avec deux bons buteurs qui ont un très bon jeu au pied.  » Pour autant l’ex-international argentin reste confiant. « Il faudra être plus performant qu’eux sur les bases. On a un effectif très complet qu’on peut faire tourner et où tout le monde est concerné. Ça fait plusieurs semaines qu’on travaille très bien et faut continuer sur notre dynamique et proposer notre projet et notre rugby. »

Tarbes toujours en quête de points

Le bonus ramené de Suresnes a laissé un goût amer aux Tarbais qui se voyaient remporter la première victoire de la saison qui s’est dérobée à la sixième minute des arrêts de jeu. Un point bonus qui récompense toutefois l’engagement d’une équipe qui souffre toujours des mêmes maux depuis le début de la saison. Trop de points facilement donnés à l’adversaire et un manque de réalisme près de la ligne que les Tarbais ont tutoyé à deux ou trois reprises. Sans oublier un manque de clairvoyance, avec des pénalités jouées sans discernement à la main et un ballon trop rapidement sorti et rendu sur un maul perforant. Même si le groupe a été remanié d’un tiers, en vue de la réception de Massy, les Tarbais ne partent pas en vacances d’hiver au pied des Alpes. Les rentrants se doivent de répondre présents dans le combat pour se racheter du non match à Hyères-Carqueiranne. Mais on l’a vu à Suresnes la vaillance ne suffit pas si on n’est pas pragmatique et réaliste.

Sept changements !

La raison est revenue, même par la force des choses, compte-tenu du report de 24 heures du match de Suresnes et du long trajet en bus qui ont pesé sur les organismes. Avec deux jours de récupération de moins et un nouveau déplacement fastidieux, le staff a donc procédé à sept changements dans le Groupe avec les débuts en troisième ligne de Jean Guicherd qui n’a aucune feuille de match. Soit trois changements de plus qu’à Vienne où le jeune troisième ligne n’avait pas été invité. Rolland et Peytavi, qui ont enchaîné pratiquement tous les matchs, sont laissés au repos et le seconde ligne remplaçant est Saint-Guilhem qui lui aussi enchaîne les rencontres. Ce qui permet le retour de la seconde ligne titulaire de l’an dernier qui va être associée pour la seconde fois de la saison depuis Nice. Une occasion de concerner à nouveau tout le Groupe et comme le souligne Nicolas Cabanne « de retrouver de la fraîcheur mentale et physique ». Il en faudra pour faire bonne figure face à une grosse équipe de Chambéry. « C’est une équipe très complète, très physique, forte devant et qui va vite derrière » confirme l’entraîneur.

Débuts de Guicherd, retours de Fuertes, Bousquet et des « Varois »…

En plus des changements, les rotations ont repris normalement avec Palisse, Mondon, Duny, Seuvou, Manu et Tuva qui quittent le banc pour intégrer le XV de départ. Au centre Descoubet-Rawaca formeront une nouvelle paire avec les indisponibilités de Pees, Paulet, Nasoko et le retour de Latorre à l’aile. Si Paulet (dos), Berbizier (contusion), Massyn (KO) et Taufa (cheville), quittent le groupe sur blessures, Peytavi, Rolland et Erasmus, sont laissés au repos en vue de la réception de Massy. Fuertes et Bousquet, font leur retour de blessure, Combier, Tchitchiasvhili et Ricart retrouvent le Groupe après Hyères-Carqueiranne, Descoubet revient après Carcassonne et Guicherd se voit enfin offrir sa chance. Pees, qui aurait dû réintégrer le groupe, est malade (infection). Si Massyn Nasoko et Pees, sont d’ores et déjà forfaits pour Massy, Paulet, Méric, Taufa, devraient en toute logique pouvoir postuler.

La compos

Tarbes : 1 Palisse, 2 Mondon, 3 Duny, 4 Bousquet, 5 Ricart, 6 Guicherd, 8 Manu, 7 Ricart, 9 Dulucq, 10 Fuertes, 11 Tuva, 12 Descoubet, 13 Rawaca, 14 Latorre, 15 Camou

Remplaçants : 16 Lamothe, 17 Combier, 18 Saint-Guilhem, 19 Armary, 20 Thébault, 21 Cantan, 22 Trotta, 23 Tchitchiasvhili

Jean-Jacques Lasserre