Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes

  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
         
 

Les Tarbais ratent leur sortie

samedi 8 avril 2023 par Rédaction

Tarbes-Valence-Romans : 13-31 (MT : 6-24)

Evolution du score : 0-3, 0-10, 3-10, 3-17, 6-17, 6-24 // 6-31, 13-31

Beau temps printanier, assistance moyenne, vent faible, pelouse parfaite, arbitrage de Ludovic Carrillo, assisté de Florian Capelle et Norbert Roche, Superviseur National Marc Desclaux.

Pour Tarbes : Un essai Trotta (58ème), une transformation Berbizier, deux pénalités Fuertes (10ème, 33ème)

Un carton jaune : Pees (28ème)

Pour Valence-Romans : Quatre essais Neiceru (7ème), Vargas (30ème), Gobet (34ème), Brayer (44ème), une pénalité (4ème) et quatre transformations Moura.

Trois cartons jaunes : Bouldoire (14ème), Dyer (53ème), Neiceru (66ème)

Un carton Rouge : Goumat (78ème)

Les compositions d’équipes

Tarbes : 1 Combier, 2 Erasmus, 3 Duny, 4 Sajous, 5 Bousquet, 6 Coustalat, 8 Massyn, 7 Ricart, 9 Dulucq, 10 Fuertes, 11 Duffau, 12 Vakacegu, 13 Alofa, 14 Paulet, 15 Pees

Remplaçants : 16 Mondon (41ème), 17 Palisse (45ème), 18 Nel (60ème), 19 Estaque (60ème), 20 Lhusero (45ème), 21 Berbizier (45ème), 22 Trotta (55ème), 23 Tchitchiasvhili (45ème)

Valence-Romans : 1 Zouhair, 2 Marco Pena, 3 Fincham, 4 Dyer, 5 Goumat, 6 Armary (Cap.), 8 Iashagashvili, 7 Girlando, 9 Menzel, 10 Moura, 11 Vargas, 12 Neiceru, 13 Bouldoire, 14 Wierenga, 15 Gobet

Remplaçants  : 16 Gimenez (45ème), 17 Pontanier (45ème), 18 Groenewald (55ème), 19 Brayer (31ème), 20 Dupas (70ème), 21 Pauvert (70ème), 22 Méret, 23 Goze (45ème)

Les Tarbais ont raté leur sortie, devant un public qui ne s’était pas déplacé en masse, en cette veille de week-end Pascal. Une sortie manquée, par rapport à l’ampleur du score, le plus large concédé à Trélut cette saison, avec en prime, une victoire bonifiée pour Valence-Romans qui consolide sa seconde place. Les Tarbais, malgré leur courage, leur abnégation et leur engagement, n’ont rien pu faire devant un Valence-Romans « Taille Patron », qui a donné une leçon de rugby au TPR, surtout derrière. Une vraie différence de niveau entre des Drômois qui bonifiaient et fluidifiaient leurs ballons, pour inscrire trois beaux essais et des Tarbais qui n’y arrivaient pas, malgré de multiples temps de jeu. Malgré une conquête améliorée par rapport à Albi, les Tarbais, à part sur l’essai de Trotta, n’ont jamais pu trouver la faille dans une défense bien en place. Malgré trois cartons jaunes (13ème, 53ème, 66ème) et un carton rouge (78ème), les Drômois ont tenu le choc face aux offensives tarbaises trop stéréotypées, pour surprendre. Les Tarbais, hyper pénalisés d’entrée (1ère, 2ème, 3ème, 5ème, 6ème), n’ont pas pu rentrer dans le match et se sont retrouvés menés rapidement 0-10 (7ème). La première pénalité obtenue par Tarbes, a permis à Fuertes de réduire le score 3-10 (10ème). Malgré une supériorité numérique (13ème), les Tarbais ont été incapables d’inscrire le moindre point. Par contre, les Drômois ont exploité l’exclusion de Pees (28ème) pour inscrire leur second essai 3-17 (30ème). Fuertes réduisait de nouveau l’écart 6-17 (33ème) mais dès le renvoi le TPR encaissait un troisième essai limpide dans sa réalisation 6-24 (34ème). En début de seconde mi-temps Tarbes, à l’attaque, n’arrivait pas à se dépêtrer de la pression défensive drômoise et concédait un essai, à zéro passe, sur un dégagement contré. La rentrée du banc, bien emmené par Lhusero, allait dynamiser les Tarbais qui tentaient d’accélérer sans pouvoir prendre en défaut une défense drômoise, en infériorité numérique (53ème, 66ème), si ce n’est sur l’essai de Trotta (58ème). Malgré les enchaînements et les longues séquences, l’attaque tarbaise se montrait stérile malgré plusieurs pénaltouches, mêlées et pénalités jouées à la main, à cinq mètres. Comme au match Aller, Tarbes a subi en première mi-temps (6-24), avant de faire jeu égal (7-7) en seconde période.

D’entrée, à la suite d’une succession de pénalités, Moura ouvrait le score des 22 mètres face aux poteaux 0-3 (4ème). Suite à une pénaltouche dans les 22 mètres tarbais, le troisième ligne Girlando perçait et retrouvait, à l’intérieur, le centre Neiceru qui résistait et marquait en extension 0-10 (7ème). Suite à l’exclusion de Pees, pour obstruction sur un coup de pied à suivre, Tarbes concédait une pénaltouche à 5 mètres. Le ballon porté était contenu, avec une pénalité à la clé et l’ouvreur Moura, profitait de l’avantage, pour servir d’une splendide transversale au pied, son ailier Vargas 3-17 (30ème). Les Tarbais réagissaient et Fuertes, des 22 mètres en biais, passait une seconde pénalité 6-17 (33ème). Hélas, sur le renvoi, Vargas remontait le ballon dégagé, Menzel, écartait petit côté pour Neiceru qui croisait avec Girlando, qui remettait à l’intérieur à son arrière Gobet qui inscrivait le troisième essai 6-24 (35ème).

Dès la reprise, Tarbes s’essayait, en vain, à remonter le ballon à la main face à une défense agressive et se faisait contrer, par le troisième ligne Brayer, qui marquait sous les poteaux, 6-31 (43ème). La messe était dite dans un stade Trélut complètement figé par la tournure des évènements. L’entrée des remplaçants, emmenés par un Lhusero mort de faim, allait dynamiser les Tarbais. Le demi-de-mêlée, sonnait la charge et Tarbes jouait dans l’avancée, sans pour autant parvenir à faire la différence, se heurtant, comme des mouches, contre une vitre. Les Drômois subissaient, concédaient de nombreuses pénalités mais pliaient sans rompre, malgré plusieurs infériorités numériques. Pendant de longues minutes, Tarbes campait dans les 5 mètres drômois et pilonnait la ligne sans arriver à la franchir, avec un essai refusé, toutefois à Massyn, qui avait bien applati (53ème). Finalement, Tarbes trouvait la faille sur un nouveau ballon écarté, avec une prise d’intervalle d’Alofa qui remettait d’une chistera, après contact, à Trotta qui filait à l’essai le long de la ligne 13-31 (58ème). Un bel essai qui validait, les nombreux efforts, trop souvent brouillons, de courageux Tarbais, qui ont monopolisé, en vain, le ballon en seconde période. A l’image de ce bel enchaînement qui a échoué près de la ligne pour une roulade pénalisée par M. Carrillo (79ème). Un score un peu lourd, par rapport à l’investissement des Tarbais mais logique au vu du jeu, plus élaboré et plus maîtrisé, proposé par les Drômois.

Jean-Jacques Lasserre