Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes

  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
         
 

Affaire des marchés publics de la mairie de Tarbes : Non-lieu pour Gérard Trémège concernant les principaux chefs d’accusation

vendredi 21 juillet 2023 par Rédaction

Gérard Trémège, maire de Tarbes, a tenu une conférence de presse cet après-midi dans son bureau de l’hôtel de ville pour informer que le tribunal de Pau a pris une décision afin de faire en sorte que l’affaire dite Trémège - mairie de Tarbes soit appelée pour une mise en état devant le tribunal de Pau le 3 juin 2024. “Je me permets de dire ENFIN !, a déclaré le premier magistrat tarbais. Il était temps, il y a des années que je demande que cette affaire arrive. 10 ans d’insultes, 10 ans de diffamations, 10 ans de propos dans une certaine presse hostile, 10 ans pour alimenter toutes les suspicions, tous les sous-entendus sur mon honnêteté, sur mon intégrité. 10 ans, imaginez les dégâts autour de moi, dans ma famille, quand on voit des amis qui vous tournent le dos”. 


Gérard Trémège a rappelé comment cette affaire avait été engagée il y a 10 ans suite à une lettre anonyme, la carapace qu’il faut pour supporter tout cela,”avec une opposition haineuse qui se délecte des éléments les plus ravageurs contenus dans les accusations dont j’ai été l’objet. On verra à la fin si le déploiement de moyens énormes, y compris financiers, en valait la peine”.


Et d’annoncer que dans la décision du tribunal il y a quelques jours, il relève des points extrêmement positifs. “Des personnes ont bénéficié de non-lieu. Pour ce qui me concerne, c’est l’information majeure que je voulais donner : toutes les accusations sur lesquelles on surfait pendant des années, y compris en conseil municipal régulièrement par mes adversaires, ces accusations concernant le trafic d’influence, la corruption,le détournement de fonds publics, tout cela a fait l’objet d’un non-lieu. Ce qui veut dire qu’il n’y a aucune raison de me poursuivre sur ces chefs d’accusation qui ont été les principaux chefs d’accusation. Nous ne bénéficions pas d’un non-lieu total. Je voulais toujours dit, je sais qu’au terme je serai condamné pour des délits de favoritisme” Et de s’en expliquer (consulter la vidéo). 


En conclusion, Gérard Trémège n’écarte pas des poursuites et réclamera sans doute le remboursement de sommes importantes 150 000 euros avancés par lui-même et 160 000 euros par la ville de Tarbes. “Cette décision vient à point nommé et justifie qu’il s’agissait bien de diffamation dans l’action que j’avais intentée devant le tribunal de Tarbes, il y a deux jours. Ma satisfaction est de les avoir fait comparaître”.


Sur notre vidéo, on peut consulter l’intégralité de la déclaration de Gérard Trémège