Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     

Sécurité du quotidien : renforcement des patrouilles pédestres

mercredi 14 octobre 2020 par Rédaction

Dans le cadre du renforcement de la sécurité du quotidien, ce mardi après midi Rodrigue Furcy, préfet des Hautes-Pyrénées, et Gérard Trémège, maire de Tarbes ont participé aux patrouilles pédestres de sécurisation aux côtés des forces de l’ordre : police nationale et municipale.

Selon la volonté du préfet, il s’agit d’assurer la sécurité au plus près des Haut-Pyrénéens, les forces de l’ordre sont fortement mobilisées. Le rythme des patrouilles pédestres est renforcé, c’est aussi l’occasion pour les forces de l’ordre de recueillir le ressenti de la population, d’éventuels renseignements et d’être en mesure d’intervenir si besoin.

« L’obligation du port du masque conforte les commerçants pour demander aux clients de le mettre. La délinquance n’est pas forcément en centre ville mais plutôt en dehors du centre. Nous sommes plus sur les incivilités et les nuisances, il y a aussi la problématique du vol à l’étalage et des commerçants qui se font agresser.
Le but de l’opération est de montrer aux commerçants, toujours dans le cadre de la sécurité du quotidien, que nous sommes visibles, que nous sommes à leur contact et proches de la population
 », a expliqué le directeur départemental de la sécurité publique Laurent Syndic.

C’est par groupe de deux que les policiers municipaux ou de la police nationale rencontrent les commerçants.

Chez Jeff de Bruges : « Depuis que le masque est obligatoire partout, ça va mieux, la clientèle s‘y fait, nous avons dû adapter le magasin  ».

Aux caves Roch : « Généralement, nous n’avons pas de problème au point de vue sécurité. Pour le masque 99% des clients le mettent, s’il y en a qui refusent de le mettre, je refuse de les servir. La présence des forces de l’ordre est nécessaire ».

La bijouterie Castella : « Aujourd’hui à Tarbes on rencontre des populations que l’on n’a pas envie de rencontrer et qui est incompatible avec une vie paisible et la police doit faire en sorte que la ville soit paisible ».

Dans quelques magasins, il y a certaines inquiétudes, avec les patrouilles pédestres ces inquiétudes s’apaisent.

Nicole Lafourcade