Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

LFB. Play-Off Quart Aller : Lyon-Tarbes mercredi à 20h00 à Mado Bonnet

mercredi 17 avril 2019 par Rédaction

Tarbes sans pression

Les Tarbaises, compte tenu du contexte (qualifiées de dernière minute et quatre lourdes défaites) vont aborder cette rencontre sans aucune pression si ce n’est celle d’offrir un meilleur visage que lors des quatre confrontations différentes. Des Tarbaises revanchardes car, contrairement à d’autres matchs contre Bourges ou Montpellier, elles ont été complètement étouffées par Lyon, sans jamais pouvoir sortir la tête de l’eau. C’est l’occasion de se prouver à elles-mêmes qu’elles valent mieux que leurs précédentes prestations lyonnaises. C’est peut-être aussi une chance, car les Lyonnaises peuvent faire, inconsciemment, un sentiment de supériorité. Si elles sont prises d’entrée en agressivité et en intensité, Tarbes peut faire déjouer Lyon, surtout si celui-ci, n’est pas au mieux physiquement.

Une saison déjà réussie

Les Tarbaises, en se qualifiant pour les Play-Off avec une probable place en préliminaire de l’Eurocup, ont atteint en championnat, les objectifs fixés en début de saison. Une saison réussie malgré une série de blessures et de turn-over, qui ont désorganisé l’équipe, avec une place en demi-finale de la Coupe de France. Pour son retour à la compétition européenne le TGB a terminé la Phase de Poule invaincu avec le N°4 au classement global et a passé le premier tour éliminatoire, éliminé sèchement en 8ème par Lyon (95-68 et 44-65), son adversaire en quarts des Play-Off de LFB.

Lyon pratiquement intouchable

Si on en juge par la lourdeur des scores des confrontations en LFB (68-40 et 48-89), les chances du TGB d’éliminer ou même d’accrocher le leader du Championnat sont inexistantes. Ce serait pratiquement un miracle de battre le leader lyonnais qui n’a perdu que quatre fois cette saison, dont trois en déplacement à Montpellier (80-63), à Nantes (74-72), à Roche-Vendée (74-60) et une fois à Mado Bonnet contre Landerneau (86-87). Pour rappel, les Lyonnaises ont battu deux fois Bourges (67-53 et 63-67), deux fois Charleville-Mézières (77-65 et 66-79) et deux fois Basket-Landes (89-66 et 64-69). Sans oublier les doublés contre Villeneuve d’Ascq (71-65 et 69-76), contre Hainaut (54-63 et 77-69), contre Mondeville (83-46 et 62-69) et Tarbes (68-40 et 48-89), plus les victoires contre Montpellier (78-73), Landerneau (58-89), Nantes (100-63) et Roche-Vendée (107-70). Soit 18 victoires pour 4 défaites !

Lyon perturbé par les blessures

Mais les victoires de Nantes, qui est en Play-Down, du promu Landerneau et de Roche-Vendée, des équipes du calibre du TGB, prouvent que Lyon n’est pas invincible. Des défaites à relativiser toutefois car l’ASVEL était handicapé ces jours là, par plusieurs absences. Lyon reste sur une large défaite (- 14) chez les Vendéennes qui avaient été atomisées au match Aller (- 37) avec plus de 100 points encaissés… Mais si les Tarbaises, sans aucune pression, sont capables de surprendre les leaders sur un match, il faudrait le faire deux fois en trois jours ! Une dernière défaite qui est restée en travers de la gorge de Valéry Demory, même s’il avait fait tourner en prévision des Play-Off. "On était venu pour gagner le match mais j’ai mis des filles au repos donc je savais que ça allait être plus difficile que prévu. On a essayé de ne pas avoir de blessure supplémentaire car je n’en ai pas besoin. On savait qu’avant de jouer ce match, on resterait premier. Peu importe mon adversaire, il faut gagner : cela ne changera pas mon état d’esprit. Si on récupère tout le monde, ce sera dur d’aller nous chercher. J’espère avoir tout le monde pour les play-off car cela fait un mois et demi que l’on joue à cinq (pros)."

Demory récupère Sacko et Dos Santos

Un Valéry Demory qui a avoué à demi-mots au soir la dernière journée :"Bien-sûr, on joue le titre : On a fini premier de la saison régulière". Ce serait le troisième titre pour l’entraîneur lyonnais après ceux obtenus avec Montpellier (2014 et 2016). Valéry Demory, après avoir échoué avec Lyon en quart de finale d’Eurocup contre Gijon (57-80 et 61-54) et en demi-finale de Coupe de France contre Bourges (79-60), se doit au minimum d’atteindre la finale, pour sauver sa saison. Une Finale où Lyon jouerait les deux premiers matchs à domicile et le cinquième aussi si besoin. Pour ce quart de finale Aller Lyon devrait récupérer Sacko et Dos Santos mais Valéry Demory avertit : « Tarbes n’a rien à perdre. Je m’en méfie bien sûr. C’est mon rôle de prévenir les joueuses. On a toute la pression sur nous. Après notre première place de saison régulière, tout le monde va nous regarder. Il va falloir que l’on soit fort mentalement, fort physiquement. Sur ce plan là, malheureusement, on n’est pas encore à 100 %.  » 

Lyon au complet

Pour ce quart de finale Aller Valéry Demory devrait disposer de ses huit joueuses cadres : Paoline Salagnac(7,3 points, record 21 points), Ingrid Tanqueray (8,9 points, record 21 points), Clarissa Dos Santos, Faty Sacko, Michèle Plouffe (12 points, record 19 points), Julie Allemand (10,7 points, record 16 points), Marième Badiane (9,95 points, record 24 points), Alyha Clark (12,72 points, record 21 points)