Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
 
   

Gérald DARMANIN dévoile le projet de rénovation de la cité administrative de Tarbes (Communiqué du Ministère de l’Action et des Comptes Publics)

vendredi 8 novembre 2019 par Rédaction

Sur proposition du préfet de région Occitanie et du préfet de département des Hautes-Pyrénées, Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, a validé le projet de rénovation de la cité administrative de Tarbes.

Cette décision s’inscrit dans le cadre d’un programme de rénovation des cités administratives sans précédent, doté d’un milliard d’euros sur la période 2018-2022 et adopté dans la loi de finances pour 2018. La nouvelle cité offrira aux usagers et aux agents publics un cadre de travail sûr, moderne et parfaitement adapté aux enjeux énergétiques des 30 prochaines années.

La cité administrative de Tarbes est composée d’un unique bâtiment situé au Nord de la ville, à une centaine de mètres de la gare SNCF, au sein d’une ancienne caserne construite à la fin du XIXème siècle. Elle regroupe à ce jour 8 services et opérateurs de l’État pour environ 230 postes de travail.

Le projet de rénovation, d’un montant de plus de 4 M€ d’euros, répond à un double objectif : la rénovation énergétique du bâtiment mais aussi sa densification, avec l’accueil de 3 services supplémentaires sur la cité, en cohérence avec la réforme actuelle de l’organisation territoriale de l’État. Le regroupement de nouveaux services permettra de réduire les coûts de fonctionnement du site.

Sur le plan technique, des choix innovants ont été retenus afin de pérenniser l’usage de ce bâtiment dans le temps. Il est ainsi notamment envisagé de recourir à l’isolation thermique de l’enveloppe du bâtiment et l’implantation de panneaux photovoltaïques organiques en ombrière.

La performance énergétique sera considérablement améliorée par le recours aux énergies renouvelables, ce qui permettra de réduire les émissions de gaz à effets de serre et la facture énergétique (à plus de 69 %).

Ce projet a été labellisé par la CNIP (Conférence nationale de l’Immobilier public), puis validé par le ministre de l’action et des comptes publics. Le préfet des Hautes-Pyrénées, la direction de l’immobilier de l’État et les chefs de services vont désormais en préciser ensemble les contours, en associant étroitement les agents et leurs représentants.

LIRE