Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes

  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
         
 

La nouvelle obligation déclarative : ‘’Gérer mes Biens Immobiliers ‘’ compliquée pour les usagers qui ont du mal à trouver des réponses.

lundi 26 juin 2023 par Rédaction

Vendredi matin, à 8h30, une conférence de presse a eu lieu devant le centre des finances publiques de Tarbes ,1 boulevard Maréchal Juin, en présence d’agents des finances publiques ainsi que de José Navarro pour la CGT afin d’évoquer la nouvelle obligation déclarative : "Gérer mes Biens Immobiliers" (GMBI) et l’obligation de faire cette déclaration via internet avant le 30 juin.

A l’ouverture, ils étaient nombreux à attendre devant le centre des finances publiques pour avoir des réponses à leurs questions. Nous avons pu également nous rendre compte que la presse était mal venue, quant aux usagers certains ont été reçus devant les grilles avec peu d’amabilité et des explications à la vite fait, ‘’Qui a compris ?’’ Ils sont repartis chez eux comme ils étaient venus.

Nicole Lafourcade

Communiqué CGT Finances

« Dans le cadre de la nouvelle obligation déclarative : "Gérer mes Biens Immobiliers" (GMBI), la direction générale des finances publiques a demandé à tous les contribuables de procéder à une déclaration uniquement numérique avant le 30 juin 2023.

La direction générale des finances publiques ignore ainsi sciemment les recommandations de la défenseuse des droits qui ne cesse de dénoncer la fracture numérique et qui a encore réaffirmé récemment qu’une solution papier doit obligatoirement être proposée aux usagers des différents services publics pour l’ensemble de toutes leurs démarches.

Pire, la Direction Générale des Finances Publiques prévoit une amende de 150 € pour tout contribuable n’ayant pas effectué les démarches par internet au 30 juin 2023. Scandaleux !

Face au mépris de la direction générale des finances publiques pour les usagers, les services locaux et leurs agents ont élaboré un formulaire papier pour répondre aux besoins des contribuables.
Cette réforme a été lancée avec de nouveaux applicatifs informatiques qui sont bien loin de fonctionner de manière optimale, ce qui se traduit pour les agents des finances publiques du département, comme de tout le pays, par une réelle impossibilité à répondre dans les meilleurs délais aux demandes de renseignement et de précisions des contribuables bien souvent désorientés.

Les services sont aujourd’hui surchargés, les agents n’en peuvent plus, rien que dans notre département le Service Départemental des Impôts Fonciers a en stock 1000 demandes de renseignements et ne peut faire face. A Toulouse, ce sont 13 000 demandes, à Marseille 32 000 etc.....
Qui plus est, ce service va devoir intégrer une nouvelle mission : la gestion des taxes d’urbanisme sans le personnel suffisant ».