Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
     

Tarbes-Blagnac, vendredi à 21h00 au Stade Trélut

mercredi 15 janvier 2020 par Rédaction

Un choc au sommet télévisé

La Chaîne l’Equipe ne s’est pas trompée en mettant à son programme cette affiche alléchante entre le second et le troisième de la Poule 3, candidats au Jean-Prat pour une seule place, derrière l’intouchable Albi. Un choix par rapport à d’autres grosses affiches comme Bourg-en-Bresse-Narbonne (1er/2ème) ou le derby Nice-Hyères (5ème/6ème) en Poule 2 et Nantes-Cognac (4ème/1er) en Poule 4. Seule la trésorerie tarbaise risque de ne pas y trouver son compte car les indemnités TV sont très loin de couvrir les recettes guichets, buvettes et Bodega. Le temps annoncé, froid et pluvieux, et surtout l’horaire tardif, risquent de rebuter les nombreux supporters qui habitent plus ou moins loin de Tarbes.

Une seule défaite à Albi en douze matchs !

Blagnac, est deuxième avec 52 points (11 victoires, 1 défaite, 4 bonus offensifs) avec un match en retard à Fleurance. Seul Albi (36-6) est parvenu à battre cette équipe qui s’est imposée quatre fois en déplacement à Lannemezan (16-26), à Bagnères (13-22), à Lavaur (7-23) et à Saint-Sulpice (9-18). Fleurance (50-26), Tarbes (19-3), Oloron (48-19), Pamiers (21-11), Graulhet (54-0), Mauléon (27-10) et Lannemezan (42-10), se sont inclinés au Stade Ernest-Argelès. Et ce, en faisant tourner beaucoup son effectif avec 37 joueurs utilisés lors des six premières journées, dont 9 Espoirs. A cause des blessures bien sûr, mais aussi de la politique du club de lancer des jeunes dans le grand bain. Il est vrai que le club n’est pas sous la pression de la montée puisqu’il n’est pas éligible cette saison encore. Blagnac, depuis sa reprise par Frédéric Michalak et son ami d’enfance Benoît Trey en 2016, joue les premiers rôles en Fédérale 1. La saison dernière Blagnac a terminé second derrière Valence-Romans et s’est qualifié pour le Jean-Prat, éliminé en demi-finale par Valence-Romans (17-30 et 17-21), après avoir éliminé Bourgoin (21-16 et 12-13). Les Haut-Garonnais étaient sortis d’une Poule difficile, devant Aubenas (ex-pensionnaire de la Poule Elite) et Narbonne (tout juste relégué de Pro D2).

Un effectif stable et expérimenté

La force de Blagnac, managée par Christophe Deylaud, c’est d’avoir pu conserver 90% de son effectif. Pour pallier au départ de quelques joueurs cadres, le staff, à l’exception de Bouyxou (26 ans, Valence d’Agen) et de Tardieu (25 ans, Colomiers), a choisi de recruter des Espoirs et de faire confiance aux jeunes issus du club. Un effectif bien rodé, composé en majorité de joueurs qui ont entre 26 et 29 ans, encadrés par quelques trentenaires, plus quelques jeunes joueurs formés au club. 

Effectif

Staff : Christophe Deylaud (Manager), Eric Escribano (entraîneur des avants), Romain Fuertes (entraîneur des arrières)

Première ligne

Benjamin Zipf : 28 ans, 1,82 m, 106 kg, (7 matchs, 2 titularisations)

Jean-Baptiste Martin : 29 ans, 1,85 m, 115 kg, (11 matchs, 9 titularisations)

Quentin Pointud : 31 ans, 1,79 m, 112 kg, (10 matchs, 10 titularisations)

César Biscioni : 26 ans, 1,88 m, 118 kg, (12 matchs, 3 titularisations)

Thomas Lebréquier : 31 ans, 1,87 m, 120 kg, (8 matchs, 5 titularisations)

Thibaud De Sousa : 23 ans, 1,82 m, 130 kg, (3 remplacements)

Talonneur

Benoît Piffero : 33 ans, 1,83 m, 102 kg, international canadien, (7 matchs, 4 titularisations)

Julien Béziat : 28 ans, 1,85 m, 113 kg, (11 matchs, 7 titularisations)

Lucas Jacques : 20 ans, 1,76 m, 103 kg, (2 remplacements)

Deuxième ligne

Bertrand Banière : 27 ans, 1,97 m, 110 kg, (5 matchs, 3 titularisations)

Thomas Mignonat : 28 ans, 1,97 m, 117 kg, (10 matchs, 6 titularisations)

Stian Van Blerk : 27 ans, 2,04 m, 118 kg, Afrique du Sud, (8 matchs, 7 titularisations)

Vincent Mutel : 31 ans, 1,98 m, 114 kg, (10 matchs, 8 titularisations)

Yanis Ponsole : Espoir, 1,90 m, 100 kg, (8 matchs, 1 titularisation)

Troisième ligne

Mathieu Vachon : 29 ans, 1,85 m, 101 kg, (6 matchs, 5 titularisations)

Romain Manas : 26 ans, 1,93 m, 100 kg, (4 matchs, 2 titularisations)

Frédéric Medves : 36 ans, 1,86 m, 100 kg, (11 matchs, 11 titularisations)

Thibault De Freitas : 28 ans, 1,88 m, 108 kg, (10 matchs, 7 titularisations)

Loïc Verdy : 28 ans, 1,87 m, 100 kg, (9 matchs, 8 titularisations)

Mathieu Bonnet : Espoirs, 1,93 m, 102 kg, (4 matchs, 2 titularisations)

Charnière

Bastien Alary (m) : Espoirs, (5 remplacements)

Luc Bertolissi (m) : 21 ans, 1,85 m, 78 kg, (4 remplacements)

Pierre Ferrary (m) : 28 ans, 1,74 m, 99 kg, (12 matchs, 12 titularisations)

Gérald Augustin (o) : 30 ans, 1,76 m, 80 kg, (10 matchs, 9 titularisations)

Thomas Bouyxou (o) : 26 ans, 1,90 m, 97 kg, (9 matchs, 3 titularisations)

Hugo Seunes : 20 ans, 1,82 m, 75 kg, (4 matchs, 2 titularisations)

Trois-quarts

Nekelo Tolofua : 29 ans, 1,83 m, 123 kg, (8 matchs, 4 titularisations)

William Laguerre : 33 ans, 1,75 m, 84 kg, (4 matchs, 3 titularisations)

Florian Ochoa : 27 ans, 1,77 m, 88 kg, (8 matchs, 6 titularisations)

Thibault Alvarez : 30 ans, 1,80 m, 95 kg, international espagnol, (6 matchs, 3 titularisations)

Bastien Saint-Martin : 23 ans, 1,84 m, 85 kg, (5 matchs, 4 titularisations)

Guilhem Graulle : 22 ans, 1,77 m, 88 kg, (7 matchs, 7 titularisations)

Maxime Charruau : 28 ans, 1,83 m, 85 kg, (10 matchs, 10 titularisations)

François Tardieu : 25 ans, 1,83 m, 86 kg, (9 matchs, 8 titularisations)

Jean-André Vernetti : 34 ans, 1,85 m, 92 kg, (4 matchs, 3 titularisations)

Benjamin Daurau-Bedin : 28 ans, 1,90 m, 89 kg, (7 matchs, 6 titularisations)

Guillaume Piron : 28 ans, 1,83 m, 94 kg, international belge, blessé longue durée

Maxime Gaignard : 25 ans, 1,76 m, 80 kg, blessé longue durée

Jean-Jacques Lasserre