Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
     

Lancement de l’antenne relais de Pau-Pyrénées -Tarbes de 60 000 Rebonds

mercredi 12 février 2020 par Rédaction

Ce mardi, autour de François-Xavier Brunet, président de la CCI de Tarbes, de Philippe Bertrand, président de l’association 60 000 rebonds Nouvelle Aquitaine, de Jean-Paul Clarenc président du tribunal de commerce, parrains et coach de l’association, a été lancée l’antenne relais de Pau-Pyrénées-Tarbes de 60 000 rebonds.

Le président Brunet s’est dit très heureux d’être présent pour ce lancement du relais 60 000 rebonds dans les locaux de la CCI tarbaise et ceci en étroite coordination avec l’antenne de Pau sous l’égide de l’antenne régionale de 60 000 rebonds de la Nouvelle Aquitaine.

« Il est important en tant qu’acteur et institution représentative du monde de l’entreprise, du monde économique que la CCI fasse porter sa préoccupation sur les situations parfois en souffrance dans lesquelles se trouvent les chefs d’entreprises. La vie de chef d’entreprise est une aventure passionnante, humaine absolument considérable qui est l’engagement de toute une vie, de toute une famille et nul n’est à l’abri d’accidents économiques. La CCI s’engage aux cotés de l’association 60 000 rebonds pour la création d’un relais local de l’antenne de Pau et qui s’appelle l’antenne Pau-Pyrénées-Tarbes. Depuis de longs mois, elle a déjà généré des échanges fructueux des rencontres avec les principaux partenaires », a indiqué François-Xavier Brunet.

Philippe Bertrand, président de l’association 60 000 rebonds, a expliqué que l’association avait été créée en 2012 (association nationale) par Philippe Rimbaud et est constituée de 1500/1700 bénévoles qui se décline en 8 régions.

« Pour la Nouvelle Aquitaine c’est environ 180 bénévoles et en 2019, 85 chefs d’entreprise ont été accompagnés en rebond. L’association a pour but d’accompagner les entrepreneurs à sortir de l’isolement, redécouvrir les talents, initié à un nouveau projet. Contribuer à faire changer le regard sur l’échec en libérant la parole et en valorisant l’expérience. Le cœur de notre accompagnement ce sont les chefs d’entreprises qui ont connu la liquidation judiciaire. Nous n’intervenons pas en amont. Ces hommes et ces femmes sont stigmatisés comme des perdants, ils sont mis de coté ‘’dans le jargon on parle souvent des 3D : dépression, dépôt de bilan, divorce’’. Parmi les causes de liquidation judiciaire, il y a aussi des causes économiques, quelques fois des erreurs de gestion mais il y a aussi des causes personnelles, des chefs d’entreprises qui sont malades, âgés, des soucis dans la vie familiale et tout ceci a bien évidement des conséquences sur l’entreprise. Jusqu’à 2012 rien n’était fait pour les aidés à rebondir et changer le regard sur l’échec ».

Julie Vigneau, coach, a enchainé : « L’accompagnement dure sur 2ans avec une partie parrainage et une partie coaching qui sont complémentaires, le coaching intervient au début car on fait face à une population fragile, vulnérable. Après liquidation, certains chefs d’entreprise ont des pensées suicidaires et en coaching on fait très attention à cette fragilité, à ce qui a été abimé comme la confiance en soi, l’estime de soi etc.… ».

Gérard Parrain, référent sur l’agence de Pau, dira que le parrain référent à plusieurs casquettes, il participe au comité d’agrément, il trouve le parrain le plus proche du cas à traiter, etc.…Nous ne sommes pas là pour juger mais aider et orienter ces chefs d’entreprise.

Jean Paul Clarenc précise que le tribunal de commerce est à fond derrière cette initiative et qu’il faut être absolument à l’écoute de ces personnes qui sont parfois en déprime. Que souvent il y a un aspect d’urgence et pour cela il y a l’association APAISA (association pour aide aux chefs d’entreprise en souffrance aigue) qui a pour objet d’aider ces personnes par l’intervention de psychologues spécialisés et formés.

« Dans les Hautes-Pyrénées, nous n’avions pas encore de structure APAISA, avec la chambre de commerce nous avons pris l’initiative de mettre en place quelque chose à ce niveau et nous allons créer une association dans les mois qui viennent ».

La CCI Tarbes et Hautes-Pyrénées met à disposition de l’association un bureau afin d’effectuer des permanences, qui seront assurées de 13h30 à 17h30, les matins sur rendez-vous les 11 et 18 février, 3 et 7 mars, 7 et 21 avril, 5 et 19 mai et 2 et 16 juin. Contact : 05.62.51.88.61.

Nicole Lafourcade