Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Loup : communiqué de la préfecture

jeudi 11 août 2022 par Rédaction

Depuis le 8 mai 2022, date de la première attaque du loup sur le massif du Hautacam, on dénombre à ce jour, 26 constats d’attaques "loup non exclu", 43 brebis tuées, 12 brebis blessées.

La présence du loup a été établie par l’Office français de la biodiversité (OFB). Un individu a été identifié de façon certaine.

La quasi-totalité de ces attaques a eu lieu en mai et juin. Néanmoins deux constats de prédation "loup non exclu" ont été établis au cours des dernières semaines, rendant nécessaires le maintien des dispositifs de protection des troupeaux et la poursuite de la mise en œuvre des mesures de défense.

Mesures mises en place

Conformément aux dispositions liées au Plan national d’action sur le loup et les activités d’élevage

qui prévoit une graduation des mesures, ont été mis en place :

 des mesures de protection, notamment par la présence plus régulière des éleveurs ; mais sur le massif, toutes ne sont pas applicables immédiatement ; c’est par exemple le cas pour la présence de chiens "patou" qui nécessite a minima entre 18 mois et deux ans d’acclimatation et d’habitude pour le troupeau.

 dès le 3 juin 2022, des tirs de défense simples (un seul tireur mandaté) par arrêté préfectoral sur 10 sites.

 le 2 juillet 2022, après sollicitation du Préfet coordinateur du Plan, des tirs de défense renforcés sur l’estive du Castelloubon. Ce dispositif a mobilisé 14 lieutenants de louveterie bénévoles pendant une dizaine de nuits. Ils prévoient jusqu ‘à 10 tireurs équipés de matériel de vision nocturne.

 Le 11 juillet, le Préfet coordonnateur du Plan national , M CELET est venu à la rencontre des éleveurs prédatés sur le massif. Il a tenu une rencontre avec les représentants de la profession agricole au terme de laquelle, le Préfet des Hautes-Pyrénées a organisé un point d’étape pour les Elus, les représentants de la profession et les associations concernées.

 Suite à ce déplacement, le Préfet des Hautes-Pyrénées a mobilisé la Brigade Mobile d’intervention (BMI) de l’OFB de GAP, arrivée sur le département le 18 juillet avec deux missions : la formation des lieutenants de louveterie, le soutien aux tirs de défense en binôme avec les lieutenants de louveterie.

A ce jour, au terme de 3 semaines de présence la nuit sur le massif du Hautacam, aucun tir n’a été effectué à l’encontre du loup.

Mesures annoncées par le Président de la République le 22 juillet et plan d’action.

Au terme d’une audience avec les représentants de la profession, le Président de la République a annoncé :

 la création d’une Brigade mobile d’intervention pour le Massif Pyrénéen et le sud du Massif Central qui sera opérationnelle pour la saison 2023

 le renforcement immédiat des capacités opérationnelles autonomes sur le département par l’équipement des louvetiers,

 des moyens dédiés au renforcement de mesures de prévention et de protection des troupeaux adaptées aux spécificités topographiques et organisationnelles du Hautacam : cabanes mobiles, renforts humains, facilitation des démarches administratives notamment.

Le déploiement des moyens autonomes d’intervention de la louveterie sera effectif dès la semaine prochaine dans les Hautes-Pyrénées, permettant la mise en place d’une équipe locale d’intervention loup sur le Massif du Hautacam ; et ce, dans des conditions équivalentes à celles de la Brigade de Gap à partit du lundi 8 août.