Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Gérard Trémège, président de “Les Républicains 65” passe la main à Romain Giral

jeudi 15 octobre 2020 par Rédaction

Lors de sa conférence de presse de rentrée, Gérard Trémège avait confirmé qu’il cèderait avant la fin de l’année la présidence départementale de la formation Les Républicains. C’est chose faite depuis le récent comité départemental. Il vient de l’annoncer, présentant celui qu’il a choisi pour assurer l’intérim jusqu’aux élections qui auront lieu, partout en France, en octobre 2021, à savoir Romain Giral, avocat de 38 ans, l’un de ses adjoints à la mairie de Tarbes, chargé des finances, qui a succédé à François-Xavier Brunet.

Gérard Trémège en a profité pour passer en revue les grandes étapes qui ont jalonné les 17 années de sa présidence. C’est en effet en 2003 qu’il a été élu président départemental de ce qui s’appelait alors l’UMP. Durant cette période, ce parti a fonctionné et réalisé des objectifs, et il a connu aussi des déconvenues avec, comme d’autres, une érosion des militants. En 2006, il y avait 1100 adhésions. En 2018, 451 militants seulement étaient à jour de leurs cotisations. « Mon successeur, dit-il, va avoir le travail important de reconquérir nos militants, nos amis. Ce qui est d’ailleurs encourageant c’est que depuis le mois de septembre, nous avons enregistré 124 nouveaux adhérents. ». Et de souligner que depuis 2003, il avait donné un certain statut à sa formation politique en étant élu puis réélu maire de Tarbes, président de la communauté d’agglomération du Grand Tarbes, puis président de la communauté d’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées. S’il a connu des déceptions en perdant des responsables des Jeunes Républicains, notamment Myriam Mendez, il s’est félicité de l’arrivée du nouveau président des JR 65 en la personne de Théo AM’SAADI.

S’agissant du nouveau président Romain Giral qui assurera l’intérim, il a fait observer qu’il avait été choisi sur sa proposition, espérant qu’il sera confirmé lors des futures élections. « Romain est quelqu’un de fidèle, une qualité qui compte en politique. Je pense qu’il a un bel avenir dans notre département, peut-être déjà dans deux ans aux élections législatives. Il aura tout mon soutien ».

Romain Giral mesure l’ampleur de la tâche qui l’attend en succédant à Gérard Trémège. Il reconnaît que le contexte national est difficile aujourd’hui pour LR, coincé entre la majorité présidentielle et le Rassemblement National. Mais il s’empresse d’ajouter : « Nous ne sommes ni solubles dans la République En Marche ni dans le Rassemblement National. J’envisage ma fonction dans le temps, nos militants nous ont quittés dans ces deux directions. A nous de prouver que le point d’équilibre est chez nous. Il y a une idée que je récuse c’est qu’Emmanuel Macron soit un président de droite. Quand on voit son bilan, les réponses apportées ne nous conviennent pas. En bâtissant un projet axé sur le travail et la sécurité, on peut mieux faire mais ce ne sera pas facile »

Interrogés sur les échéances électorales prochaines, Romain Giral et Sylvain Peretto prévoient de présenter des candidats dans la plupart des cantons. Sylvain Peretto n’excluant pas de se présenter dans un canton lourdais, voire aux régionales.