Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Fédérale 2 : Strasbourg ne dépose pas le bilan !!!

vendredi 5 octobre 2018 par Rédaction

Strasbourg ne dépose pas le bilan, contrairement à toutes les rumeurs sur la toile rugbystique y compris sur des sites spécialisés. Une rumeur qui faisait même le buzz à Tarbes... Cette rumeur circulait avec insistance, depuis le début de la semaine, annonçant la liquidation judiciaire du RC Strasbourg. Une rumeur infondée puisque le club s’était vu accorder, la semaine d’avant, un nouveau délai jusqu’au 14 janvier, date de sa prochaine comparution devant le TGI de Strasbourg. Rappelons que le club est placé, à sa demande, en redressement judiciaire depuis le 9 juillet et qu’il est depuis administré par un contrôleur judiciaire. Après une première Audience prévue le 20 août et reportée au 24 septembre, le TGI, n’a pas procédé à la liquidation judiciaire du Rugby Club de Strasbourg, comme beaucoup s’y attendait. « Au vu du rapport général présenté par l’Administrateur Judiciaire, Me Paul Patry, et des garanties apportées par le club, la Juge du Tribunal de Strasbourg avait autorisé le club à poursuivre sa route. » Une décision judiciaire qui est toujours d’actualité et ce, jusqu’à la prochaine Audience prévue le 14 janvier 2019, malgré toutes les rumeurs malsaines qui font état d’un dépôt de bilan imminent. Joint par téléphone Pierre Sourbes, le co-Président du RCS est formel : « Pour le moment, ça continue, les salaires sont payés et il n’est pas question de déposer le bilan. » D’ailleurs pour rassurer les joueurs une réunion est prévue avec l’Administrateur judiciaire qui va venir expliquer la situation exacte du club. Car tout et n’importe quoi est colporté sur les réseaux sociaux et les joueurs ne savent plus qui croire.

Les réunions entre les partenaires se poursuivent

Ce mercredi et ce jeudi, plusieurs réunions ont eu lieu pour trouver une solution à long terme. « Les partenaires on les a, mais il y a une incompatibilité entre certains et d’autres qui ne sont pas d’accord entre eux. Notre problème est là, » regrette Pierre Sourbès qui est licencié au club comme joueur depuis 1974 et qui ne l’a jamais quitté depuis. L’ancien Président Christian Loth, démissionnaire en cours de saison, serait toujours prêt à intervenir financièrement mais il ne fait pas l’unanimité. Certains le tenant responsable de la situation actuelle. Mais, devant l’intérêt général et la survie du rugby à Strasbourg, les divers partenaires seront obligés de s’entendre pour trouver une solution pérenne à long terme. Déjà, aucun n’aurait claqué la porte, ce qui serait plutôt un signe positif. Pour l’heure, ils assurent l’essentiel en permettant au club de respecter ses engagements judiciaires à court terme. Enfin, certains s’étonnent, que Strasbourg ait des joueurs sous contrat pour jouer en Fédérale 2. Mais ce sont des joueurs qui étaient déjà sous contrat et qui n’ont pas voulu quitter le club pour diverses raisons. Strasbourg est obligé d’honorer ces contrats ou de les rompre en payant l’année de contrat en cours, sans compter d’éventuelles indemnités aux Prud’Hommes. Ce serait un suicide de les licencier dans la situation financière du club qui est en plein redressement judiciaire.

 

J-J L.