Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Les Tarbais absents en première mi-temps

vendredi 25 novembre 2022 par Rédaction

Valence-Romans-Tarbes : 38-8 (MT : 31-3)
Evolution du score : 3-0, 3-3, 10-3, 17-3, 24-3, 31-3 // 38-3, 38-8

Bonne affluence, temps frais, pelouse glissante, arbitrage de Rémi Lac, assisté de MM. Aiguebonne et Coindoz.

Valence-Romans : Cinq essais Menzel (12ème), Pauvert (28ème), Emerson (30ème), Vargas (37ème), Groenewald (51ème), cinq transformations, une pénalité (3ème) de Moura

Tarbes : Un essai Saint-Guilhem (55ème), une pénalité Oltmann (7ème)

Carton jaune : Bousquet (72ème)

Compositions d’équipes

Valence-Romans : 1 Aleo, 2 Marco-Pena, 3 Fincham, 4 Uys, 5 Goumat, 6 Armary (Cap.), 8 Iashagashvili, 7 Gicquel, 9 Menzel, 10 Moura, 11 Emerson, 12 Neiceru, 13 Pauvert, 14 Vargas, 15 Gobet

Remplaçants : 16 Boundjema (51ème), 17 Zouhair (51ème), 18 Groenewald (44ème), 19 Bernat (53ème), 20 Thébault (59ème), 21 Bouldoire (53ème), 22 Cazes (59ème), 23 Bailly (51ème)

Tarbes : 1 Combier, 2 Mondon (Cap), 3 Duny, 4 Sajous, 5 Seuvou, 6 Saint-Guilhem, 8 Leshkasheli, 7 Ricart, 9 Millet, 10 Dulucq, 11 Duffau, 12 Cantan, 13 Pees, 14 Oltmann, 15 Trotta

Remplaçants : 16 Lamothe (16ème), 17 Palisse (53ème), 18 Bousquet (45ème), 19 Estaque (61ème), 20 Lhusero (75ème), 21 Fuertes (75ème), 22 Belair, (45ème), 23 Tchitchiashvili (53ème)

Les Tarbais, étrangement absents en première mi-temps, sans ballons, dominés dans tous les contacts, presque constamment sur le reculoir, ont encaissé un logique 31-3 avec quatre essais à rien. La seconde mi-temps était un peu plus équilibrée avec des Tarbais plus concernés qui répondaient enfin présents dans le combat mais qui n’arrivaient pas à enchaîner sur leurs ballons. Mis enfin sous pression, les Drômois n’inscrivaient qu’un essai supplémentaire et en encaissaient un sur un exploit individuel de Saint-Guilhem. Au-delà de cette sévère défaite, la première de la saison, si on excepte Nice, le plus inquiétant reste la blessure au genou de Mondon dès le premier quart d’heure. Les Tarbais se retrouvent sans talonneur de métier même si Erasmus s’est déjà collé au poste. Une blessure qui a peut-être perturbé les Tarbais qui ont lâché derrière le fil du match. Ensuite seconde mauvaise nouvelle William Pees est lui aussi sorti sur une blessure à l’épaule.

Les Tarbais se faisaient punir au sol sur leur première relance et Moura ouvrait le score des 43 mètres en biais 3-0 (3ème). Tarbes, sur un enchaînement, mettait les Drômois à la faute et Oltmann égalisait des 15 mètres face aux poteaux 3-3 (7ème). Tarbes, à l’offensive, se faisait de nouveau punir au sol et concédait une pénaltouche dans ses 22 mètres. Le maul TGV ne donnait rien mais sur le pilonnage des avants Menzel s’infiltrait à ras du ruck 10-3 (12ème). La blessure de Mondon intervenait juste derrière (15ème) et les Tarbais, orphelins de leur capitaine allaient subir la furia drômoise. Après avoir perdu deux ballons importants, sur deux pénaltouches, les Bigourdans encaissaient un essai par Pauvert, sur un superbe enchainement 17-3 (28ème). Deux minutes plus tard les Drômois, complètement libérés, lâchaient les chevaux pour un second essai, en bout d’aile, d’Emerson, tout aussi bien construit que le précédent 24-3 (30ème). Valence-Romans récidivait sur l’aile opposée par Vargas, au terme d’un nouvel enchainement après une pénaltouche 31-3 (37ème).

Les Tarbais revenaient des vestiaires plus déterminés et plus agressifs mais ils encaissaient un cinquième essai par Groenewald derrière une nouvelle pénaltouche, avec un ballon écarté suivi d’un renversement 38-3 (51ème). Tarbes stoppait l’hémorragie, sur un judicieux coup de pied de Dulucq, repris par Cantan qui remisait sur Saint-Guilhem qui crochetait et filait à l’essai 38-8 (55ème). Plus rien ne sera marqué, les vagues drômoises étant refoulées par une défense tarbaise enfin retrouvée. Des Tarbais qui vendangeaient encore quelques ballons et qui se retrouvaient en infériorité suite à l’exclusion de Bousquet (72ème). Les Tarbais, pénalisés, résistaient jusqu’à la fin, malgré plusieurs pénaltouches, dont une à 5 mètres, avec un essai refusé sur l’aile opposée (80+4).

Jean-Jacques Lasserre