Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes

  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
         
 

TCES : une opposition qui travaille en équipe.

jeudi 21 septembre 2023 par Rédaction

Lors d’une conférence de presse, les élus de Tarbes Citoyenne Ecologique et Solidaire (TCES) Hervé Charles, Rébecca Caley, Héloïse Dasse et Laurent Rougé, groupe d’opposition municipale, a fait le bilan de mi mandat et prépare les prochaines municipales qui se dérouleront dans 3 ans.

Héloïse Dasse remplace désormais Cathy Laüt qui a donné sa démission en début d’été.

La nouvelle conseillère municipale a souligné qu’elle irait dans la continuité de Cathy Laüt. Elle a rappelé qu’elle avait grandi à Tarbes et qu’elle s’était engagée au lycée. En 2018, elle a rejoint le PCF 65, elle s’est investie et a milité pour le maintien et le renforcement des services publics de proximité, pour le développement économique et solidaire et aussi pour la transition écologique. En 2019, elle rejoint l’association TCES, elle fait ensuite partie de la liste pour les municipales de 2020 ; elle est aussi candidate pour les dernières élections départementales dans le cadre de l’union de la gauche et des écologistes et l’année dernière candidate aux élections législatives dans le cadre de la Nupès.

Pour la nouvelle conseillère municipale, il y a urgence sur la transition écologique et de préciser que les propositions de TCES qui sont faites aujourd’hui sont les mêmes que sur le programme de 2020, elles se trouvent renforcées et d’actualité dans le contexte du réchauffement et du dérèglement climatique. Il est donc urgent de repenser et préparer la ville à ces urgences climatiques. Il y a urgence sur la rénovation énergétique. « La majorité municipale a fait le choix de l’embellissement de la ville pour attirer des habitants mais Tarbes est une ville trop bétonnée, voir au foirail. Il y avait d’autres options, des efforts ont été faits comme la place au Bois, le projet de la Providence ou encore la place Jean-Jaurès c’est super, mais il est important d’accélérer la végétalisation ».

Rébecca Caley a ensuite abordé la pauvreté qui ne cesse d’augmenter depuis 35 ans et avec l’inflation ça ne s’arrange pas, certains en souffrent vraiment. La municipalité a fait beaucoup mais ce n’est pas suffisant, il faudrait repenser et retravailler en s’appuyant sur une nouvelle analyse des besoins sociaux, rappelant que l’an passé TCES avait demandé la gratuité des fournitures scolaires, ce qui n’a pas été suivi.

Laurent Rougé poursuit avec la sécurité. « Il ne faut pas le nier à Tarbes les incidents se multiplient ; on le voit sur le site de l’arsenal ou dernièrement place de Verdun, on ne va pas dire que Tarbes est une zone de non-droit c’est faux, mais les citoyens s’inquiètent. Il faut faire un travail de fond, travailler avec les populations ».

Hervé Charles est revenu sur les nouvelles zones de stationnement payant. « Oui Il y a moins de voitures ventouses, mais avec l’inflation ce n’est pas le bon moment ; pour certains payer 20 ou 50 € par mois pour venir travailler, c’est cher. Il faudra voir à la longue l’impact sur la fréquentation des commerces ».

« A TCES, nous avons une vision globale des choses, ce qui n’est pas toujours le cas entre les services et les élus. Nous ne réglons pas non plus nos comptes personnels, nous ne faisons pas d’attaque. Nous sommes une opposition constructive qui travaille, qui participe aux commissions et nous savons de quoi nous parlons », précise Laurent Rougé.

Nicole Lafourcade