Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Infos en bref...

lundi 23 mars 2020 par Rédaction

NERVURES, la société haut-pyrénéenne basée à Soulom qui fabrique des voiles pour les sports aériens va produire 25 000 masques pour lutter contre le COVID 19. C’est une première commande qui a été passée par le département et l’Etat.

Double circuit. A partir de ce lundi, et comme à la polyclinique de l’Ormeau, le centre hospitalier de Lourdes met en place un double circuit en amont du service des urgences pour séparer les patients potentiellement infectés par le Covid-19.

Un patient, âgé de 88 ans, hospitalisé pour une pathologie grave, autre que le coronavirus, à la polyclinique de l’Ormeau, a été testé positif. C’est le premier décès dans les Hautes-Pyrénées. Et pourtant le bulletin de l’ARS Occitanie n’en fait pas état. Parce qu’il était originaire du Gers ? L’ARS ne signale pas non plus de décès dans le département gersois. Comprenne qui pourra…

Croix-Rouge. A proximité du service des urgences de la polyclinique de l’Ormeau, la Croix-Rouge a mis en place une tente pour “trier” les patients pouvant être infectés par le Covid-19.

Les secouristes de la FFSS sur le pont. Réquisitionnés par la préfecture des Hautes-Pyrénées, les secouristes (des bénévoles) de la Fédération de Sauvetage et de Secourisme de Lannemezan et de Lau-Balagnas interviennent sur les sites des hôpitaux de Tarbes, Bagnères-de-Bigorre et Lannemezan. Une permanence est assurée 24h/24.

Appel aux dons. Le centre hospitalier de Bigorre fait appel aux dons pour protéger son personnel soignant. Cela concerne des masques de tout type, des solutions hydroalcooliques. Cet appel s’adresse aux entreprises et aux particuliers. Les équipes de l’hôpital peuvent venir les récupérer.

Huis-clos. Le tribunal judiciaire de Tarbes tourne lui aussi au ralenti. Pour les cas les plus urgents, il est fait appel à la visioconférence. Il n’y a pas d’audience publique. Les avocats sont également absents. Le public n’a pas accès. Une poignée de fonctionnaires assure l’accueil téléphonique. « Chacun travaille à distance, depuis chez lui », précise Pierre Aurignac, procureur de la République.

Grogne. L’élection des maires élus au soir du premier tour a été reportée par le gouvernement, tout comme le 2ème tour. Ce n’est pas du goût de plusieurs maires qui avaient tout prévu : huis-clos, distances entre élus, pas de photo, ni présence de la presse.