Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes

  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
         
 

Stado-TPR / Dom Einhorn

mercredi 14 juin 2023 par Rédaction

Fin de non recevoir

Tarbes-infos.com a été le premier à annoncer le 24 avril la venue de Dominique Einhorn, le milliardaire franco-américain en Bigorre  (www.tarbes-infos.com/spip.php ?article352448), à relater ses rencontres avec le Président du TPR et le Maire de Tarbes (www.tarbes-infos.com/spip.php ?article35344) et son interview exclusive (https://tarbes-infos.com/spip.php?article35345), la seule accordée à ce jour à un média sur sa venue à Tarbes. Pour être resté en contact avec Dominique Einhorn et Lionel Terré, nous pouvons vous confirmer que les relations sont désormais au point mort.

Rappel des faits

Pour rappel, Dom Einhorn est un homme d’affaires originaire d’Alsace qui a fait carrière aux Etats-Unis où il a fait fortune ces vingt-cinq dernières années dans le numérique. De retour en France, il s’est installé à Sarlat où il s’est investi dans le développement du club de rugby de Fédérale 3. Le budget du club est passé de 350 000 à 1,2 M€ et Sarlat a dominé sa Poule invaincu en 22 rencontres avant que l’aventure se termine au Tribunal de Bergerac. Le milliardaire a été mis en examen pour  « de fraude fiscale, d’exécution d’un travail dissimulé, d’escroqueries aggravées, d’abus de bien sociaux, de non-dépôt des comptes annuels des sociétés  et  d’aide à l’entrée à la circulation ou au séjour irréguliers d’étrangers en France », selon le communiqué du parquet de Bergerac. Toutes les sociétés, dont Dom Einhorn était le représentant légal, ont été placées sous administration judiciaire. L’homme d’affaires et son avocat ont décidé de déposer « une requête en nullité de la mise en examen », qui sera jugée le 22 juin par le Tribunal de Bordeaux. Son avocat, Pascal-Pierre Garbarini, est formel « Lorsqu’on rentre dans le dossier et qu’on prend les explications, les unes après les autres, il n’y a pas d’infraction. Il n’y a aucune infraction. »

Prise de contacts avec Tarbes

Malgré ses déconvenues judiciaires à Sarlat, Dominique Einhorn, poussé par des amis bigourdans, s’était rapproché de Tarbes pour prendre des contacts. Après plusieurs entretiens et rencontres avec Lionel Terré et la Mairie, les choses semblaient prendre tournure. Pas question de mariage, compte tenu du précédent de l’Affaire Lescouplé, qui avait provoqué la relégation financière du TPR avec un « trou » de plus de 1,5 M€ de faux contrats. Mais plutôt des fiançailles, avec une convention de collaboration avec Dom Einhorn et ses amis. Un projet présenté le 11 mai dernier à la Mairie de Tarbes et qui devait être finalisé le 16 mai dans les locaux du club. Une réunion annulée au dernier moment, pour cause d’absence de Michel Ridou, le Président de L’Association. Depuis ce jour, malgré les relances par mail ou téléphone de Thomas Monzie, Dom Einhorn est resté sans nouvelle. Il est vrai que Lionel Terré et le club, entre le recrutement, la préparation de la Finale de Nationale du 29 mai et l’élaboration du Budget Prévisionnel 2023-2024, à présenter avant le 30 juin, étaient plutôt bien occupés. De plus Dom Einhorn, pour des raisons familiales, a dû se rendre en Alsace à la fin du mois de mai.

Rapprochement avorté avec Bagnères

Dom Einhorn, n’était pas venu en Bigorre pour faire du tourisme mais pour faire des affaires en investissant dans des projets rugbystiques. Sans réponse des Tarbais, l’homme d’Affaires franco-américain s’était tourné vers le Stade Bagnérais. Après plusieurs rencontres avec le Président Patrice Padroni le projet, avec l’apport de huit joueurs en reconversion professionnelle, n’a pas abouti.

Clap de fin ?

Compte tenu du timing, procès en annulation de la mise en examen le 22 juin à Bordeaux de Dominique Einhorn et du dépôt du Budget Prévisionnel huit jours plus tard, rien ne sera fait cette année. D’autant que, compte tenu des vacances judiciaires, le jugement ne pourrait être rendu qu’à l’automne. Pour l’instant, ni Lionel Terré ni Dom Einhorn ne veulent s’exprimer officiellement. 

Jean-Jacques Lasserre