Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes

  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
         
 

Ligue Féminine J 18

dimanche 26 mars 2023 par Rédaction

(Compte-rendu LFB) Au terme de la dix-huitième journée de championnat, Bourges prend le large, Charleville-Mézières et Lyon ASVEL réalisent la mauvaise opération en se faisant reprendre au classement. Charleville au bout d’un match haletant face à Villeneuve, un concurrent direct, et Lyon en se faisant surprendre par Tarbes. Il y a désormais quatre clubs ex-aequo à 12 victoires derrière le leader. De l’autre côté du tableau Montpellier et Tarbes se relancent dans la course aux play-offs.

Vendredi
Angers-Roche Vendée : 71-78 (MT : 40-39 / QT : 21-17, 19-22, 17-23, 14-16)
Rapidement privées de Jasmine Bailey (2 fautes), les Angevines n’ont pas été plus perturbées que ça puisqu’elles pointaient en tête au premier intermédiaire (21-17, 10ème). Alexis Peterson (20 points) a bien pris le relais de sa coéquipière mais n’a pas pu empêcher le retour vendéen (40-39 à la pause) opéré par Kaleena Lewis (16 points) et Tiffany Clarke (15 points). Autour de son 5 majeur (64 points marqués), Roche Vendée est parvenu à prendre les devants (57-62, 30ème) puis a fait fructifier son avance dans le dernier quart-temps, naviguant autour de la barre des 10 points. Sans solution face à la maîtrise des partenaires de Katherine Plouffe (11 points, 9 rebonds), les locales auraient pu rendre les armes mais Iva Slonjsak (11 points) et Jasmine Bailey (12 points) ont choisi la rebellion (65-71, 37ème). Le vent semblait tourner alors les Tigresses ont rectifié le tir avec un 6-0 express et mis fin aux ambitions angevines.

Samedi

Villeneuve d’Ascq-Charleville-Mézières : 78-74 (MT : 22-46 / QT : 13-27, 9-19, 30-11, 26-17)

L’affiche de la journée a tenu toutes ses promesses avec une remontée incroyable de Villeneuve d’Ascq, qui comptait pourtant 24 points de retard sur Charleville-Mézières à la mi-temps, et qui vient l’emporter dans les dernières minutes de la rencontre.

La première mi-temps à sens unique laissait augurer d’un blow-out en bonne et due forme des visiteuses en terre Nordiste. Charleville-Mézières ne faisait pas de quartier face à de pâles Guerrières, en opposant une adresse longue distance insolente (6/7 à trois points dans le premier quart-temps) à la maladresse rédhibitoire de Villeneuve-Ascq (7/31 au tir en première mi-temps). Le trio Coffey-Monroe-Pouye (32 points en première mi-temps), bien servi par Bouderra (5 passes décisives), mettait les Ardennaises en orbite. En verrouillant le rebond les Flammes appuyaient là où ça fait mal et les joueuses de Rachid Méziane perdaient leur basket, pour accuser un déficit de 24 points à la mi-temps, 22-46.

Ce qui devait être un match facile pour Charleville, se transformait en un véritable cauchemar au retour des vestiaires. Sous l’impulsion de leur capitaine Johanne Gomis, Jolene Anderson et Janelle Salaun, les Guerrières passaient un ahurissant 30-11 dans le troisième quart-temps à des Flammes KO debout. Incapables de réagir, les joueuses de Romuald Yernaux, continuaient d’encaisser les coups. Dans une salle en ébullition, l’écart se réduisait inexorablement et Villeneuve d’Ascq passait devant à 5 minutes de la fin du match, 62-61. Dans la dernière minute, Gomis toujours (20 points, 4 passes, 2 rebonds et 2 interceptions), tuait le match avec un 3 points assassin. Les Guerrières n’avaient plus qu’à contrôler les 30 dernières secondes pour s’imposer. 

 

Basket Landes-Landerneau : 88-61 (MT : 39-30 / QT : 20-15, 19-15, 22-7, 27-24)

Logique respectée du côté de Basket Landes qui s’impose sans trembler face à Landerneau, en lutte pour sa survie dans le bas du classement.

Avec 11 points dans le premier quart-temps, Regan Magarity affichait la couleur et permettait aux Landaises de faire la course en tête. Grâce à Limouzin (6 points) et Bruner (9 points), Landerneau gardait le contact dans la première partie du match avant de perdre pied totalement dans le troisième quart-temps. Basket Landes changeait de braquet : Landerneau ne trouvait pas la solution face à Magarity (25 points, 9 rebonds, 3 passes décisives et 2 contres) et Tolo (12 points et 5 rebonds) à l’intérieur, et au duo Turcinovic-Paget à l’extérieur (6 points, 6 rebonds et 2 interceptions pour l’une et 7 points, 4 rebonds et 3 passes décisives pour l’autre). Les Bretonnes, en manque total d’adresse (26/75 au tir au final, dont 4/19 à 3 points) enregistraient un terrible 22-7 dans la période. Dans le dernier quart les défenses baissaient un peu d’intensité, les compteurs s’affolaient, mais l’éclat pris par les joueuses de Wani Muganguzi était insurmontable. Landerneau décroche un peu plus au classement avec désormais 2 victoires de retard sur Tarbes.

 

Charnay-Montpellier  : 77-86 (MT : 43-43 / QT : 27-30, 16-13, 17-14, 17-29)

Match résolument offensif dans cette rencontre de deuxième moitié de tableau entre Charnay, lanterne rouge, et l’armada montpellieraine, coincée à la neuvième place, en lutte pour les play-offs.

D’entrée les attaques prenaient le pas sur les défenses. Wallace et Peters pour Montpellier montaient immédiatement en température, trouvant du répondant en face avec Kankou Coulibaly, inarrêtable (11 points dans le premier quart-temps). 27-30 à la fin de la période. Les choses s’équilibraient ensuite, Chabrier et Epoupa se montraient (9 points et 7 points dans la période) et les deux équipes étaient renvoyées dos-à-dos à mi-temps, 43-43.

Après la pause, c’est Charnay qui prenait les rênes de la rencontre sans réussir à faire l’écart. Montpellier restait au contact et passait devant en début de quatrième quart-temps sous l’impulsion de Wallace, intenable dans cette rencontre (22 points, 3 rebonds, 1 contre) et de Migna Touré (12 points, 3 rebonds, 5 passes décisives, 3 interceptions, 1 contre). Avec quatre joueuses à 13 points et plus, les joueuses de Charnay s’accrochaient mais Olivia Epoupa, elle aussi dans un grand soir (20 points, 5 rebonds, 6 passes décisives, 5 interceptions), plaçait une nouvelle accélération. Zoé Wadoux (13 points) redonnait espoir à Charnay à 3 points, 70-76 à 3 minutes de la fin, mais cet espoir était douché par la réponse immédiate de Migna Touré derrière l’arc, imitée dans la foulée par Dabovic pour donner 12 longueurs d’avance aux Héraultaises, à moins de 2 minutes de la fin. La victoire était scellée pour Montpellier qui remportait finalement le match sur le score de 86-67.

 

Saint-Amand-Bourges  : 56-74 (MT : 25-39 / QT : 17-21, 8-18, 23-11, 8-24)

Pas de surprise à Saint-Amand qui ne parvient pas à faire vaciller Bourges, leader du championnat.

Malgré une entame de match réussie pendant laquelle Saint-Amand restait au contact de Bourges, le trou d’air du deuxième quart-temps (8-18) semblait promettre un match tranquille aux Berruyères. Mais Frédéric Daguenet avait sans doute trouvé les mots justes pendant la pause pour remobiliser ses troupes. Les Tangos voyaient leur avance de 14 points fondre progressivement et, muettes en attaque dans la dernière minute trente du troisième quart, se retrouvaient à la portée de Saint-Amand après deux tirs primés consécutifs de Lithard (6 points, 1 passe décisive, 3 interceptions) et Gustavsson (15 points, 5 rebonds), 48-50. Mais les vertes avaient sans doute laissé trop de force dans la bataille et rompaient complétement dans la dernière période sous les accélérations de la ligne arrière Keisha Hampton – Alix Duchet (11 points chacune) et de l’impact sous le cercle d’Iliana Rupert et Kristen Mann (12 points, 10 rebonds, 5 passes décisives pour la française et 16 points, 6 rebonds, 2 interceptions pour l’américaine). Bourges s’envolait pour remporter la rencontre sur le score de 74-56

Tarbes-Lyon : 66-63 (MT : 37-32 / QT : 20-23, 17-9, 16-18,13-13)

Duel des extrêmes entre Tarbes, 10e, et Lyon, 2e. Si sur le papier le match paraissait déséquilibré, sur le terrain la rencontre a été très serrée de bout en bout, avec à l’arrivée, l’upset de la journée. Une défaite inattendue de Lyon, qui laisse Bourges s’échapper au classement.

Dès le début de la rencontre, on constatait que les favorites lyonnaises n’arrivaient pas à se défaire de leurs adversaires du soir, pourtant mal classées. Si, a priori on ne boxait pas dans la même catégorie, Ewodo, Pardon et Wojta affichaient la couleur et répondaient aux Lyonnaises emmenées par Burdick et Alexander. Johannès gratifiait le public d’un step-back à 3 points qu’on imaginait le premier d’une longue série, et Lyon terminait le premier quart devant d’une courte tête, 23-20. Les joueuses de Pierre Vincent faisaient un mini-break au début du deuxième quart, avant de connaître un trou d’air vertigineux avec quasiment 6 minutes sans marquer, encaissant au passage un 10-0 qui mettait les Tarbaises en confiance. Wojta (29 points, 3 rebonds) et Tadic (12 points, 12 rebonds, 3 passes décisives, 1 contre) passaient en mode All Star et Tarbes faisait la course en tête contre toute attente. A une minute de la fin du match, les Lyonnaises revenaient au score grâce à Burdick (17 points, 8 rebonds, 1 passe décisive, 2 interceptions), mais une interception d’Ewodo (16 points, 7 rebonds, 4 passes décisives, 4 interceptions, 2 contres) conclue par Wojta redonnait l’avantage à Tarbes. Une tentative ratée à 3 points de Chartereau (3 points à 1/9 aux tirs, 4 rebonds) scellait définitivement le match. Tarbes créait la surprise de la journée en s’imposant à domicile avec une rotation très limitée face au mastodonte Lyon.

 

Classement

1er Bourges : 32 points (15/17)

2ème Lyon, Charleville-Mézières, Basket-Landes, Villeneuve d’Ascq : 30 points (12/18)

6ème Roche-Vendée : 27 points (10/17)

7ème Angers : 26 points (8/18)

8ème Saint-Amand, Montpellier : 24 points (6/18)

10ème Tarbes : 24 points (6/18)

11ème Landerneau : 22 points (4/18)

12ème Charnay : 20 points (2/18)