Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Barbazan-Debat : Inauguration des travaux de requalification du cœur du village

lundi 6 août 2018 par Rédaction

Débutés en février 2013, les travaux de requalification du centre du village ont été inaugurés ce samedi 4 août.

Autour de Jean-Christian Pédeboy, maire de Barbazan-Debat, on notait la présence de Béatrice Lagarde, préfète des Hautes-Pyrénées, des deux sénatrices Maryse Carrère et Viviane Artigalas, de Michel Pélieu, président du conseil départemental, de Gérard Trémège, maire de Tarbes et président de la communauté d’agglomération TLP, de Romain Pagnoux, conseiller régional d’Occitanie, représentant la présidente Carole Delga la présidente, en tant également qu’administré de la commune de Barbazan. Etaient aussi présents de nombreux conseillers départementaux et régionaux, Jean-Paul Pagnoux l’architecte, la maire de Lourdes Josette Bourdeu, Samuel Bouju, secrétaire général de la préfecture, ainsi que de nombreux habitants de la commune et membres du conseil municipal.

C’est par un chant interprété par les Voix de l’Alaric qu’a débuté la cérémonie, suivi par la traditionnelle coupure du ruban tricolore.

 

Dans son allocution, le maire a rappelé qu’en 1974 la petite bourgade de Barbazan comptait 700 habitants, aujourd’hui la population est de 3600 habitants. Son développement s’est effectué au Nord-Ouest et s’est étendu jusqu’à la ville de Soues.

 

Il a également indiqué que l’architecture linéaire du centre commercial construit dans les années 80 face à l’église ne faisait qu’amplifier l’impression de séparation entre le vieux village et le nouveau.

« Elu maire en 2008, je me suis fixé comme objectif le challenge de cette transformation que l’on inaugure ce jour. J’ai trouvé en la personne de Jean-Paul Pagnoux, l’architecte, un interlocuteur attentif, imaginatif et persuasif, ce qui m’a permis de mener à bien ce projet ambitieux. Je me souviens encore de ma propre réflexion lors de sa présentation dans mon bureau ‘’Barbazan, ce n’est pas Versailles !’’ Mais quand ce projet a été présenté en conseil municipal il a été approuvé à l’unanimité. Les Barbazanais se sont inquiétés de son ampleur et de son coût. Je leur ai indiqué que cela se ferait en plusieurs phases et que les impôts n’augmenteraient pas. »

Le premier magistrat a ensuite indiqué l’essentiel des réalisations :

Diaporama

« Le giratoire coté Ouest jouxte les espaces du centre bourg. L’aménagement urbain se structure autour d’un maillage octogonal orienté Nord-Ouest.

La halle, lieu d’accueil des marchés du mercredi et du vendredi, est devenue le maillon essentiel d’un lieu d’échange et de convivialité au rayonnement de notre cité. Les piliers en maçonnerie d’agglos de couleur ponctués de listel de terre cuite rappellent les produits fabriqués jadis à la briqueterie Oustau avec l’argile provenant des carrières de nos coteaux. (Dans les années 30 de nombreux Barbazanais travaillaient dans ces carrières). Au sud de la halle, la fontaine de terre cuite à la façon d’un abreuvoir rappelle également les chevaux de trait qui transportaient l’argile dans les tombereaux jusqu’à la briqueterie d’Aureilhan et qui avaient besoin de se désaltérer. Placée dans l’axe principal Nord-Sud, elle reçoit sur sa colonne centrale quatre macarons de bronze. L’aire de jeux prend place sur l’axe piétonnier Ouest-Est qui relie la gloriette à la pergola. Le parvis de la mairie a été agrandi, facilitant ainsi les cérémonies au monument aux morts.

La rue de l’Egalité a été supprimée à la circulation des véhicules afin de sécuriser l’accès à l’école.

La place du bout de la rue de la Paix où se déroulaient les festivités a bénéficié d’un rajeunissement, elle s’est dotée d’un four à pain, ce qui permettra de faire revivre le pont-levis’’ autre petit clin d’œil au passé’’ et de participer à quelques manifestations.

L’ouverture d’une voie nouvelle facilitant l’accès à la RD 15 qui mène à Bagnères de Bigorre, cette voie s’avère nécessaire pour palier à la suppression d’une partie du CD 15 devenue piétonne. Cela a été possible grâce à l’accord du département qui a accepté de déclasser des voies départementale au profit de voies communales et vice-versa ».

Il a ensuite remercié toutes les personnes qui ont rendu ce projet possible : l’architecte, les entreprises, les élus de l’ancienne et de la nouvelle municipalité, les services techniques de la commune ainsi que les partenaires financiers.

Le coût total est de 3 millions d’euros, la participation de l’Etat s’élève à 300 000 euros, celle du département à 194 000 euros, de la région Occitanie à 20 000 euros et du SDE à 21 500 euros.

L’architecte Jean-Paul Pagnoux a ensuite pris la parole en remerciant Jean-Christian Pédeboy pour lui avoir fait confiance et d’avoir accepté les propositions d’aménagements qu’il a fournies lors des différentes séances de concertation. Il s’est dit très heureux de participer à cette inauguration qui est pour lui son dernier projet avant de prendre sa retraite.

Romain Pagnoux, conseiller régional représentant Carole Delga, présidente de la région Occitanie, a précisé que la région soutenait les communes dans leurs missions quotidiennes d’aménagements et de développement durable des services de proximité. Que c’était à ce titre qu’elle finance notamment des aménagements d’espaces publics et tout particulièrement quand ils s’inscrivent dans une dynamique collective. Il a également souligné que la réalisation de Barbazan était exemplaire et a félicité le maire.

En tant qu’administré de la commune, Gérard Trémège a indiqué qu’il était très heureux de voir ce qui se passe à proximité de son domicile depuis quelques années. Et de rajouter que de s’engager dans des investissements qui apportent cohérence et pertinence et quand aménagement rime avec environnement tout le monde est content, ce qui est le cas ici à Barbazan. La qualité de l’environnement est au rendez-vous, c’est une valeur ajoutée et incontestable qui a été apportée à la commune. Il a remercié le maire J-C Pédeboy pour un tel embellissement dans la commune.

Michel Pélieu, président du conseil départemental, s’est dit très satisfait d’assister à cette inauguration et très heureux que le conseil départemental ait accompagné une telle réalisation. Il a salué ce travail et toutes les personnes qui ont contribué à ce projet et de souligner que cet aménagement était une belle réalisation.

 

Béatrice Lagarde, préfète des Hautes-Pyrénées, clôturera les prises de parole en se disant très heureuse d’être accompagnée de Samuel Bouju, secrétaire général de la préfecture, pour l’inauguration de ce projet qui est moderne, ambitieux et qui illustre la capacité des communes à offrir un cadre de vie rénové à leurs habitants. Elle a félicité l’ensemble de l’équipe municipale et toutes les personnes qui ont contribué à ce projet. Et de préciser que l’Etat est toujours prêt à soutenir de tels projets.

 

Nicole Lafourcade