Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

PORTRAIT : MAX FERLET, un grand serviteur du rugby !

lundi 4 juillet 2022 par Rédaction

Max Ferlet est un homme affable et très connu dans le milieu du rugby bigourdan. Quand on sait les divers clubs dans lesquels il a évolué comme joueur mais aussi comme éducateur, on ne peut que comprendre pourquoi cette notoriété.

Max est né à Auch en 1955 mais a été abandonné par ses parents. Une enfance très difficile ! A l’âge de 14 ans, il arrive à Miélan dans une famille d’accueil comme ouvrier agricole jusqu’à son service militaire à Châteauroux. « Le rugby m’a sauvé » dit-il souvent ! Le rugby sera aussi, pour lui, une famille d’accueil… C’est à Miélan, au collège, qu’il découvre le rugby. Il va alors jouer dans divers clubs : Miélan, Lannemezan, Villecomtal, Rabastens, Barbazan-Debat, à Pouzac au Yocobal, club aujourd’hui disparu mais cher à Edmond Duplan ! On le retrouve aussi à Juillan, Ordizan XV, Bazet, Séméac… et le B.A.L.S. pour entraîner les jeunes durant 14 ans. En 2013, une lourde épreuve de santé vient le frapper : une injustice de plus ! Là encore, le rugby va contribuer à le sauver. Max se bat. Au plus dur de l’épreuve, il apprend, à l’hôpital, que les cadets du B.A.L.S. ont fait un fanion « pour Maxou ». Cela le touche ! Une fois la santé recouvrée, Max va reprendre son rôle d’éducateur au sein de l’école de rugby du B.A.L.S. Il s’implique également au club de Séméac en qualité de soigneur, dirigeant, président sans oublier, actuellement, au Comité Départemental de Rugby des Hautes-Pyrénées.

Max est un homme qui ne laisse pas les autres indifférents. Le rugby lui a apporté une famille qui lui manquait. Il a récemment reçu la médaille de la Fédération Française des Médaillés de la Jeunesse, des Sports et de l’Engagement Associatif. Max a beaucoup apprécié l’intervention, lors de la soirée de remise des distinctions à Séméac, de Pierre Jean-Marie, président du C.D. 65 de rugby. Max est fier de sa famille de sang actuelle : il a un fils (Julien) et deux petits-enfants (Léna, Kilian).

JEAN-LOUIS IBANEZ