Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

OURS/ PYRENEES/ ADDIP : RESTEZ À PARIS, MONSIEUR HULOT, VOUS AVEZ DÉJÀ FAIT ASSEZ DE MAL AUX PYRÉNÉES ET AUX PYRÉNÉENS ! (COMMUNIQUÉ)

dimanche 29 juillet 2018 par Rédaction

L’ADDIP, coordination Pyrénéenne communique.

Nous portons à votre connaissance notre lettre ouverte à Nicolas Hulot en riposte à son annonce de lâcher deux ourses en Béarn et de nouveau plan-ours.

En voici quelques extraits. En pièces-jointes, le communiqué complet ainsi qu’un PV de réunion de la "SPVB" (LIRE), processus de pseudo concertation sur lequel s’appuie Nicolas Hulot alors qu’il a été boycotté par les acteurs du territoire pyrénéen pour signifier leur opposition à la reprise du plan ours et des lâchers à l’Etat.

LETTRE OUVERTE A NICOLAS HULOT, MINISTRE DE la Transition Ecologique et Solidaire

Laruns, le 23 juillet 2018

Monsieur le Ministre,

L’ADDIP, représentant la communauté montagnarde interdépartementale pyrénéenne prend acte que vous renoncez à votre déplacement à Laruns prévu ce lundi 23 juillet.

A l’annonce de votre venue, vécue comme une provocation, des centaines de montagnards de toutes les vallées du massif se sont mobilisés pour vous barrer la route. Au sens propre comme au figuré.

Nous, Pyrénéens, n’avons pas oublié que vous êtes le commanditaire des lâchers d’ours de 2006. Alors que Jacques Chirac, alors Président, avait renoncé à ce projet, c’est vous qui avez insisté auprès de lui pour que les lâchers d’ours slovènes, interrompus en 1997, reprennent.

Aujourd’hui vous prétendez vouloir augmenter ce repeuplement artificiel pour atteindre 50 plantigrades. En mars 2018, le « Réseau Ours brun » en dénombrait déjà 54 ! Alors que cette descendance sème le chaos particulièrement en Ariège, où 100% des estives protégées sont attaquées par l’ours, vous, Ministre en exercice, êtes impuissant à protéger les troupeaux des prédateurs comme le Code Rural vous y oblige.

Les Pyrénéens ont dit non ! Nous ne sommes pas dupes. Contrairement à ce que vous avancez, votre décision de lâcher, comme le plan-ours 2018-2028 bafouent l’acceptation sociale des Pyrénéens. (LIRE)