Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
    
  
   
 

Fédérale 1, poule d’Accession 19ème journée Samedi à 15h00 à Trélut :Tarbes reçoit Provence-Rugby

mercredi 14 mars 2018 par Rédaction

Aix pour valider son ticket en Bigorre

Les Tarbais, en partie rassurés par deux courtes défaites face à deux prochains gros adversaires des phases finales, ont retrouvé le goût de la victoire à Aubenas. Une victoire précieuse avant tout pour le moral avant d’accueillir Aix, la meilleure équipe de la poule. Des Tarbais qui, ont joué dimanche en déplacement, et qui partent avec deux jours de récupération de moins que les Provençaux qui ont joué vendredi à domicile. Assurés d’avoir pratiquement un pied en Pro D2 (voir ci-dessous), les Provençaux peuvent valider leur ticket dès samedi s’ils s’imposent à Trélut. Une source de motivation au moins égale à celle des Bigourdans qui devraient avoir à coeur d’effacer leur déculottée du match Aller.

Aix pratiquement en Pro D2

Une équipe d’Aix dont la place en Pro D2 vient d’être confortée par sa victoire sur Albi et la défaite à zéro point de Bourg-en-Bresse, son concurrent le plus proche et le plus dangereux. Les Bressans, en effet, avaient l’avantage aux points contre les Provençaux contrairement aux Albigeois. A moins d’un cataclysme on ne voit pas comment Aix ne serait pas en Pro D2 la saison prochaine avec un total de 59 points et trois matchs* à jouer. Certes Bourg-en-Bresse 47 points à un match de plus à jouer et Albi 44 points en deux de plus avec le match à rejouer à Aubenas. Avec un carton plein (+ 20 points) Albi totaliserait 64 points et Bourg-en-Bresse 63 point (+ 16 points). Albi reçoit Rouen et Romans et a trois déplacements à Strasbourg, à Bourgoin et à Aubenas. Bourg-en-Bresse accueille Strasbourg, et Bourgoin et se rend à Chambéry et à Rouen. Aix de son côté va à Tarbes et à Romans et reçoit Aubenas. Les Provençaux peuvent se contenter d’une victoire et de deux défaites bonifiées (+ 6) pour totaliser 65 points et être à l’abri à moins que ses rivaux gagnent tous leurs matchs avec le bonus offensif.

*Aix exempt lors de la 21ème journée.

Aix un leader incontestable et incontesté

A la veille de cette 18ème journée Aix 59 points (13 victoires, 4 défaites, 7 bonus) est un solide leader qui possède 12 points d’avance sur Bourg-en-Bresse 47 points (10 victoires, 6 défaites, 7 bonus) qui compte un match en moins et Albi 44 points (9 victoires, 1 nul, 5 défaites, 6 bonus) qui a deux match de moins, dont un à rejouer à Aubenas. Le parcours d’Aix, cette saison est remarquable. Après un départ poussif avec une défaite d’entrée à Bourgoin et une défaite chez lui contre Chambéry 21-22, entrecoupées d’une victoire à domicile contre Rouen (30-10) et à Strasbourg (18-22), les Aixois ont enchaîné par neuf victoires consécutives ! Cinq à domicile contre Bourg-en-Bresse (25-20), Tarbes (43-14), Romans (35-14), Bourgoin (34-10), Strasbourg (26-27) et quatre en déplacement à Limoges (14-35), à Albi (28-36), à Aubenas (20-26) et à Rouen (13-15). Les Provençaux, qui se montraient moins conquérants depuis la reprise avec deux victoires étriquées contre Strasbourg et Aubenas, ont chuté à Chambéry (25-17), leur bête noire malgré un fort sentiment de revanche. Aix après une large victoire contre Limoges (47-13), rechuté à Bourg-en-Bresse (13-10) avant de s’imposer de justesse contre Albi (24-21) à la toute dernière minute. A ce jour, seulement trois équipes Bourgoin, Bourg-en-Bresse et Chambéry (deux fois) ont fait toucher terre aux Provençaux.

 

Aix moins performant depuis la reprise

Mais la machine de guerre semble moins performante, sans doute à cause des incertitudes dans un groupe qui, malgré sa qualité, ne devrait pas être reconduit en totalité. On se souviendra aussi que l’an passé le club provençal avait connu une deuxième partie de saison difficile avec cinq défaites de rang dont deux à domicile. Toujours est-il qu’après une large victoire contre Bourgoin, Aix s’est imposé de justesse à Rouen et contre Strasbourg, avant de s’incliner à Chambéry, sans prendre le bonus défensif. Une victoire bonifiée plus tard, contre Limoges, Aix rechutait à Bourg-en-Bresse chez son rival N°1, avant de l’emporter miraculeusement contre Albi. Aux Tarbais de profiter de ces relatives faiblesses actuelles pour tenter de s’imposer. Une performance qui n’est pas impossible si on se réfère aux prestations à Bourg-en-Bresse et contre Albi que les Tarbais ont affronté dernièrement.

Aix a fait le ménage à l’inter-saison

Le départ (à l’amiable) de Marc Delpoux semble avoir mis fin au malaise qui couvait et le club a fait le ménage avec plus d’une quinzaine de départs et d’arrêts, dont ceux de joueurs de la trempe de Bornman ou de Skeate. Les Provençaux, qui ont conservé un bel effectif, se sont renforcés avec l’arrivée de joueurs confirmés comme Cibray (Oyonnax), Mallet (Mont-de-Marsan), Custoja (USAP), Resseguier (Bourgoin), Mondoulet (Bourg-en-Bresse), Kbaier (Massy), tout en misant sur des jeunes comme Massip (Oloron), Sauls (S-A), Giordano (Espoirs Oyonnax), Durango (Espoirs UBB), Edwards (N-Z), Querru (Espoirs Stade Français), Béziat (Espoirs Tarbes) ou issus du club comme Albert, Meudic-Brun, Roche, Frevol...

Gérard Frazer, ancien ouvreur néo-zélandais, passé par Bayonne, Bordeaux et Béziers et Patrick Pezery, spécialiste des avants à La Seyne, ont réussi à créer l’amalgame entre les anciens et les nouveaux, tout en apaisant les tensions. Christian Califano*, Directeur du Développement, encadre le tout.

*Champion d’Europe et six fois champion de France avec le Toulouse, 70 sélections et deux Grands Chelem avec l’équipe de France, passé par Agen, Auckland, Saracens, Gloucester

Effectif XXL

Un effectif moins pléthorique que l’an passé, mais plus homogène et complémentaire, avec une première ligne solide, de grands seconde ligne armés pour la conquête et le combat, une troisième ligne puissante, des demis d’expérience, des trois-quarts à la fois puissants, rapides et crocheteurs et un arrière relanceur et buteur émérite. Quatre anciens Tarbais, Béziat, Lockley, Santoni et Tranier font partie de cet effectif XXL. Les trois premiers trustent les feuilles de matchs, alors que Laurent Tranier, indéboulonnable la saison dernière, a disparu des compositions d’équipe.

Jean-Baptiste Custoja : 24 ans, 1,83 m, 115 kg, ex-international U18, U19, U20

Matias Aguero : 36 ans, 1,85 m, 108 kg, international italien

Yann Resseguier : 33 ans, 1,83 m, 112 kg

Jésus Moreno-Rodriguez : 31 ans, 1,90 m, 127 kg, international espagnol

Teva Make : 28 ans, 1,87 m, 125 kg, international amateur

Mohamed Loukia : 24 ans, 1,77 m, 133 kg, international marocain

Talonneur

Talemaitoga Tuapati : 33 ans, 1,80 m, 107 kg, international fidjien

Théo Béziat : 23 ans, 1,82 m, 104 kg

Valentin Carrat : 28 ans, 1,80 m, 104 kg, international amateur

Deuxième ligne

Addison Lockley : 26 ans, 1,99 m, 112 kg, international anglais U20

Jérôme Mondoulet : 28 ans, 2,00 m, 112 kg

Maxime Santoni : 33 ans, 1,96 m, 118 kg

Mohamed Kbaier : 25 ans, 2,12 m, 120 kg, international amateur

Troisième ligne

Cédric Béal : 31 ans, 1,88 m, 106 kg

Charles Malet : 27 ans, 1,90 m, 110 kg

Florian Munoz : 24 ans, 1,85 m, 97 kg

Joseph Edwards : 24 ans, 1,93 m, 112 kg, international U20 néo-zélandais

Tanguy Molcard : 27 ans, 1,88 m, 92 kg

Mêlée

Fabien Cibray : 32 ans, 1,78 m, 81 kg

Sonny Cecot : 25 ans, 1,70 m, 79 kg

Ouverture

Régis Lespinas : 33 ans, 1,85 m, 92 kg

Romain Sola : 30 anns, 1,82 m, 87 kg

Evan Albert : 21 ans, 1,85 m, 85 kg

Trois-quarts

Charles Brousse : 27 ans, A,83 mm, 88 kg, international VII

Keziah Giordano : 23 ans, A,76 m, 88 kg

Martin Sauls : 24 ans, 1,83 m, 96 kg, Sud-Africain

Laurent Tranier : 28 ans, 1,87 m, 104 kg

Clément Querru : 22 ans, 1,83 m, 93 kg

Eddy Labarthe : 32 ans, 1,74 m, 65 kg, international VII

Marika Vakacegu : 36 ans, 1,86 m, 103 kg, international fidjien VII

Thibault Zambelli : 28 ans, 1,83 m, 84 kg, international VII

Arrière

Florent Massip : 23 ans, 1,90 m, 90 kg