Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
   

Graulhet-Tarbes, dimanche à 15h00

samedi 7 septembre 2019 par Rédaction

Les avis des entraîneurs et les compos

Ce premier match officiel de la saison est toujours difficile à appréhender pour toutes les équipes. Un premier match à balles réelles qui change tout au niveau de l’intensité et de la pression, par rapport aux matchs de préparation. Un match d’ouverture qui donne souvent le ton de la saison et que les équipes ont à cœur de réussir.

Jean-Christophe Bacca : La pression sera sur les épaules de Tarbes

Les Graulhétois ont à cœur de réussir leur entrée dans ce Championnat dont ils sont les rescapés, suite à la relégation financière de Rodez. L’an passé, pour leur premier match, ils avaient réussi à tenir en échec Aubenas qui venait de la Poule Elite. Jean-Christophe Bacca tient à dédramatiser l’enjeu pour enlever de la pression à ses joueurs. « On a envie de bien faire à domicile mais on va essayer de transformer cette pression de façon positive. Le favori reste Tarbes, il n’y a pas de souci là-dessus. On va essayer de faire le match le plus sérieux possible pour contrer la machine tarbaise. On veut essayer de rester invaincu à Graulhet mais on sait aussi, qu’Albi, Tarbes et Blagnac, seront trois matchs extrêmement difficiles. La pression, c’est important. Dans un premier match, elle donne le tempo pour la suite de la saison, c’est très important. Mais la pression sera plus sur les épaules de Tarbes, qui est un des leaders de la Poule et qui se doit de l’emporter sur un des Petit Poucet de la Fédérale 1. On sait aussi que sur les individualités et sur le collectif, avec la capacité de s’entraîner tous les jours, Tarbes part avec un avantage. Mais on va essayer de faire en sorte que cet avantage conséquent, on puisse l’inverser. Ce sera très compliqué mais pas impossible, j’espère. »

Incertitudes sur les licences et les blessés

Jean-Christophe Bacca a annoncé un Groupe de 30 joueurs parce qu’il y a des incertitudes sur six joueurs. Les licences des piliers georgiens, Burdiashvili, et Kaikatsishvili et du Fidjien Sokevita, n’étaient pas encore arrivées au club jeudi et trois joueurs sont incertains. Le seconde ligne Llach, le troisième ligne Ravulo et l’arrière Itan, seront testés lors de l’ultime mise en place.

Le Groupe :

Première ligne : Crépel, Kaikatsishvili, Vicente, Bérail, Navarro, Ducomps, Lagikula, Burdiashvili , Demasi,

Deuxième ligne : Abeb, Fondoux, Régnier (Cap.), Llach

Troisième ligne : Armengaud, Oro, Keisseiri, Montels (Vice Cap.), Ravulo

Demis : Dumont, Poujol, Roudière, Bille

Trois-quarts : Sokevita, Itan, Alexis et Jérôme Montbroussous, Terme, Plane, Orsi, Delbos,

 

Tarbes : Répondre dans l’engagement et l’agressivité

Les Tarbais, par leur statut de joueurs pros, ont toute la pression face à une équipe qui a terminée dernière de sa Poule avec seulement trois victoires. Pour autant, Tarbes devra se méfier de cette équipe qui va tout donner pour tenter de réaliser un authentique exploit pour son premier match à domicile. L’an passé, les Tarbais, inaccessibles à Trélut, s’étaient vautrés en déplacement et notamment chez les deux futurs relégués. Face à ces petites équipes, qui se donnent à 200% contre les « gros », les Tarbais devront être au moins à 100% pour éviter une déconvenue et être la risée de la Fédérale 1. Heureusement, ceux qui avaient oublié que l’engagement et le combat font partie intrinsèque du rugby, l’auront compris après le dernier match de préparation contre Lavaur. Dans l’engagement et dans l’agressivité ce devrait être encore plus dur à Graulhet. De plus les Tarbais vont se heurter à une grosse mêlée et à une bonne conquête.

Yannick Vignette : Ce Groupe a envie de faire bien

Le Manager en est le premier conscient. « On est tombé sur une bonne équipe de Lavaur et nous, on était toujours en mode préparation et non de championnat. On a travaillé ce qui nous a manqué et il va falloir une approche plus championnat sur le reste. Lavaur nous a posé des problèmes qu’aucune autre équipe ne nous avait posés. C’est une bonne équipe, bien organisée qui nous a mis en difficulté sur des choses qu’on n’avait pas vues, dans un match joué un peu à la vie à la mort. Ça nous a permis de travailler dessus pour élever un peu plus le niveau de l’équipe. » Les Tarbais devront être plus performants en conquête et dans l’utilisation des ballons, s’ils ne veulent pas se prendre les crampons sur la pelouse tarnaise. Privés de bons ballons en mêlée et en touche, les Tarbais ont, en plus, gâché de nombreux ballons dans le jeu. Ce qui a nui à la continuité qui faisait la force de Tarbes lors des sorties précédentes avec de nombreux essais à la clé. « Chaque fois qu’on arrive à enchaîner, soit on a une pénalité, soit on marque un essai », a constaté, vidéo à l’appui, le technicien. La tenue en mêlée, au vu de cette vidéo, a dédouané, en partie, la première ligne tarbaise et a confirmé une mauvaise interprétation des nouvelles règles par l’arbitre. Ce qui n’a pas empêché la première ligne de travailler et de réviser les règles pour être performante face à une grosse mêlée. Graulhet qui a un peu le même profil que Lavaur va proposer au moins autant de combat et d’agressivité. « Ça va être compliqué, s’il y a autant de déchets techniques, si on ne met pas assez d’implication », reconnaît l’entraîneur des avants qui avertit. « Beaucoup vont découvrir que la Fédérale 1, en mode championnat, n’est pas du tout pareille qu’en mode préparation. Il va falloir que les mecs se mettent à ce niveau d’implication et de combat. Ce sera compliqué, c’est l’ouverture du Championnat, Graulhet aura beaucoup d’énergie. » Yannick Vignette est toutefois confiant dans l’implication de ses joueurs. « Je sens que le Groupe a envie de faire bien. »

Un Groupe au complet

Le staff tarbais n’a eu que l’embarras du choix avec un Groupe qui sera seulement privé de Jordan Peyri (genou) et de Benjamin Paget, qui va débuter sa saison avec les Espoirs. Par rapport au dernier match, Lucas Parrou retrouve les Espoirs. Johan Paulet fait les frais de la concurrence derrière. L’équipe présentée est donc, à deux exceptions près, celle qui a débuté contre Lavaur avec Thomas Camy et Léandro Pérez, dans le quinze de départ et Ulrich Prétorius et Benjamin Abat sur le banc. Thomas Noui, qui souffre du dos, est préservé mais il fera le déplacement en tant que 24ème. Un banc qui, cette année, a de la profondeur et qui peut faire la différence en fin de rencontre. Ce qui n’était pas le cas la saison dernière.

Compos : 1 Vial, 2 Camy, 3 Duny, 4 Woki, 5 O’Flynn, 6 D’Hooghe, 8 Méron, 7 Pérez, 9 Lhusero, 10 Pees (cap.), 11 Huyard, 12 Nuu, 13 Jauzion, 14 Rubio, 15 Berbizier

Remplaçants : 16 Prétorius, 17 Marmoiton, 18 Taputaï, 19 Abat, 20 Dulucq, 21 Noyé, 22 Dumestre, 23 Rahou, Noui (24ème), Paulet (25ème

Jean-Jacques Lasserre</p