Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Lancement de la campagne de dépistage par tests salivaires dans les écoles

mardi 9 mars 2021 par Rédaction

Ce lundi 8 mars, pour le lancement de la campagne de dépistage par tests salivaires, Thierry Aumage, Inspecteur d’académie -directeur académique des services départementaux de l’éducation nationale des Hautes-Pyrénées, s’est rendu à l’école , accompagné de la représentante de l’ARS, de Gérard Trémège, maire de Tarbes, de l’adjoint à l’éducation Gilles Craspay et de l’inspectrice Véronique Meissonnier. Ils ont été accueillis par Pierre Villenave, directeur de l’école.

 

Dans l’optique de renforcer encore la politique de dépistage et suite à l’avis de la haute autorité de santé, des tests salivaires RT-PCR sont déployés en milieu scolaire.

Réservés prioritairement aux élèves des écoles maternelles et élémentaires pour lesquels ils offrent une meilleure acceptabilité que les prélèvements nasopharyngés, ces tests seront progressivement déployés dans le département.

 

Placé sous la coordination des autorités académiques en lien avec l’ARS Occitanie, ce dispositif de dépistage s’inscrit dans la politique préventive mise en place afin de renforcer la politique de dépistage, de rompre les chaines de contamination et d’assurer la surveillance épidémique. Parallèlement, la direction académique poursuit les dépistages collectifs par tests antigéniques mis en place depuis le mois de décembre en particulier dans les établissements scolaires du second degré.

Le directeur académique a présenté l’opération : « Les choses se sont organisées assez rapidement. Au niveau national, le ministre de la santé, le ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports ont souhaité, mettre en place rapidement une opération nationale de tests salivaires dans les établissements scolaires et particulièrement dans les écoles maternelles et élémentaires tout en poursuivant le test antigénique. Cette opération a un double objectif : avoir une vision sur l’ensemble du territoire et suivre l’évolution de l’épidémie. Nous avons la chance d’être dans un département qui aujourd’hui est beaucoup moins impacté que d’autres secteurs de France. Pour préserver cela, il faut suivre les choses et les observer le plus régulièrement possible avec un niveau de tests suffisants. Une liste de 25 écoles a été arrêtée dans le département. Ce sont des écoles qui ont des effectifs importants. Sur tous les secteurs Tarbes, Lourdes, Argelès-Gazost, Bagnères, Lannemezan, Trie sur Baïse et Vic en Bigorre,  chacune de ces écoles va se voir proposer l’opération de tests avec l’accord parental bien sûr, mais aussi les adultes présents dans l’école peuvent faire le test. Cette opération va être reconduite tous les 15 jours, pour chaque école un planning est établi. Il y a des tests salivaires qui vont être réalisés tous les jours sur le département à partir d’aujourd’hui. Cette opération va durer au moins jusqu’en mai.

En parallèle, nous allons proposer des tests dans les écoles où il y a des tests positifs. Il y en a très peu dans le département, sur deux écoles et dans chacune de ces deux écoles il y a 1 test positif. Ces deux écoles vont bénéficier de tests salivaires. Pour détecter et accompagner. 

Cette opération nécessite une mobilisation importante des services de santé scolaire. Neuf personnes sont mises à disposition par l’ARS pour venir en aide aux directeurs d’écoles, neufs personnes sont mises à la disposition de ces opérations. Tous les laboratoires du département des Hautes-Pyrénées travaillent sur cette opération. Ils ont tous accepté de venir dans les écoles. Ce qui n’est pas le cas dans tous les départements. Les prélèvements sont ensuite confiés aux laboratoires qui font un retour directement aux familles, nous sommes bien évidemment dans un processus de confidentialité.

Cette semaine, vont être réalisés environ 700 tests et plus de 1000 la semaine prochaine dans les écoles du département. Il faut que les équipes se rôdent. Dès vendredi, on commence sur plusieurs écoles et la semaine prochaine 3 écoles par jour. L’opération monte en puissance progressivement ».

La représentante de l’ARS a remercié le partenariat avec tous les acteurs. « Ça fait du bien de mettre en place des choses simplement avec des opérateurs qui réagissent vite. Nos équipes de médiateurs vont être encore très sollicitées. Je remercie le docteur Lucien qui est le professionnels de santé aujourd’hui et qui suit les prélèvements. Une coopération très efficace en très peu de temps ».

Pierre Villenave, directeur de l’école Voltaire explique : « Ça a été très rapide, nous avons été prévenus jeudi, nous avons demandé aux familles de nous donner une réponse pour vendredi matin de façon à pourvoir constituer les dossiers. Sur un effectif de 185 , plus une dizaine d’enseignants, nous avons eu un retour de 130 dossiers ce qui est considérable, je pensais qu’avec un délai aussi court, nous n’aurions pas autant de réponses positives. Il y a une vraie adhésion des familles. J ai pu m’appuyer sur les deux personnes du service civique de l’école qui m’ont beaucoup aidé ainsi que sur l’aide de l’inspection académique.

Ce matin démarrage de l’opération, le seul problème certains élèves n’arrivent pas à saliver. Ça se passe bien, dans la confiance et les enfants sont rassurés. Pour un temps si bref c’est assez remarquable ».

Pour le docteur Lucien : « Ce matin c’était la découverte des prélèvements salivaires. Les équipes sont rôdées pour faire des prélèvements chez les adultes mais là c’est la nouveauté car c’est la première fois que nous en faisons. Cette technique est validée depuis une semaine par le gouvernement. Nous avons rencontré des problèmes de salivation pour certains élèves, il est donc difficile d’avoir un rendement suffisant, la salive ne suit pas. Le directeur a fait un gros travail administratif qui simplifie les choses. »

Pour Gérard Trémège, cette opération s’inscrit dans la volonté du gouvernement d’aller plus vite, plus fort et plus loin. « Nous l’avons vu ce week-end avec l’opération coup de poing sur la vaccination qui a été un gros succès et qui a été lancée quelques heures avant la mise en œuvre du dispositif. Cette opération de tests salivaires sera également une réussite. C’est un dispositif supplémentaire dans le cadre de la prévention qui vient rassurer ». Le maire a remercié tous les professionnels qui se mobilisent.

Nicole Lafourcade

Photos Nicole Lafourcade