Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes ont présenté leur dernier CD "Escapades"

vendredi 14 septembre 2018 par Rédaction


Hier, en début de soirée, à la salle des fêtes de la mairie de Tarbes, Gérard Trémège, maire de Tarbes et plusieurs élus du conseil municipal, la députée Janine Dubié ont accueilli les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes, venus présenter leur dernier CD « Escapades  ». C’est Robert Domec, leur président, qui a évoqué le contenu de ce dernier album dans un très beau discours.

Le discours de Robert Domec

Monsieur le Maire,

Madame la Députée,

Mesdames et Messieurs,

Chers amis,

C’est toujours un grand honneur pour les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes d’être reçus à l’Hôtel de Ville par M. le Maire, pour une manifestation ou cérémonie qui consacre un évènement, ce soir la présentation publique d’un nouvel enregistrement de notre chœur.

Sincèrement, merci, M. le Maire de l’attention que vous portez ainsi à nos activités, de votre bienveillance constante, et de votre adaptation aux Présidents successifs que vous avez connus dans vos mandats, dont je suis le 4ème et, novice de l’année, je puis déjà témoigner de l’amitié et de l’affection que vous portez à notre formation qui s’efforce de poursuivre dans la ville, le département, et bien au-delà, la tradition du chant orphéonique, commencée à Tarbes en 1856, et, à cette époque, dans toute l’Europe.

Nos enregistrements sont des marqueurs successifs de nos activités et nous sommes attachés à les présenter, chaque fois, le plus largement possible. C’est ainsi que ce soir, nous avons invité la grande famille, la diaspora, qui entoure affectueusement nos activités : les anciens chanteurs qui sont encore à Tarbes ou dans l’agglomération Tarbes-Lourdes-Pyrénées, les personnalités qui nous témoignent leur sympathie, les généreux donateurs ou mécènes qui soutiennent nos actions et la presse locale qui veut bien relater, de temps en temps, nos aventures.

Nous sommes très honorés, Mme la Députée, de votre présence qui marque votre intérêt que nous connaissons tous pour les chants du pays. Votre circonscription est en effet, la plus riche de France…pour la concentration de chanteurs traditionnels que vous avez à Luz, Argelès-Gazost, Lourdes, Tarbes, et nous n’oublions pas Bagnères, à côté. Nous savons que votre intérêt nous fait rêver aux horizons de la capitale.

Tous nos invités n’ont pu venir, et notamment Mme CARRERE, Sénatrice des Hautes-Pyrénées, qui m’a prié d’excuser son absence, de même que le Président du Conseil départemental.

Nous sommes donc rassemblés pour un évènement important dans notre vie de Chanteurs Pyrénéens de Tarbes, un évènement aussi banal qu’audacieux. En effet, nous avons délaissé ce soir notre costume traditionnel emprunté à la légende des guides des Pyrénées, pour revêtir des tenues de ville de concert, car notre CD porte le nom d’ESCAPADES qui s’aventurent sur d’autres chemins.

Paradoxalement peut-être, dans ce 10ème enregistrement de l’ère moderne, nous avons souhaité laisser reposer un peu les chants traditionnels qui ne sont qu’au nombre de 2 dans cet album, pour aborder des chants complètement différents, anciens ou contemporains, qui marquent volontairement une évolution ponctuelle qui a germé dans l’esprit de notre audacieux Chef de Choeur, Bernard Noguès, démontrant ainsi que les gaulois bigourdans ne sont pas réfractaires aux changements de chants !

Nous avons constaté dans nos concerts que si la musique des chants traditionnels était toujours appréciée, d’autres harmonies et rythmes modernes sont recherchés par un public dont l’oreille est formée par les sons de la musique d’aujourd’hui. Un orphéon comme les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes, n’a pas vocation à rester sous une cloche de cristal de musée, mais doit s’ouvrir aux autres, écouter, respirer, et donc découvrir d’autres cieux.

Rassurez-vous tous : nous reviendrons certainement aux chants pyrénéens habituels qui sont notre histoire, mais qu’il y a t-il donc de si original ou inattendu dans ESCAPADES ? C’est un titre qui résonne comme une aventure, un frisson, qui pousse à sortir des routines habituelles pour rechercher des loisirs nouveaux ou des plaisirs originaux. C’est en effet le sens de cet enregistrement d’escapades vers d’autres cieux. Au fond, nous faisons le chemin inverse des premiers Chanteurs Pyrénéens. Pour beaucoup issus du chant classique, ils sont venus sublimer le chant traditionnel, dont la génération d’aujourd’hui a voulu s’échapper quelques instants. L’histoire des Chanteurs Pyrénéens de Tarbes est ainsi, faite de traditions et d’escapades au gré du vent. Nous écrivons notre histoire pour la livrer à l’empreinte du temps, en espérant qu’elle soit digne de tous nos prédécesseurs. Les spectateurs de nos concerts connaissent déjà et apprécient la variété du répertoire que nous leur proposons habituellement, faisant ainsi la richesse des moments passés ensemble.

Escapades, c’est donc le frisson de l’aventure : Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand fait revivre les joyeux Cadets de Gascogne, Louis Aragon et Jean Ferrat nous prêtent la Complainte de Pablo Neruda (une chanson engagée devenue une légende) et l’on se calme de ces débuts audacieux avec des airs populaires basques, plein de douceur, comme Maitia nun zira et la Berceuse basque qui illustre l’amour maternel. Viennent des hommages à la Vierge Marie en plusieurs langues : en dialecte

gascon de la langue occitane, c’est Bouno may, en français, c’est Vierge Marie, tout simplement, extrait de l’opérette Méditerranée de Francis Lopez, et l’on poursuit avec la Vierge des anges (La Vergine degli angeli), extraite de l’opéra La Force du Destin, de Giuseppe Verdi. Ensuite, nous partons très loin, avec un chant liturgique orthodoxe russe, Slava vychnih bogou, et un chant gospel d’outre Atlantique, When the stars begin to fall. Influence italienne avec le chant choral connu mondialement, Signore delle cime, le Chœur des esclaves (Va pensiero), extrait de l’opéra Nabucco de Verdi et un chant de montagne, la Montanara, un des pendants de nos chants pyrénéens. Le clou de la fin, est certainement la reprise d’une célèbre composition de Jacques Brel, pleine de verve, d’énergie, d’excès et de passions d’un port de mer, Amsterdam, avec pour terminer, le contraste étonnant du Bonsoir d’Alfred Roland, spectaculaire composition, divertissement ou charivari du chant traditionnel pyrénéen.

Nos chanteurs ont d’abord pensé que cela pouvait être un risque que de se singulariser ainsi, mais outre le plaisir vocal et musical recherché qui est l’essence même de notre engagement, ils ont finalement admis que c’était peut-être un retour aux sources du chant orphéonique initial dont la consultation des archives locales de Tarbes montre la grande variété du répertoire et des concerts. Nous sommes donc pleinement dans cette ligne historique qui s’affranchit d’un seul genre pour en aborder plusieurs.

Je remercie donc les chanteurs d’avoir compris tout cela et de le donner en partage à vous tous, en espérant que vous y trouverez de l’émotion et du plaisir, peut-être même le frisson de ces Chanteurs Pyrénéens de Tarbes qui ont osé ! La mode de l’actualité est parfois à la transgression et nous l’assumons.

Notre Chef de Choeur, Bernard Noguès, l’assume, comme il va vous le dire. Merci, Bernard, pour ton audace et pour tes idées qui n’ont pour objectif que de proposer sans cesse la recherche de nouveaux accords, de nouvelles sonorités, et d’être en phase avec le public de nos concerts qui apprécie cette diversité, comme, si j’ose dire, autant de boulevards des airs qui sont autour de nous !

C’est en effet grisant d’emprunter parfois des chemins de traverse. Continuer l’aventure, c’est certes, conserver la tradition, mais c’est aussi, s’ouvrir aux autres, aux compositions contemporaines et à d’autres cieux. C’est ainsi que nous continuons de démontrer que le chant orphéonique qui nous rassemble, est bien vivant.

Puissiez-vous réserver un bon accueil à ce CD ESCAPADES dont la présentation et la composition graphique sont dus à l’inspiration innovante et moderne de Suzy dont le talent nous a séduits.

Merci de votre attention.