Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

National : Tarbes 22 Aubenas 20 (Actualisé)

dimanche 10 avril 2022 par Rédaction

Au bout de la peur…

Tarbes-Aubenas : 22-20 (MT : 13-7)

Evolution du score : 3-0, 6-0, 13-0, 13-7 // 16-7, 16-10, 16-17, 19-17, 22-17, 22-20

Faible affluence, temps ensoleillé, vent en rafales, arbitrage d’Eric Glèze, assisté de MM. Lasnaveres et Maestri

Pour Tarbes : Un essai Mondon, une transformation et cinq pénalités Berbizier (5ème, 9ème, 43ème, 59ème, 65ème)

Carton jaune : Lhusero (49ème)

Pour Aubenas : Deux essais Jarmouni (40+2), Gendre (55ème), deux transformation et deux pénalités Chastaing (45ème, 67ème).

Cartons jaunes : Jarmouni (18ème), Vérot (78ème)

La compo des équipes

Tarbes : 1 Bessonart, 2 Mondon (Cap.), 3 Aulika, 4 Maninoa, 5 Maximin, 6 Réal, 8 Manu, 7 Ricart, 9 Lhusero, 10 Berbizier, 11 Duffau, 12 Vakacegu, 13 Mamao, 14 Paulet, 15 Oltmann.

Remplaçants : 16 Lamothe, 17 Erasmus, 18 Saint-Guilhem, 19 Sajous, 20 Dulucq, 21 Stanaway, 22 Pees, 23 Duny

Aubenas : 1 Guarese, 2 Reynaud, 3 Balas-Burel, 4 Fulachier, 5 Gendre, 6 Guetat, 8 Jarmouni, 7 Mondoulet, 9 Benoist, 10 Chastaing, 11 Fournier, 12 Ramette, 13 Barnier, 14 Clément, 15 Andreu (Cap.)

Remplaçants : 16 Pontet, 17 Sauzaret, 18 Sylvestre, 19 Bonhomme, 20 Helmer, 21 Vérot, 22 Guenard, 23 Bladi

Les Tarbais se sont imposés au bout de la peur, en restant pendant le dernier quart d’heure sous la menace d’une équipe d’Aubenas qui, au-delà de ses qualités hormonales reconnues, est plutôt adroite balles en mains. La preuve ses deux essais, venus au bout de plusieurs enchaînements de jeu et de passes dans la défense. Jamais les Tarbais n’ont pu se défaire d’une équipe pugnace, accrocheuse, qui disputait tous les ballons et pourrissaient les lancements de jeu bigourdans. Jamais les Tarbais n’ont pu se défaire d’une défense agressive, souvent à la limite du hors-jeu, qui s’agrippait de partout, au point de faire dégoupiller Thomas Lhusero, le maître à jouer du Stado. Pourtant Tarbes avait plutôt bien débuté en prenant le score d’entrée sur deux pénalités qui récompensaient de beaux enchaînements. Une domination stérile toutefois par rapport aux occasions gâchées dans les zones de marques. Si la mêlée tarbaise, ultra dominatrice, a été le garant de cette courte victoire, les renvois ont été la plaie qui a empêché Tarbes de se mettre à l’abri. Car à chaque fois qu’ils prenaient le score les Tarbais étaient aussitôt remis sous pression et concédaient des points. Heureusement la puissance de la mêlée a permis, sous couvert de pénalités, de marquer des points mais aussi de se desserrer de l’étau ardéchois et d’aller jouer chez eux. Même si le contenu laisse à désirer, cette victoire est importante car elle conforte le classement et creuse l’écart avec les relégables Aubenas, Cognac et Dijon, à trois journées de la fin.

Aubenas, d’entrée montrait sa détermination en n’hésitant pas à écarter le jeu mais c’est Tarbes qui ouvrait le score par Berbizier des 25 mètres en biais 3-0 (5ème). Les Tarbais échouaient à cinq mètres sur un en-avant mais la mêlée tarbaise récupérait la pénalité que transformait Berbizier 6-0 (9ème). Les Tarbais se mettaient en danger sans frais sur le renvoi et n’arrivaient plus à mettre leur jeu en place et Aubenas, en confiance, se montrait de plus en plus entreprenant. Finalement, c’est sur une pénalité jouée à la main aux 30 mètres ardéchois que les Tarbais, après plusieurs temps de jeu, trouvaient la faille par Mondon 13-0 (38ème). Une nouvelle fois Aubenas récupérait le renvoi et après plusieurs enchaînements et renversements, le puissant N° 8 Jarmouni prenait la défense à revers en bout d’aile 13-7 (40+2). Un essai qui ne pouvait intervenir au plus mauvais moment et qui redonnait confiance aux Albenassiens.

Dès la reprise, Tarbes envoyait du jeu mais échouait sur un en-avant à dix mètres de la ligne et M. Glèze sanctionnait un hors-jeu, que Berbizier transformait 16-7 (43ème). Un break de courte durée puisque Tarbes se faisait sanctionner pour une obstruction sur le renvoi et Chastaing réduisait l’écart 16-10 (45ème). Les Bigourdans repartaient à l’assaut et récupéraient une nouvelle pénalité qui était jouée à la main. Nouvelle pénalité, mais sur intervention du juge de touche, Lhusero écopait d’un carton jaune et la pénalité, sous les poteaux, était retournée (49ème). Derrière, Andreu trouvait un superbe 50/22 avec lancer à suivre pour Aubenas. Jarmouni, alliait puissance et dextérité, pour jouer debout dans la défense et envoyer Gendre à l’essai 16-17 (55ème). Cette fois, Aubenas se faisait pénaliser sur le renvoi. Les Tarbais, à l’attaque, étaient repris à cinq mètres mais récupéraient une pénalité transformée par Berbizier 19-17 (59ème). Tarbes aurait pu tuer le match, sur une énorme percée de Maximin, la seconde de l’après-midi, qui échouait sur un en-avant. La mêlée tarbaise récupérait une pénalité réussie par le métronome Berbizier 22-17 (65ème). Aubenas récupérait une nouvelle fois le renvoi et Chastaing, sur un hors-jeu, réduisait le score 22-20 (66ème). La peur s’installait sur Trélut, car la moindre pénalité, pouvait faire perdre des Tarbais fébriles. Une relance de Pees échouait par un en-avant dans les 22 mètres des Ardéchois (70ème) mais la mêlée tarbaise était sanctionnée d’un coup-franc. Les Tarbais se retrouvaient sous pression sur du jeu au pied d’occupation (72ème), puis sur un drop contré (74ème). Mais les Tarbais terminaient plus fort et maintenaient Aubenas dans son camp par une grosse pression défensive.

Jean-Jacques Lasserre