Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Signature d’un plan d’action pour les écoles dans les territoires ruraux

lundi 4 décembre 2017 par Rédaction

Un plan d’action pour les écoles dans les territoires ruraux (2017/2020) a été signé en préfecture entre Marc Zarrouati, secrétaire général de la préfecture représentant Béatrice Lagarde , préfète des Hautes-Pyrénées, Hélène Bernard, rectrice de l’académie de Toulouse, les sénatrices des Hautes-Pyrénées Viviane Artigalas et Maryse Carrère, les députés Jeanine Dubié et Jean-Bernard Sempastous, Michel Pélieu, président du conseil départemental, Thierry Aumage, inspecteur d’académie, Daniel Chardenoux directeur de la caisse allocations familiale des Hautes-Pyrénées et Jean Nadal, représentant l’association des maires du département.

Ce plan d’action est la poursuite de la démarche initiée par le protocole 2014/2017, fondé à partir de constats partagés par les acteurs du territoire des Hautes-Pyrénées et les services de l’Etat. Il concerne l’éducation en zone rurale et montagne confrontée à des baisses structurelles des effectifs des premiers degrés, pour lesquels l’existence d’une offre éducative de qualité et de proximité est un enjeu essentiel de l’attractivité et du développement économique et social local.

L’Etat réaffirme la priorité nationale permettant d’assurer l’équité territoriale pour un maintien d’une école sur l’ensemble du territoire et favorisant la réussite scolaire des élèves.

Ce plan est signé pour une période de trois ans et permet d’identifier les territoires prioritaires chaque année scolaire. Au terme des trois années, une évaluation sera conduite par le comité de pilotage départemental.

Hélène Bernard a souligné que ce plan n’avait pas vocation à supprimer des écoles, que la baisse des postes ne sera pas automatique, au contraire grâce à ce plan. Elle pense que pour arriver à un consensus, cette signature est la façon la plus citoyenne et intelligente. Il faut réfléchir aux meilleures structures d’accueil des élèves pour en assurer leur réussite.

Pour les signataires, il s’agit d’une volonté commune d’améliorer l’environnement éducatif par une offre de formation ,de dispositifs et d’établissements en nombre suffisant assurant un maillage territorial de proximité.

Nicole Lafourcade