Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
     
   
     

Du Manoir : 1/8èmes Retour J – 3

vendredi 10 mai 2019 par Rédaction

Aux supporters de jouer leurs rôles

Dimanche, le rôle des supporters sera peut-être encore plus important que celui des joueurs. Ce n’est pas pour rien qu’on appelle le public le seizième homme. On l’a bien vu à Nantes où ce sont les supporters qui ont fait basculer le match en poussant leurs joueurs à réagir et à prendre l’ascendant sur des Tarbais dominateurs jusque là. Ce sont les supporters nantais qui ont mis la pression sur le trio arbitral qui n’a pas toujours pris les bonnes décisions. Aux supporters tarbais de démontrer que la Bigorre est une terre de rugby en venant nombreux soutenir le Stado. Là, avec neuf points à remonter, les Tarbais ont besoin plus que jamais d’être soutenus au lieu d’être critiqués.

Des Tarbais touchés mais revanchards

La déception digérée, les Tarbais ont repris l’entraînement mardi, pour récupérer du voyage en bus dans la nuit de dimanche et ont fait un break ce jeudi au lieu du mercredi habituel. Les joueurs touchés, Paulet (genou), Loustaunau (cheville), Bréthous (genou) et Masson (cheville), ménagés à l’entraînement, vont se tester ce vendredi et la décision sera prise lors de la mise en place de samedi matin. Hormis d’éventuels forfaits, le Groupe devrait être le même que celui de Nantes, à l’exception de Masson qui réintègrerait le Groupe après plusieurs semaines d’absences. C’est certainement le jeune Ferré qui devrait en faire les frais puisqu’Armary double le poste de seconde ligne.

Un groupe a priori inchangé

Même si l’équipe a perdu, aucun gros changement ne devrait intervenir et la confiance à Pees à l’ouverture devrait être maintenue. Par contre Frisch pourrait débuter au centre au côté de Paulet ou de Bréthous, s’ils sont rétablis. L’option Frisch à l’ouverture et Pees au centre ne semble pas d’actualité, car ce serait prendre le risque de déstabiliser le jeu des trois-quarts dans un match éliminatoire. Pees a pris ses marques à l’ouverture depuis six rencontres et Frisch a déjà disputé plusieurs matchs au centre. De plus la vidéo a dédouané l’ouvreur sur les ballons rendus au pied, car d’autres se sont trop vite et mal débarrassés du ballon pour le rendre aux Nantais qui n’en attendaient pas tant. Par contre la vidéo a révélé l’abattage exceptionnel du demi d’ouverture en défense et la puissance de son coup pied qui est aussi un atout appréciable. La vidéo a également permis aux joueurs de se rendre compte de leurs erreurs en défense et dans les choix de jeu. Des joueurs qui ont la volonté de ne pas renouveler les mêmes erreurs et qui ont envie de prendre leur revanche et de poursuivre leur route en Du Manoir.

Deux essais a priori valables

 Une vidéo qui rend la défaite encore plus amère car c’est bien un accrochage sur le coup de pied à suivre qui fait commettre un en-avant à Dumestre. L’essai aurait dû être accordé à Bréthous, bousculé lui aussi sans ballon mais qui a réussi à aplatir. Enfin, sur la pénalité rapidement jouée à la main 22 mètre face aux poteaux, les Nantais n’étaient pas à dix mètres et il n’y a pas eu d’en-avant à cinq mètres de la ligne. C’est un Nantais qui pousse la balle au pied vers son camp et l’essai aurait pu être accordé à Berbizier qui avait récupéré le ballon. Au pire, M. Celaya aurait dû revenir à la pénalité.

JJL