Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Dax-Tarbes, samedi à 19h00 au Stade Boyau

samedi 17 octobre 2020 par Rédaction

En raison de l’annulation du match des Espoirs, pour cause de cas Covid à Dax, l’ouverture du Stade Maurice Boyau aura lieu à 17h30.

Un choc historique

Les deux équipes font partie des clubs historiques de la Nationale mais restent, sur le plan du budget et de l’effectif, des « petits » clubs, qui vont tenter de jouer les trouble-fêtes au milieu des « gros ». Ce premier match du second bloc est très important pour les deux équipes qui jouent dans la même catégorie au niveau du budget et des effectifs. Les Dacquois, qui comptent un match reporté contre Narbonne, ont réussi leur début de saison avec une victoire à Blagnac 13-19 et une à domicile contre Dijon 17-6 suivis d’une défaite honorable à Albi 21-6. Les Dacquois, qui visent une place dans les six premiers, se doivent de rester invaincus à Maurice Boyau. Les Landais se doivent donc de battre Tarbes qui est un adversaire direct qui est invaincu en trois rencontres à domicile.

Dax handicapé

Pour ce match de reprise Dax sera handicapé, (outre la suspension de Berchesi), par les absences de joueurs importants comme Auzqui, Helmbacher, August, Dechavanne et Gatuingt, qui ont disputé les premiers matchs. Le Georgien Kelenjeridze, qui a manqué les trois premiers matchs, est toujours absent. Malgré plusieurs absences, Dax pourra s’appuyer sur un solide paquet d’avants, fort en mêlée et en touche. Pour ce qui est du combat dans les rucks, les Landais restent des chicailleurs de première qui ne lâcheront rien. Derrière, les Landais disposent de belles qualités mises en exergues par l’arrivée de Jack Isaac.

Le staff enregistre les retours d’Aletti, Loiret, Garrouteigt, Pisano, Pilati, qui étaient absents à Albi. Dufour, Tremeau, Cerisier, Curutchet, rentrent pour la première fois dans le Groupe.

Devant les Dacquois sont privés de leur talonneur N° 2 Auzqui, de deux titulaires, Helmbacher en seconde ligne et August en troisième ligne. Derrière, Dechavanne et Gatuingt, sont des doublures de luxe. Malgré tout les Landais seront redoutables sur leur terrain où ils n’entendent rien lâcher.

Le groupe

Avants : Faitotoa, Dréan, Levi, Resende, Dumain, Lespiaucq, Loiret, Bidau, Polutele, Aletti, Ferrer, Dias, Lomidze

Arrières : Garrouteigt, Reteau, Cerisier, Curutchet, Lilomaiva, Gatelier, Pilati, Pisano, Hollet, Delaï, Prat

L’équipe probable : 1 Faitotoa, 2 Levi, 3 Dréan, 4 Bidau, 5 Loiret, 6 Aletti, 8 Dias, 7 Ferrer, 9 Garrouteigt, 10 Cerisier ou Curutchet, 11 Pilati, 12 Pisano, 13 Hollet, 14 Gatelier, 15 Prat (cap.)

Remplaçants : 16 Lespiaucq, 17 Resende, 18 Polutele, 19 Trémeau, 20 Reteau, 21 Curutchet, 22 Lilomaiva, 23 Dufour, 24 Delaï

Tarbes va s’étalonner

Les Tarbais qui restent sur trois performances à domicile contre trois gros, se doivent de redorer leur image écornée à Bourgoin. Cette fois, les joueurs n’auront même pas l’excuse de l’absence de certains cadres, puisque le staff a reconduit en grande majorité le Groupe qui a dominé Bourg-en-Bresse. Un Groupe renforcé même, puisque William Pees et Johan Paulet font leur retour de blessure et disputeront leur premier match officiel. Tarbes se rend dans les Landes avec sa meilleure équipe pour aller chercher un résultat, face à une équipe qui lui ressemble beaucoup. Ce match donnera donc une première indication de la valeur de l’équipe tarbaise, hors de ses bases, qui va pouvoir s’étalonner face à un adversaire de sa catégorie. Un match qui aura une saveur particulière pour Fabien Fortassin qui a entraîné le BO avec Jack Isaac, le Manager dacquois, qui partage la même vision du jeu que lui. « C’est vrai, avec Jack, on est proche, on s’entend très bien, après ça reste un match de championnat comme un autre. Après il est particulier, dans le sens qu’avec Jack, d’un côté comme manager et moi de l’autre comme entraîneur, les deux équipes ont beaucoup de similitudes. On va retrouver un système de jeu qu’on faisait lorsqu’on entraînait ensemble à Biarritz. » Les deux hommes échangent régulièrement mais ils ne se feront aucun cadeau sur le terrain, même si un match nul arrangerait les deux équipes. L’ex-ouvreur se refuse à dire qu’il a ciblé ce match même si l’équipe alignée est celle qui vient de battre Bourg-en-Bresse. Cette fois pour le premier match du bloc, les joueurs n’ont pas besoin de souffler comme lors du déplacement à Bourgoin qui était leur sixième match consécutif. Pour Fabien Fortassin, l’équipe doit se comporter de la même manière, quels que soient les changements ou les rotations au sein du Groupe. « A Bourgoin, on avait une équipe qui tenait la route, qui avait de la gueule. C’est juste qu’on s’était trompé sur l’état d’esprit où on a été défaillant. On pensait qu’apporter de la fraîcheur était le meilleur moyen de rapporter des points. On n’a pas d’équipe type. Dans ce championnat, on est obligé de compter sur tout le monde. Le fait qu’on est frais, nous a permis d’aligner à Dax, la meilleure équipe du moment. » Albain Méron, non conservé à Dax et Felipe Manu, qui a finalement préféré la Bigorre aux Landes, auront encore plus à cœur que d’habitude de donner le meilleur d’eux-mêmes.

Retour de Pees et Paulet dans le Groupe, entrée de Noël

 Le staff a entièrement reconduit le quinze de départ à l’exception de Stanaway (1 match de suspension) remplacé par Dumestre, Oltmann glissant au centre. Pees, Paulet et Noël rentrent dans le Groupe à la place de Stanaway, de Duffau et de Réal. Vial, encore trop juste physiquement, Taputaï (aponévrose au pied) et Gigauri (malade), sont absents du Groupe. Le Georgien, qui n’a pas répondu à sa présélection en Georgie cette semaine, devrait reprendre l’entraînement lundi.

Tarbes : 1 Bessonart, 2 Prétorius, 3 Zabala, 4 Saint-Guilhem, 5 Vigne, 6 Ricart, 8 Manu,7 Méron (Cap.), 9 Lhusero, 10 Berbizier, 11 Dumestre, 12 Mamao, 13 Oltmann, 14 Rubio, 15 Juniver

Remplaçants : 16 Reynaud, 17 Lopez, 18 Tolofua, 19 Noël, 20 Millet, 21 Pees, 22 Paulet, 23 Aulika

Jean-Jacques Lasserre