Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Stado-TPR : Le point avec Yannick Vignette et avec Nicolas Escouteloup avant Aubenas

vendredi 9 mars 2018 par Rédaction

Un paquet d’avant costaud

Trois semaines après Albi, le Stado attaque un bloc de cinq matchs par un déplacement à Aubenas qui s’est payé Chambéry 26-17 et qui a fait douter Aix 20-26 et Bourg-en Bresse 15-22. Les Ardéchois, qui viennent de prendre cher à Albi 46-21, auront à coeur de s’offrir Tarbes au riche passé rugbystique. « Aubenas, c’est très costaud devant », confirme Nicolas Escouteloup. « Sur les matchs gagnés chez eux, c’est 99% de ballons portés sur les touches. C’est un paquet d’avants assez costaud, avec un huit très puissant, qui fait de grosses avancées qui génèrent des pénalités près des lignes. »

Quinze jours de préparation intensive

Après une semaine de repos programmée le staff tarbais, supervisé par Yannick Vignette, a mis les bouchées doubles à l’entraînement sur le plan physique et technique. « On a travaillé dur » confie le Manager « car au delà du match à Aubenas, l’objectif c’est d’être prêt au mois de mai pour les phases finales. L’accent a été mis sur la défense, sur l’organisation défensive et offensive. Beaucoup de séquences ont été consacrées aux placages, aux percussions pour assurer une bonne libération. Au rôle des soutiens, des relayeurs et des attaquants afin « de simplifier le jeu et surtout essayer de l’accélérer ». Même si l’objectif primordial c’est d’être fin prêt pour aborder les phases finales dans les meilleures conditions pour monter en Pro D2, le TPR se rend à Aubenas pour gagner. « On a le devoir de vaincre cette équipe si on veut prétendre à monter. L’enjeu est clair c’est la victoire. Il faut montrer qu’on a envie de gagner et avoir un bon comportement à l’extérieur, car en demi-finale, il faudra bien en jouer une à l’extérieur ! »

Se servir des qualités de Claverie, qui n’a rien à envier à Barthélémy

Les Tarbais devront réussir le match parfait à l’extérieur comme l’ont fait Chambéry et Albi, notamment avec beaucoup d’alternance et un jeu au pied d’occupation. Jean-Baptiste Claverie, comme il l’a démontré à Vannes, est capable de tout faire sur un terrain, y compris de claquer trois drops en demi-finale ! « J’ai demandé qu’on joue avec la tête et les qualités de chacun » indique Yannick Vignette. « On a un Jean-Ba Claverie qui a un point fort, c’est son pied et on ne s’en sert pas. On ne se sert pas de ses qualités et je trouve que c’est dommage. A Albi, Barthélémy n’est pas meilleur que Claverie, à part qu’il joue loin, qu’il joue propre, léché, qu’il met du jeu au pied de pression. Albi se sert mieux de Barthélémy que nous de Claverie. » Le jeu, pour la première fois depuis longtemps, devrait donc s’organiser autour de l’ouvreur qui devra, avec le soutien du staff, s’imposer comme le dépositaire du jeu. Un jeu plus direct et simplifié, à l’exemple de celui pratiqué par Albi, où les qualités de chacun devront être exploitées, notamment celles des ailiers. Le timing, la prise d’espace et le décalage ont été particulièrement travaillés au détriment des redoublées et des combinaisons, qui occasionnaient trop de déchets dans la réalisation.

Défense collective et individuelle renforcée

La défense a été aussi particulièrement travaillée, car identifiée comme une faiblesse contre Albi. Notamment au niveau des montées défensives et des placages manqués en première mi-temps. Un secteur travaillé depuis le début de la saison, mais une piqure de rappel ne peut pas faire de mal surtout que les équipes ont tendance à élargir le jeu pour bouger les lourds avants tarbais. Ce qui sera encore plus le cas lors des phases finales sous de meilleures conditions climatiques. Les joueurs se sont envoyés, notamment sur des séquences consacrées au placage. Des garçons comme Domec, Dadunasvhili, Mudiraki et Greyling, y ont laissé des plumes et ont dû passer par la case infirmerie. Infirmerie dont est sorti Havea qui a repris l’entraînement collectif mais sans contact. Le Tongien devrait reprendre la semaine prochaine mais sa rentrée pourrait être repoussée pour éviter une rechute contre Aix. Par contre Bernad sera bien du déplacement à Aubenas.

Première pour Piveteau et Lapassouse

Le jeune centre Paul Piveteau, venu à l’inter-saison de Périgueux, intègre le groupe pour la première fois de la saison et va même débuter à la place de Vinusa. L’ex-périgourdin, longtemps blessé, n’a pas eu sa chance en début de saison et avec François Lapassouse, c’est le deuxième jeune du Centre de Formation qui débutera contre Aubenas. Un Centre de Formation et des Espoirs qui ont fourni, depuis le début de la saison, de nombreux joueurs au groupe professionnel avec Faraï Mudariki, Jérémy Loncan, Thibault Paris, Nicolas Gal, Pierre Greyling, Julian Millon, Ben Cooper, Mathieu Ducau, Johan Paulet, Imad Bouhedjeur... Sans compter ceux qui ont franchi le pas depuis plus ou moins longtemps, comme Alexandre Duny, David Bonnecarrère, Alexis Armary, Morgan Rubio, Maxime Bats, Loïc Bernad, Adrien Domec...

Sans Havea, ni Domec mais avec Bernad

Par rapport à Albi, le groupe a subi quatre changements avec les entrées de Lapassouse, Duny, Bernad, Piveteau et les sorties de Dadunasvhili, Manso-Moyano, Latisnères-Palacin, Domec... En l’absence pour blessure de Manso-Moyano, c’est le jeune François Lapassouse, (qui a deux feuilles de match sur le banc), qui débute, encadré par Kazalikashvili et Basile. Lacoix et Percival pousseront derrière et en troisième ligne Gal rentre à la place de Taulava et Bonnecarerre glisse en huit. Derrière, la charnière reste inchangée, le jeune Paul Piveteau, longtemps blessé, remplace Vinusa et Pees rentre à l’arrière.

Composition

Tarbes : 1 Kazalikashvili, 2 Lapassouse, 3 Basile, 4 Lacroix, 5 Percival, 6 Gal, 8 Bonnecarrère, Armary, 9 Vergallo, 10 Claverie, 11 Esteves, 12 Piveteau, 13 Bréthous, 14 Rubio, 15 Pees

Remplaçants : 16 Loncan , 17 Koberidze, 18 Taulava, 19 Bernad , 20 Vinusa, 21 Bats, 22 Pees, 23 Duny, 24 Paris

Jean-Jacques Lasserre