Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
    
  
   
 

Basket NM1 - L’Union s’enfonce et offre sa première victoire au Centre Fédéral

vendredi 2 mars 2018 par Rédaction

Centre Fédéral Masculin-Tarbes-Lourdes : 71-67 (39-35)
(19-20, 22-13, 13-17, 17-17)

Pour le CFM  : 25 paniers réussis sur 52 tentés (40%), dont 7/26 à 3 points (26%), 14/19 lancers-francs (73%), 40 rebonds, dont 15 offensifs, 14 passes décisives, 13 ballons perdus, 9 interceptions, 1 contre, 22 fautes

Crusol 14 points, Dossou-Yovo 10 points, Thirouard 12 points, Diallo 0 point, Février 27 points, Demahis-Ballou 0 point, Miyem 4 points, Carene 2 points, Coudreau 2 points

Pour Tarbes-Lourdes : 21 paniers réussis sur 55 tentés (38%), dont 3/19 à 3 points (15%), 22/26 lancers-francs (84%), 33 rebonds dont 11 offensifs, 9 passes décisives, 14 ballons perdus, 3 interceptions, 1 contre, 21 fautes, Bosc éliminé 5 fautes.

Lesca 7 points, Bosc 5 points, Phillip 23 points, Ruiz 0 point, Racine 15 points, Benhamed 0 point, Castard 5 points, Valayer 0 point, Djukovic 6 points, Pryor 6 points

L’effet Savasta n’a pas eu lieu, l’Union a perdu contre les U18 de l’INSEP ! Les jeunes internationaux sont allés chercher leur première victoire de la saison face à une équipe tarbaise en plein doute. Les Tarbais ont été dominés dans la raquette 33 rebonds contre 40, même si l’Union a inscrit 34 points intérieurs contre 30. Les jeunes internationaux ont fait la différence aux tirs à 3 points, avec sept réussites contre trois. Le jeune Février, avec 27 points dont 5/8 à 3 points, a été le bourreau des Bigourdans. Phillip 23 points et Racine 15 points, qui s’est réveillé au dernier quart-temps, étaient bien esseulés face aux 14 points de Crusol, aux 12 points de Thirouard et aux 10 points de Dossou Yovo. L’Insep s’est mis en confiance avec un départ canon 8-0 (3ème) et les Tarbais, malgré 10-0 en suivant et un premier quart-temps remporté 16-20, n’ont jamais pu s’imposer. Le CFM a creusé l’écart 35-25 (16ème) et n’a plus lâché le score 41-33 (20ème), malgré des rapprochés 45-43 (24ème). Chaque fois que l’Union revenait au contact, les jeunes internationaux repartaient de l’avant. Dans les cinq dernières minutes les Bigourdans sont revenus à deux points 64-62 (36ème), 67-65 (38ème), 69-67 (39ème) mais l’Insep s’est surpassé pour décrocher son premier succès depuis 2016, après 56 défaites de rang !

Cinq jours avant....

Retour de Laure Savasta au Quai de l’Adour

Laure Savasta a pris les rênes de l’Union après le limogeage de Vincent Lavandier qui avait succédé à l’emblématique Alex Casimiri (parti en Pro B à Charleville-Mézières). Suite à la défaite contre un concurrent direct au maintien, le Bureau s’est séparé de l’entraîneur et a choisi Laure Savasta pour finir la saison et plus si affinités...

Première femme coach d’une équipe masculine de Basket

Une première en basket-ball masculin où une femme n’a jamais coaché une équipe de Garçons en Nationale et a fortiori au dessus*. Mais Laure, joueuse et femme de caractère, a les épaules pour réussir. Joueuse de haut niveau, passée par Nice, Aix, Valenciennes, elle a terminé sa carrière à Tarbes en 2008. Capitaine emblématique du TGB, elle a disputé sous les couleurs violettes la Finale de la Coupe d’Europe Ronchetti en 2002 et du Championnat de France en 2003. Internationale (1991-2002), elle a gagné le Championnat d’Europe 2001 et terminée 5ème des Jeux Olympiques 2005. A la fin de sa carrière, elle est restée à Tarbes où elle est devenue chef d’entreprise et a créé la première Académie de Basket privée en France, toujours à Tarbes.

* En 2014, Helena Costa à Clermont en Ligue 2, a été la première femme nommée entraîneur d’un club de foot masculin. Mais la Portugaise avait claquée la porte et avait été remplacé par Corinne Diacre qui a officié pendant trois saisons avant de devenir entraîneur de l’équipe de France Féminine.

Mission maintien

C’est donc à cause de son passé sportif et de son attachement à Tarbes que le Président Didier Yodra, lui a proposé de relever ce défi à la tête de l’équipe Une qui occupe le fin fond du classement de Nationale 1 (17ème avec 20 points, 7 victoires pour 15 défaites). Sa mission est d’assurer le maintien du club lors des onze dernières rencontres et Laure Savasta, de par son parcours, correspond à l’ADN du club, selon le Président. Depuis son accession en 2013, l’Union n’a jamais connu pareille situation. Contactée une première fois pour succéder à Alexandre Casimiri, Laure, trop prise par le développement de son Académie avait refusé. La situation catastrophique de l’Union, qui est passé en une saison de demi-finaliste à relégable, a poussé Didier Yodra à lui renouveler son offre et cette fois Laure Savasta a accepté, parce que l’organisation de son Académie est bien en place. Valentin Yodra, qu’elle connait bien puisqu’il travaille à ses côtés depuis la création de l’Académie, est son Assistant. Laure Savasta aime relever des défis et partir à l’aventure, comme quand elle est allée se frotter aux universitaires américaines, une première à l’époque pour une joueuse française.