Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Assemblée plénière du Conseil Régional Occitanie du 19 novembre 2020 : le discours d’ouverture de la présidente Carole Delga

jeudi 19 novembre 2020 par Rédaction

Réunis ce jeudi 19 novembre en Assemblée plénière sous la présidence de Carole Delga, dans un format restreint et en visioconférence, les élus régionaux débattent notamment des orientations budgétaires pour 2021, des nouvelles mesures sanitaires, économiques et sociales liées à l’épidémie COVID-19, du Green New Deal, du plan régional de prévention, de sensibilisation et de protection vis-à-vis des violences, ou encore du plan rail pour les lignes de desserte fine du territoire.

« Après un premier plan d’urgence massif de 580 M€, et face à la deuxième vague que nous connaissons, nous renforçons aujourd’hui nos mesures de soutien avec 22 nouvelles actions pour un engagement supplémentaire de 52 M€. Elles concernent notamment la santé avec la mise en place de tests antigéniques dans les lycées et des opérations de dépistage dans les territoires, le soutien renforcé aux entreprises et aux salariés avec des aides à la digitalisation et à la formation, ou encore la création d’une Agence régionale des investissements stratégiques (ARIS) », a notamment déclaré Carole Delga en ouverture de séance.

La présidente de Région a ensuite présenté les grands projets soumis aujourd’hui au vote des élus régionaux, notamment le Green New Deal et le Plan régional de prévention, de sensibilisation et de protection vis-à-vis des violences :

«  Le Green New Deal est un accélérateur, pour continuer à transformer l’économie, et avoir une relance plus verte, un monde d’après plus durable, plus local, plus juste. L’acte I de ce plan a été voté en juillet dernier, il portait sur la reconquête d’une alimentation saine, équilibrée et accessible pour toutes et tous, permettant aux producteurs de vivre décemment. Cet acte 2 est beaucoup plus large puisqu’il s’intéresse aux enjeux liés à la santé, aux relocalisations, à l’alimentation, à l’énergie, au changement climatique. La méthode pour bâtir ce plan de transformation et de développement est unique en France. Nous avons réuni 101 citoyens tirés au sort. Leurs propositions, soumises à une votation citoyenne, sont très opérationnelles pour améliorer le quotidien des habitants, mais aussi pour préparer l’avenir et faire face à l’urgence économique et climatique.

Protéger nos concitoyens, c’est également en faire plus pour leur sécurité au quotidien. Même si ce domaine est largement et d’abord celui de l’Etat, j’ai décidé de proposer un plan régional de prévention, de sensibilisation et de protection vis-à-vis des violences, doté de 50 millions d’euros sur 3 ans. »


titre documents joints

19 novembre 2020
info document : PDF
156.9 ko