Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
   
  
   
 

La tarbaise Yvette Horner, l’accordéoniste la plus célèbre de France est morte

mardi 12 juin 2018 par Rédaction

Yvette Horner, l’accordéoniste la plus célèbre de France, est morte lundi à l’âge de 95 ans. Grande figure des bals musette et populaires, Yvette Horner avait joué aussi sur le Tour de France.

La célèbre accordéoniste et reine des bals populaires Yvette Horner est morte lundi à l’âge de 95 ans à Courbevoie, dans les Hauts-de-Seine, a annoncé son agent lundi soir. "Elle n’était pas malade. Elle est morte des suites d’une vie bien remplie", a commenté Jean-Pierre Brun.

Égérie de Jean Paul Gaultier. Yvette Horner, née à Tarbes, qui aurait eu 96 ans le 22 septembre, avait commencé sa carrière en 1947 et a donné son dernier concert en 2011. A la même époque, la reine de l’accordéon avait sorti un dernier disque Yvette hors norme, pour lequel le styliste Jean Paul Gaultier - dont elle a été une égérie - avait conçu la pochette et qui avait créé les derniers costumes de scène. L’album contenait notamment des duos avec Lio, Michel Legrand et Richard Galliano.

Une rue de Tarbes porte son nom. Elle avait été inaugurée en sa présence le vendredi 24 octobre 2014.

Gérard Trémège lui a rendu hommage sur sa page Facebook : « C’est avec une grande tristesse que j’ai appris dans l’après-midi, le décès de mon amie Yvette Horner. Une longue et profonde amitié nous liait et nous aimions à nous retrouver, à Tarbes, sa ville natale à laquelle elle était très attachée et qui le lui rendait bien. Les tarbais eux aussi avaient beaucoup d’affection pour cette grande artiste qui a donné ses lettres de noblesse à l’accordéon en jouant dans le monde entier avec de très grands musiciens, parfois bien loin de son univers. Au fil du temps, Yvette Horner était devenue une icône. La "princesse accordéon" va désormais beaucoup me manquer... »

Retrouver le diaporama de l’inauguration de la rue Yvette Horner : http://www.tarbes-infos.com/spip.php?article12865&lang=fr