Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
      
   
     

Les voeux de Michel Pélieu, président du conseil départemental

samedi 12 janvier 2019 par Rédaction


C’est dans le cadre de la salle de spectacles "Le Set", zone de Bastillac à Tarbes, que Michel Pélieu, président du conseil départemental, entouré des élus de l’assemblée départementale, a présenté ses vœux au personnel de cette institution. Avant qu’il prenne la parole, Chantal Bayet, directrice générale des services, s’est exprimée (audio ci-dessous)

MP3 - 3.9 Mo

Soirée des vœux au conseil départemental :

Le discours de Michel Pélieu

À chacun de vous, je souhaite ce soir une belle et douce année 2019.

Qu’elle vous apporte le meilleur pour vous et vos familles, à commencer par la santé, sans oublier le bonheur et la prospérité.

Je suis heureux de partager ce moment avec vous. Il offre un temps d’échange, de convivialité, une parenthèse douce et joyeuse, en ce début d’année qui s’ouvre, comme la précédente s’est terminée, dans un contexte de crise dure et profonde.

Malheureusement nous ne connaissons que trop les raisons de cette crise.

Les situations douloureuses que vivent trop de nos concitoyens, le désarroi profond, la désespérance sociale, les revendications légitimes pour une vie matériellement moins dure, pour une vie socialement plus riche.

Le sentiment d’abandon dans les territoires où les écoles et les usines ferment tour à tour, où les services publics disparaissent, les interrogations sur un avenir incertain dans des territoires oubliés.

Bien-sûr nous connaissons tout ça par cœur.

C’est notre quotidien de collectivité chef de file de l’action sociale qui prend en charge et accompagne les populations les plus vulnérables.

C’est notre quotidien de département rural, d’une France périphérique qui ne se bat pas avec les mêmes armes.

Alors nous avons toutes les raisons d’être en colère, de critiquer, de fustiger et de revendiquer.

Mais la violence et la haine n’ont jamais été les clés du progrès.

Alors ce soir, en guise de vœux, je vous lance un appel.

Ensemble, parce que nous avons la fierté et l’honneur d’être des acteurs du service public, engageons-nous pour contribuer à apaiser notre société.

Oui je sais que par nos actions nous tentons déjà chaque jour de lutter contre les inégalités sociales et territoriales. Et nous ne sommes pas en 1ère ligne des revendications actuelles.

Oui je sais que les situations de souffrance ne doivent pas être sous-estimées et que des revendications doivent s’affirmer.

Mais la situation de blocage dans laquelle nous sommes aujourd’hui est extrêmement préoccupante. Elle ne résoudra rien et au contraire elle contribuera à nous handicaper encore plus lourdement.

Il est urgent de sortir de cette crise. Et on en sortira que par le dialogue, l’écoute, le respect des différences et la confiance mutuelle.

Nous avons tous un rôle à jouer pour que ces valeurs inspirent notre société, à tous les niveaux.

Nous avons tous une responsabilité pour construire une société plus fraternelle, plus solidaire, plus collective, plus douce à vivre.

Car n’oublions pas non plus que ce qui se trame derrière le mouvement des gilets jaunes c’est aussi la quête d’un collectif, la quête d’un sentiment d’appartenance à un groupe, à une communauté, pour toute une partie de la population qui est seule, isolée dans sa solitude. Parce que nous avons collectivement laissé s’éroder les solidarités familiales, amicales et de voisinage.

Il est temps aujourd’hui de retrouver le goût des autres, de restaurer les liens qui se sont dégradés pour que plus personne ne se sente seul. Ça c’est de la responsabilité de tous et de chacun. Pas uniquement des pouvoirs publics.

Cela nous amène aussi à mesurer la chance que nous avons de pouvoir ce soir partager ensemble ce moment quand tant d’autres sont dans une solitude insupportable.

Soyons conscients de notre chance et sachons profiter de ces moments.

Je vous souhaite une excellente soirée.

La soirée animée par "Sangria gratuite" s’est poursuivie autour d’un sympathique buffet.

============
Diaporama