Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Municipales 2020 : Dernière conférence de presse de « Tarbes, le Renouveau »

jeudi 25 juin 2020 par Rédaction

Cliquez pour ouvrir l’album photos

Myriam Mendez satisfaite de sa campagne…

La Liste Tarbes le Renouveau a tenu ce mercredi sa dernière conférence de presse du second tour des Municipales tarbaises. « Une campagne intense, très dynamique, très humaine et exceptionnelle » selon Myriam Mendez qui menait son premier combat comme tête de liste. « Nous avons mobilisé, nous avons fédéré les Tarbais autour d’idées, de projets, que nous avions en commun, au-delà de tout débat politique partisan ; donc vraiment pour l’intérêt général de Tarbes et de son avenir. » La tête de liste, souligne que son entente avec son second Pierre Lagonelle, « est excellente » et que leurs équipes, « se sont donné cœurs et âmes pendant cette dernière ligne droite ». Myriam Mendez estime que dimanche prochain « les tarbais peuvent faire le choix du renouveau car je dirai que le choix, dimanche, sera binaire. Soit les Tarbais sont satisfaits du bilan du Maire sortant et ils n’auront qu’à voter pour Gérard Trémège. Soit les Tarbais pensent comme nous, comme ils l’ont répété toute la campagne, qu’après vingt ans avec le même Maire et avec le système en place, il faut impérativement tourner une page et donner un nouveau souffle à notre Ville. » Myriam Mendez appelle à voter pour sa liste « Tarbes le Renouveau. » « La seule alternative, le seul vote utile, qui a rassemblé l’ensemble des Tarbais et pas uniquement une classe politique particulière de Tarbes. » Et ce,en référence à la liste « Tarbes Citoyenne, Ecologique et Solidaire », menée par Hervé Charles qui avait devancé, au premier tour, les deux listes de Pierre Lagonelle et de Myriam Mendez.

Continue les attaques personnelles

Celle-ci, renouvelle ses attaques contre la Municipalité sortante. « Il faut donc en finir avec cette image de Tarbes qui est aujourd’hui, dramatique, désastreuse, pour bons nombres d’investisseurs qui souhaitent venir s’installer sur le territoire. Et je le dis à juste titre, les Tarbais méritent autre chose que douze mises en examen, pour représenter l’image d’une Ville. » Une image que l’ex-adjointe du Maire sortant s’obstine à ternir systématiquement au mépris de la présomption d’innocence qui vaut pour toute personne mise en examen. D’autant qu’il n’y a eu, à ce jour, aucune condamnation, après plusieurs années d’enquêtes judiciaires, de nombreuses mises en garde en vue et de nombreuses perquisitions, dans cette affaire qui dure depuis 2013…

Mise en place d’une charte de Probité

En cas d’élection, Myriam Mendez s’engage à mettre en place une charte de probité et de valeur qui sera signée par tous les élus de la nouvelle majorité. Une charte calquée sur celle de l’Association « Anticor ». Le premier point de cette chartre stipule que « le Maire n’exercera aucun mandat départemental, national ou régional. » Ce qui explique le choix de Pierre Lagonelle d’être second de liste, afin de pouvoir briguer la Présidence de la Communauté d’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées. La charte propose également « de suspendre tout élu mis en examen pour atteinte à la probité et de retirer définitivement, les fonctions exécutives à tout élu condamné pour atteinte à la probité. »

La sécurité par Jacques Bertrand

Jacques Bertrand, Ancien Bâtonnier, dénonce les excès du pouvoir. « Chacun sait qu’on peut être soumis à des tentations. Le problème c’est de mettre en place toutes les structures qui font que l’on ne puisse pas céder à ces tentations. » L’avocat a ensuite abordé le cadre de la sécurité à travers « des Maisons Communales » décentralisées et « implantées dans les quartiers qui ont besoin de cette présence. » L’augmentation de la Police Municipale devra se traduire par un plus grand nombre d’heures de présence et notamment « au moment où l’action délinquantielle se développe. » Jacques Bertrand propose également une collaboration et une harmonisation entre les différentes polices municipales de l’Agglomération. Pour lui la sécurité passe aussi par la prévention, au niveau des jeunes, en collaboration avec le monde éducatif. « A savoir la petite école, là où se forme l’état d’esprit. Là où se forment les réflexes républicains. Là où se forme le sens de l’autre. »

Virginie Siani veut rassurer les électeurs

Virginie Siani, médecin dans le civil, a rappelé que pour voter dimanche, les électeurs devront porter le masque et respecter les distanciations sociales d’un mètre. Elle conseille de venir avec son propre stylo pour signer les feuilles d’émargement et de se passer le gel hydro-alcoolique avant de prendre les bulletins de vote et les enveloppes. Elle a cependant tenu à rassurer les électeurs sur le coronavirus. « Aujourd’hui, nous sommes dans une phase plutôt très décroissante. Il y a effectivement 80 clusters sur l’ensemble du territoire, mais qui sont maîtrisés. C’est donc à chacun d’entre nous de continuer à lutter contre la pandémie en respectant le plus possible les gestes barrières. »

Pierre Lagonelle veut transformer le scrutin en référendum 

Pierre Lagonelle a rappelé l’importance d’aller voter. « Ce scrutin va prendre la forme d’un référendum pour ou contre Gérard Trémège. La question qui se pose, c’est stop ou encore. C’est notre liste et seulement notre liste, qui peut faire le changement et le renouveau à Tarbes. Aucune autre. Nous seuls, avons su faire l’union pour construire un projet et une liste capable de faire jouer l’alternance à Tarbes. » L’ancien Maire-Adjoint, Chargé des Sports de Gérard Trémège en 2001, donne trois raisons d’aller voter dimanche. « La première, c’est que notre Ville est aujourd’hui, dans l’immobilisme. On a le même Maire depuis vingt ans. Un Maire qui, aujourd’hui, est en panne d’idées, qui est en panne de réalisations aussi… La deuxième raison, c’est le fait que Gérard Trémège va être empêtré dans un long feuilleton judiciaire… Pour finir, moi je dis que les Tarbais méritent mieux que ce qui se passe actuellement. On ne peut plus laisser mourir notre Ville à petit feu… Il faut voter dimanche pour l’emploi des jeunes, pour la relance de notre centre ville, pour une Ville plus verte et aussi, pour une Ville plus solidaire. »

Propos retranscrits par Jean-Jacques Lasserre