Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes

  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
         
 

Un nul sous les rafales de vent : Tarbes-Suresnes : 19-19 (MT : 14-7)

dimanche 26 mars 2023 par Rédaction

Evolution du score (7-0, 7-7, 14-7 // 14-12, 14-19, 19-19)

Faible assistance, temps sec, vent violent continu, arbitrage Quentin Robert, assisté de MM. Hueso et Coussan

Pour Tarbes : Trois essais Pees (11ème), Duffau (29ème), Massyn (56ème), deux transformations Fuertes (11ème, 29ème)

Carton Rouge : Bousquet (38ème), brutalité

Pour Suresnes : Trois essais Bachiri (23ème), Proult (39ème, 47ème), deux transformations Le Huby (23ème, 47ème)

Compos : 1 Palisse, 2 Mondon (Cap.), 3 Tchitchiasvhili, 4 Ricart, 5 Bousquet, 6 Coustalat, 8 Massyn, 7 Saint-Guilhem, 9 Dulucq, 10 Fuertes, 11 Duffau, 12 Vakacegu, 13 Alofa, 14 Oltmann, 15 Pees

Remplaçants : 16 Erasmus (49ème), 17 Combier (47ème), 18 Sajous (47ème), 19 Réal (50ème), 20 Levron (57ème), 21 Cantan (69ème), 22 Trotta (MT), 23 Duny (25ème)

 

Suresnes 1 Kakabadze, 2 Bordes (Cap.), 3 Assi, 4 Desbordes, 5 Vosloo, 6 Jazeix, 8 Claassen, 7 Berenguel, 9 Bachiri, 10 Mieres, 11 Clément, 12 Proult, 13 Savioz-Fouillet, 14 Le Huby, 15 Gueho

Remplaçants : 16 El Bibouji (60ème), 17 Lafrancesca (49ème), 18 Yahi (70ème), 19 Yatera (67ème), 20 Dauvergne (67ème), 21 Robert (67ème), 22 Fuster, 23 Arias (63ème)

Comme il y a deux saisons, Suresnes est venu gâcher la fête et doucher les espoirs de qualification de Tarbes. Le vent violent en continu à aussi perturbé le jeu au pied, les lancers en touche et même le jeu à la main en déviant certains ballons. Les touches pas droites et les en-avants ont entraîné une succession de mêlées pas toutes à l’avantage de Tarbes. Le carton rouge de Bousquet, pour un geste d’humeur, alors que Suresnes subissait, n’a pas arrangé les affaires tarbaises. Les Tarbais sont tombés sur une équipe de Suresnes sans complexe, qui a inscrit trois essais magnifiques et qui aurait pu l’emporter, sans deux échecs de son buteur face aux barres (33ème, 64ème). Avec ce match nul, amplement mérité, Suresnes met ainsi fin à sa série de six défaites consécutives, grâce à une défense qui, cette fois, a tenu la route après plusieurs matchs « Portes Ouvertes ». Les Tarbais, malgré leur infériorité numérique, pendant toute la seconde période, ont su réagir, une nouvelle fois, pour arracher un mach nul un brin heureux. On ne fustigera pas, les ballons perdus sur les pénaltouches, dont certaines à cinq mètres, car le vent violent perturbait les lancers.

Tarbes débutait avec un vent violent, soufflant en fortes rafales et acculait Suresnes dans ses trente mètres. Sur un ballon de récupération, les Tarbais enclenchaient une belle attaque avec des passes volleyées mais l’arbitre voyait un en-avant et revenait à l’en-avant de Suresnes. Derrière une mêlée chahutée, Massyn relevait pour Dulucq qui feintait, s’engouffrait dans l’intervalle, cadrait et redonnait à Pees qui filait à l’essai 7-0 (11ème). Une 8-9-15 d’école qui permettait à Tarbes d’ouvrir le score. Suresnes contre le vent s’échinait à remonter le ballon à la main face à une défense tarbaise vigilante. A force d’insister, Le Huby trouvait une brèche et quatre passes, après contact, permettaient de transpercer la défense et d’envoyer Bachiri à l’essai en bout d’aile 7-7 (23ème). L’entrée de Duny, stabilisait la mêlée tarbaise qui récupérait une pénalité. Malheureusement le ballon était perdu sur la pénaltouche à cinq mètres (28ème). Sur une relance de Duffau, Massyn s’enfonçait et redonnait acrobatiquement à Duffau qui filait entre les poteaux 14-7 (29ème). Gueho, à la relance, transperçait la défense tarbaise. Mis dans l’avancée Suresnes enchainait dans les trente mètres tarbais et récupérait une pénalité au sol. Le Huby voyait son tir, 35 mètres face, dévié par une rafale (33ème). Sur un ballon de récupération, Tarbes enchainait les temps de jeu, Dulucq perçait, trouvait Coustalat au relais mais l’arbitre central arrêtait l’action dans les 22 mètres sur injonction de son arbitre de touche, pour jeu déloyal de Bousquet qui écopait d’un carton rouge. (38ème). Double peine pour Tarbes qui encaissait un essai en première main derrière la pénaltouche après un redoublement en bout d’aile 14-12 (39ème).

Dès la reprise Tarbes concédait une mêlée à cinq mètres sur une longue passe déviée en ballon mort par une violente rafale. Malgré une mêlée souveraine, Suresnes se faisait pénaliser au sol près de la ligne tarbaise. Mais sur une relance les Suresnois enchainaient, Le Huby poussait au pied le rebond profitait à Clément qui remettait à l’intérieur pour Proult qui signait un doublé pour son retour 14-19 (48ème). Tarbes remettait la main sur le ballon et obtenait une pénalité au sol. Sur la pénaltouche, Tarbes enclenchait un ballon porté dévastateur et récupérait une seconde pénalité. Suresnes concédait cinq pénalités consécutives mais échappait au carton jaune pour fautes répétées. Sur la pénaltouche à cinq mètres, un maul express emmenait le pack tarbais derrière la ligne 19-19 (56ème). Les Tarbais récupéraient une nouvelle pénalité au sol et enchainaient derrière un maul détruit mais la défense suresnoise tenait bon. Tarbes prenait de nouveau la pénaltouche, sur une pénalité en mêlée, mais perdait le ballon (62ème) et se retrouvait dans ses 22 mètres sur le long dégagement. Les Tarbais relançaient mais se heurtaient à une défense bien en place. Suresnes enchainait à son tour et obtenait une pénalité, des trente mètres face, que Le Huby manquait (65ème). Tarbes perdait un nouveau ballon sur une pénaltouche aux quarante mètres de Suresnes. (67ème). Suresnes, en confiance, enchainait de longs mouvements, puis pilonnait la ligne avec un essai refusé (70ème). Le match se poursuivait par une longue litanie de pénalités, de pénaltouche gâchées d’un côté comme de l’autre, dont la dernière par Tarbes (80+2), dans les 22 mètres de Suresnes.

Jean-Jacques Lasserre