Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
    
     
   
 

Quart de finale de la Coupe de France : Montpellier-Tarbes, dimanche à 15h30

samedi 13 janvier 2018 par Rédaction

Les Tarbaises sans pression

Même si la perspective de jouer une demi-finale et d’être à 80 minutes de la Finale à Paris titille les Tarbaises, elles joueront sans pression car pour elles le match qui ‘’compte’’ c’est huit jours après contre Lyon ! D’autant que l’équipe de François Gomez sera handicapée par l’absence de Christelle Diallo (entorse de la cheville) et qu’Adja Konteh, qui a joué sur une jambe contre Roche-Vendée, pourrait être préservée pour la revanche contre les Lyonnaises. Sans pression ne veut pas dire laisser courir le match, ce serait méconnaître l’entraîneur bigourdan. D’autant que si les Tarbaises veulent être performantes huit jours plus tard, elles devront continuer sur le rythme qu’elles ont pris l’habitude d’imprimer en attaque et en défense. Ce quart de finale sera de plus une bonne occasion bien préparer ce rendez-vous marqué à l’encre rouge sur le calendrier depuis l’Open de Paris, contre une des meilleures équipes françaises.

Montpellier handicapé

Montpellier, en plus des absences de Little, Lardy et Bankole, aura dans les jambes un périple éreintant de plus de 2 000 km en Russie et une lourde défaite 100-56 à digérer. Leur volonté de se racheter devant leur public sera-t-elle suffisante face à une équipe tarbaise elle aussi handicapée mais moins émoussée physiquement. D’autant que sa meneuse l’internationale Sottana rejoint dès ce vendredi Fenerbahce (qui a racheté son contrat) après avoir joué son dernier match contre Orenburg. C’est le second départ après celui de Kobryn à Galatasaray mi décembre. L’Américaine Sugar Rodgers (28 ans, ) a débarqué dans l’Hérault ce jeudi mais c’est surtout un poste 2 et mener une équipe avec deux jours d’entraînement ne sera pas évident, d’autant que Lardy est blessée. De plus l’arrivée d’une troisième Américaine va poser un problème à Rachid Méziane qui devra en laisser une dans les tribunes à chaque match. En l’absence de Little le problème ne se posera pas contre Tarbes mais ensuite il faudra faire un choix en fonction des adversaires.

Un début de saison chaotique

Montpellier, après des débuts en demi teinte après le départ de son entraîneur historique et mythique Valéry Demory, la retraite de sa joueuse et capitaine emblématique Gaëlle Skréla et le départ ou l’arrêt, de joueuses importantes ; Michel et Godin (Bourges), Robert (Nice), Mann Roche-Vendée), Halman (grossesse, voire Déas (retraite) semblait avoir retrouvé ses marques. Rachid Méziane avait reconstruit son équipe autour de deux joueuses Lardy et Sacko en recrutant Bar (Nice), Bernies et Mane (Angers), Hurt (Gorzow), Sottana (Schio), Kobryn (Cracovie) et deux jeunes Kone (Arras) et Bankole (Calais). Mais malgré le recrutement de pointures de la dimension de Hurt, Kobryn, et Sottana, la machine a eu du mal à embrayer. En Championnat après des débuts victorieux contre Charleville-Mézières, Tarbes et Mondeville, Montpellier a chuté deux fois à domicile contre Nantes et le Hainaut et a poursuivi un parcours chaotique agrémenté de deux victoires à Roche-Vendée et Nice, et de deux défaites consécutives à Villeneuve d’Ascq et à Lyon. En Euroligue, c’est pire Montpellier ne compte qu’une victoire en douze rencontres. Mais alors qu’une embellie apparaissait, malgré les départs de Kobryn, et les blessures, avec un court échec contre Fenerbahce après prolongation en Euroligue et un net succès à Basket-Landes, Montpellier vient de subir la foudre à Orenburg 100-56, privé de Little, Lardy et Bankole. 

Effectif de Nice

 Poste 1 :

Sugar Rodgers : 28 ans, 1,75 m, USA

Anaël Lardy : 30 ans, 1,70 m, ex-internationale (blessée)

Romane Bernies : 24 ans, 1,70 m, internationale A

Poste 2-3

Ornella Bankole, : 20 ans, 1,81 m, ex-internationale U18 (blessée)

Poste 3-4

Romy Bar : 30 ans, 1,87 m, internationale allemande

Fatimatou Sacko : 32 ans, 1,83 m, ex-internationale Espoirs

Poste 4 :

Courtney Hurt : 27 ans, 1,85 m, USA

Assitan Kone : 22 ans, 1,95 m

Camille Little : 33 ans, 1,88 m, USA, (blessée)