Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Manifestation à l’occasion du passage du président de la République à Tarbes

jeudi 26 juillet 2018 par Rédaction

A l’occasion de la venue du Président de la République dans notre département, un rassemblement était organisé ce jeudi 26 juillet à 8 h, place de Verdun à Tarbes, à l’appel d’organisations politiques, associatives et de la CGT. Elle a réuni une soixantaine de personnes.

Faisant le plus de bruit possible pour réveiller le président de la République Emmanuel Macron qui a passé la nuit à la préfecture des Hautes-Pyrénées, le cortège s’est avancé par la rue de l’Abbé Torné pour être au plus près de la préfecture, le périmètre étant sécurisé . Au bout de la rue, un mur d’une vingtaine de CRS attendait les manifestants.
Selon les organisations politiques, associatives et de la CGT : « Accueillons dans notre département le président de la casse sociale et de l’autoritarisme comme il le mérite ! »

Allocution de José Navarro Secrétaire adjoint Union Départementale CGT 65 

« Il y a quelques jours le président Macron a dit qu’il fallait venir le chercher, eh bien nous sommes là ! Nous sommes prêts à discuter. Nous ne pouvons pas passer pour le rencontrer, donc qu’il vienne. En tout cas si Macron est là, nous aussi car nous avons des choses à lui dire sur la politique économique et sociale qu’il mène depuis un an. Une politique particulièrement violente que ce soit contre les salariés, contre les retraites, contre les services publics ferroviaires, contre le service public en général, la prochaine réforme des retraites va être dévastatrice pour les plus faibles.

Pour une République qui se dit exemplaire, l’exemple nous a été donné le 1er mai avec une personne chargée de mission recrutée par l’Elysée, se faire passer pour un agent de police et agir de la façon dont il a agi et sans aucune sanction ! Où cela est exemplaire ?

Alors que n’importe quel fonctionnaire de police qui se serait livré à ce type d’agissement serait passé en conseil disciplinaire. Alors en tant que République exemplaire où va-t-on ?

Ce qui nous touche au plus profond, c’est que la politique de ce monsieur, lors d’un match de foot dernièrement, il a vite oublié comment il se comporte avec les migrants et comment il bafoue les droits fondamentaux des êtres humains. Nous l’appelons pour l’entendre et parler avec lui ».

Une représentante de France Insoumise 65 s’est ensuite adressée au mur de CRS composé d’une vingtaine d’hommes qui restaient impassibles : « Messieurs venez nous rejoindre, la République ne vous respecte pas et vous le savez, nous le savons aussi et vous savez que nous avons raison. Macron notre président n’est pas digne de notre République française, il devrait avoir honte de lui, ce n’est pas possible que notre pays soit gouverné par un homme comme lui, un homme qui ne respecte personne, un homme qui ne respecte pas la force publique. »

Le cortège est ensuite parti sur un autre accès, le périmètre étant sécurisé là aussi pas d’approche et pas de rencontre avec le président de la République.

 Nicole Lafourcade

 « L’appel de la CGT Hautes Pyrénées »

Depuis le 15 juillet dernier nous savons que nous avons un président bondissant qui se gargarise des termes de solidarité et de fraternité à l’occasion d’un match de foot.

Depuis nous savons aussi que, dans sa dérive autoritaire, il bondit allègrement sur les principes républicains pour mieux les piétiner en permettant à un chef de cabinet adjoint, recruté à sa demande, de se livrer à des violences sur manifestants le 1er mai, le tout avec l’onction gouvernementale (aucune sanction n’ayant été prise à son encontre et aucune autorité gouvernementale n’ayant daigné signaler les agissements au procureur de la République de Paris).

Depuis un an et l’intronisation de Jupiter, nous savons aussi que ce Président et ce Gouvernement mettent tout en œuvre pour casser tous les fondements de l’Etat social construits par les luttes depuis 1936, 1945, 1968...

 CODE DU TRAVAIL : par ordonnances, liquidation de la hiérarchie des normes et du principe de faveur, permettant ainsi au patronat d’imposer aux travailleurs des accords d’entreprises aux dispositions inférieures à la loi, suppression des CHSCT, suppression des élections prud’homales........

Protection sociale : Hausse de la CSG pour les retraités, exonération totale pour les entreprises des cotisations maladie, pérennisation du CICE ( par conversion en allègement de cotisations sociale ), réforme des retraites en 2019 pour passer à une retraite par points et la mise en place de fonds de pension privés pour les hauts revenus salariaux.... La volonté de casser la Sécu est apparue clairement dans le projet de réforme constitutionnelle qui ELIMINAIT le terme de SECURITE SOCIALE du texte constitutionnel......

Dans le rapport CAP 2022 proposition de fusionner certaines aides sociales (“qui coùutent un pognon de dingue” selon Macron).

Services Publics : Ouverture à la concurrence du ferroviaire et privatisation à terme de la SNCF qui perd son caractère d’EPIC, liquidation du statut des cheminots..........Avec CAP 2022 pour la fonction publique : privatisation de missions, remise en cause du statut de la fonction publique avec le recours aux contrats de droit privé à durée déterminée pour recruter des personnels, dans l’éducation mise en place d’une politique de discrimination sociale avec Parcoursup pour l’accès à l’enseignement supérieur.....

 Collectivités locales : mise sous tutelle avec obligation de conventionner sous conditions les financements de l’Etat, métropolisation, dépérissement organisé des départements

 Fiscalité : suppression de l’ISF et de l’exit taxe et plafonnement de la fiscalité sur le capital (près de 9 milliards annuels de cadeaux aux plus privilégiés). Maintien et pérennisation du CICE et du pacte de responsabilité mis en place sous Hollande (40 milliards annuels distribués aux entreprises quelque soit leur taille (des multinationales qui suppriment des emplois en sont largement bénéficiaires) sans contrepartie ni conditionnalité.

 Loi Asile Immigration et politique vis à vis des migrants : Si au détour d’un match de foot, le Président Macron se gargarise de fraternité et de solidarité, lorsqu’il s’agit d’accueillir les migrants de l’Aquarius le discours est tout autre. Il piétine le droit maritime et international.

Lorsque Trump sépare les enfants Mexicains de leurs mères, là encore Macron s’insurge, donne des leçons à la terre entière mais pratique avec Collomb une politique équivalente.

Un exemple : la politique de refoulement mené par les autorités Françaises à Menton ....

Les pratiques des autorités françaises sur injonction de Macron-Collomb pour refouler les mineurs isolés à la frontière ont été vivement critiquées, après enquête sur place, par le contrôleur général des lieux de privation de liberté et le défenseur des droits (rapports accablants transmis au 1er Ministre en mai et juin) . En effet, tout enfant vulnérable doit être accueilli, au moins un jour franc, par les services de l’aide sociale à l’enfance .......sur 10 034 mineurs appréhendés à Menton, ce droit français et international a été respecté pour 27 (0,3 %).

On présente en effet à ces jeunes étrangers des formulaires avec une rubrique pré-cochée “refusant le bénéfice du jour franc” .......Et le Président vertueux de pérorer qu’il respecte le droit d’asile alors que les demandes ne sont ni traitées ni même enregistrées.

Le défenseur des droits, après rappel des textes règlementaires, a conclu : “le renvoi vers l’Italie de mineurs non accompagnés est une pratique contraire aux droits de l’enfant et irrespectueuse des garanties procédurales fondamentales”. 

Au delà de l’affaire Benalla, la guerre sociale de MACRON ne fait aucun doute, tout comme son mépris affiché pour le peuple (“les gens qui ne sont rien” “ les alcooliques du Nord ou ces ouvrières illettrées d’une usine Bretonne “ car pour lui, la vraie vocation de tout citoyen français est “de devenir milliardaire” .... tout un programme ).

Diaporama