Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes

  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
         
 

Tarbes-Nice, samedi à 19h30 à Trélut

samedi 9 septembre 2023 par Rédaction

Un début de calendrier déséquilibré

Le début du calendrier des clubs de Nationale est complètement chamboulé pour cause de Coupe du Monde, avec des équipes qui se déplacent plusieurs fois de rang tandis que d’autres empilent les réceptions. Deux terrains de Nationale, qui servent de camps de base à des équipes qui disputent la Coupe du Monde, sont gelés. C’est le cas de Nice qui accueille l’Ecosse et de Bourgoin qui héberge l’Italie. Deux équipes qui vont entamer leur troisième déplacement à Trélut ces deux prochains week-ends. Pour autant, d’autres équipes sont concernés par ce début de calendrier complètement déséquilibré. Nice et Chambéry, avec quatre déplacements, sont les plus mal lotis, devant Blagnac, Bourgoin et Suresnes qui voyagent à trois reprises. A contrario, Carcassonne, Massy, Narbonne, Hyères-Carqueiranne, Vienne et Tarbes reçoivent trois fois.

Un choc au couteau

Du coup la pression est sur beaucoup d’équipes. Tarbes, qui reçoit trois fois de rang des « gros » comme Blagnac, Nice et Bourgoin, ne peut se permettre de perdre à domicile dès le premier Bloc tout comme Nice obligé de prendre des points en déplacement pour préserver ses ambitions. Le choc contre Nice va valoir son pesant d’or car Nice fait partie des favoris cette saison encore avec un gros recrutement et des ambitions à la hausse. Les matchs contre Nice sont toujours équilibrés à Trélut, si on fait exception du 34-12 en quart de Finale Retour Du Manoir il y a quatre ans. La première année de Nationale, Nice n’avait pas joué en Bigorre à cause de la suspension du Championnat. La seconde année les Niçois s’étaient imposés 6-19 dans un match marqué par la grave blessure du jeune Lucas Parrou. Enfin l’an dernier, les Tarbais l’avaient emporté sur le fil 22-20. On peut donc s’attendre à un match au couteau comme contre Blagnac le week-end dernier mais cette fois sur terrain sec et par beau temps.

Nice puissance devant, vitesse derrière

Nice est toujours une équipe rude et dense devant mais Alex Compan, qui a pris les commandes, est un adepte du jeu de vitesse derrière. Nicolas Cabanne qui a visionné leurs deux premiers matchs confirme. « Ils ont changé leur effectif et ils viennent de gagner 25-3 à l’extérieur où ils ont fait un gros match avec beaucoup d’occasions. Ils ont fait aussi un gros match à Périgueux qui est costaud. Ils ont rivalisé devant et on s’attend à un gros combat. C’est une équipe qui met aussi beaucoup de vitesse derrière et qui arrive à transpercer. » Les Bigourdans sont avertis et ils devront être très vigilant en défense car samedi les conditions favoriseront le jeu. Le but devrait être de priver les Niçois de ballons et de les prendre à la gorge d’entrée pour les faire douter, comme a su le faire Périgueux.

Retour de Bousquet, absences de Lamothe, Bonnin, Berbizier, Pees…

Les Tarbais, qui ont perdu Berbizier contre Blagnac, enregistrent le retour de blessure de Bousquet, absent lors des deux premières rencontres. Erasmus, Mondon, Taufa, Seuvou, Bousquet, Cantan et Camou, connaissent leur première titularisation alors que Dolier et Estaque, font leur entrée dans le Groupe. Un Groupe d’où sortent sur roulement Palisse, Lamothe, Bonnin, Pees et Berbizier sur blessure, remplacés par Combier, Dolier, Estaque et Camou. Le staff ayant choisi un 6/2 sur le banc au lieu du traditionnel 5/3 pour cause de pénurie derrière avec les absences combinées de Berbizier (adducteurs), Pees (obligations), Descoubet (acromio) et de Duffau (genou) et de l’absence des centres fidjiens qui doivent arriver dimanche et la semaine prochaine.

Tarbes : 1 Erasmus, 2 Mondon, 3 Taufa, 4 Bousquet, 5 Seuvou, 6 Armary (Cap.), 8 Massyn, 7 Saint-Guilhem, 9 Dulucq, 10 Fuertes, 11 Latorre, 12 Cantan, 13 Paulet, 14 Tuva, 15 Camou

Remplaçants  : 16 Dolier, 17 Combier, 18 Peytavi, 19 Rolland, 20 Estaque, 21 Méric, 22 Trotta, 23 Tchitchiasvhili

Nice vient chercher des points

Rassurés par leur victoire bonifiée à Vienne (3-25) les Azuréens vont tenter la passe deux en Bigorre où ils restent sur une victoire (6-19) et sur une courte défaite (22-20). En butte à quatre déplacements consécutifs dans ce premier Bloc, Nice se doit de l’emporter s’il veut jouer les premiers rôles. L’an dernier, un départ catastrophique avec une seule victoire lors des quatre premiers matchs leur avait coûté la qualification. Gagner à Tarbes est impératif car derrière les Niçois se rendent à Narbonne qui vient d’enchainer deux victoires contre Chambéry (17-9) et surtout à Massy (23-27). Alex Compan ne cache pas qu’il vient en Bigorre pour l’emporter même s’il éprouve beaucoup de respect pour Tarbes. Une équipe tarbaise qu’il a déjà affronté à deux reprises avec Suresnes, avec une défaite (25-19) et une victoire (30-40)… Le Manager niçois sait que son équipe devra répondre présent dans le combat d’entrée pour ne pas renouveler les erreurs qui ont conduit à la défaite à Périgueux (25-14).

Nice en mode continuité

A priori le staff devrait renouveler sa confiance au Groupe qui s’est imposé à Vienne car il semble que ce soit encore un peu tôt pour récupérer les blessés à part l’Argentin Freytes pour remplacer Berenguel touché à Vienne. Là aussi, compte tenu des absences derrière et de la puissance du pack bigourdan, le staff pourrait aligner un 6/2, comme à Vienne et à Périgueux. 

Le groupe probable

Avants : Beaufils, Pupuma, Vola, Ciancio, Anga’Aelangi, Strippoli, Murday, Rey, Tivoli, Vigne, Freytes, Suaud, Smiler, Vignolles…

Arrière : Solinas, Jeune-Joly, Viard, Riguet, Delas, Courtade, Charlat, Odieté, Le Huby

Jean-Jacques Lasserre