Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

LFB : Nantes se donne de l’air !

samedi 17 octobre 2020 par Rédaction

Nantes-Tarbes : 70-67 (M-T : 30-29, Q-T : 24-19, 6-10, 26-21, 14-17)

Pour Nantes : 26/60 paniers réussis (40%), dont 6/14 à 3 points (42%), 16/22 lancers-Francs (72%), 38 rebonds dont 11 offensifs, 16 passes décisives, 14 ballons perdus, 9 interceptions, 3 contres, 18 fautes

Mane : 12 points, Dongue : 16 points, Marizy-Dieme : 9 points, Morrisson : 10 points, Cado : 15 points, Lenglet : 2 points, Hill : 4 points, Diakité : 2 points

Stats de l’équipe : 17 points après balles perdues, 28 points intérieur, 18 points de deuxième chance, 2 points de contre-attaques, 8 points du banc

Pour Tarbes : 24/59 paniers réussis (40%), dont 5/21 à 3 points (23%) et 14/19 lancers-francs (73%), 36 rebonds dont 9 offensifs, 16 passes décisives, 14 ballons perdus, 7 interceptions, 6 contres, 20 fautes

Magarity : 17 points, Halvarsson : 12 points, Jones : 12 points, Sharp : 0 point, Galliou-Loko : 0 point, Pardon : 9 points, Kessler : 13 points, Tadic : 4 points

Stats de l’équipe : 17 points après balles perdues, 30 points intérieur, 8 points de deuxième chance, 11 points de contre-attaques, 26 points du banc

Nantes a décroché sa première victoire de la saison, confirmant son succès de la saison dernière après sept défaites consécutives sur son parquet contre le TGB. Une victoire aux forceps contre une équipe tarbaise qui n’a pas su saisir sa chance dans le money-time. Tarbes, qui se déplaçait deux fois de suite, vient de subir une seconde défaite de rang après celle de ce mardi à Charleville-Mézières 72-55. Une défaite qui fait mal contre un autre adversaire direct, après la contreperformance à domicile contre Charnay. Des Tarbaises qui devront jouer dos au mur contre Basket-Landes lors de la prochaine journée du 24 octobre. Trois jours avant, le TGB disputera les 1/16ème de la Coupe de France à Toulouse. Malgré les 29 points de la paire suédoise Margarity-Halvarsson, les 13 points de Kessler et les 12 points de Jones, les zéros pointés de Sharp (0/3 à 3 points) et de Galliou-Loko (0/1 à 2 points et 0/5 à 3 points, ont coûté cher au décompte final. Surtout que les Tarbaises ont laissé trop de points faciles offensivement et défensivement.

Le TGB manque le money-time

Le match s’est joué au money-time puisque les Tarbaises, menées 56-50 à l’entame du dernier quart-temps, étaient passées devant 56-57 (34ème), sur un tir à 3 points de Jones, malgré deux lancers-francs laissés en route par Jones et Kessler. Le TGB se détachait même 56-59, sur deux lancers de Jones mais Cado égalisait aussitôt à 3 points (35ème). Une antisportive de Galliou-Loko permettait à Nantes de reprendre le score 61-59 (36ème), malgré deux échecs aux lancers. Cado ajoutait un panier 63-59 mais Halvarsson répliquait dans la foulée 63-61 (37ème). Magarity manquait un lay-up facile, après une faute offensive nantaise, mais Pardon égalisait 63-63 à 2’30’’ de la fin. Dongue reprenait la main 65-63 mais Jones remettait les compteurs à égalité 65-65, à l’entame des deux dernières minutes. Morrisson marquait un panier bonifié d’un lancer, pour une faute contestée de Jones. Nantes se détachait 68-65 à 1’20’’ de la sirène et Pardon manquait un lay-up imparable à l’entame de la dernière minute. Coup sur coup, Jones, puis Kessler, après un rebond offensif, manquaient deux tirs à 3 points. Les Tarbaises coupaient le chrono, Marizy-Diémé manquait un de ses lancers 69-65, Halvarsson réussissait les deux siens 69-67 à douze secondes de la sirène. Le suspense était à son comble. Cado, sous pression, manquait un de ses lancers 70-67 et Galliou-Loko voyait son tir à 3 points rebondir sur le cercle et retomber en dehors, délivrant les Nantaises. Des Nantaises qui se sont battues jusqu’au bout et qui n’ont rien lâché pour décrocher leur premier succès de la saison.

Jean-Jacques Lasserre