Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

La préfète répond au maire d’Andrest

jeudi 9 novembre 2017 par Rédaction

C’est avec un certain mécontentement que Béatrice Lagarde, préfète des Hautes-Pyrénées, a répondu au maire d’Andrest suite aux propos tenus par ce dernier lors de la conférence de presse de mardi en fin de matinée à la mairie d’Andrest au sujet des fermetures d’horaires du bureau de poste : « que la préfète ne se sentait pas concernée par ce problème. »

Réponse de Béatrice Lagarde : « Le maire d’Andrest a été reçu en préfecture dans la matinée de mardi pour évoquer le sujet de la Poste, nous avons passé deux heures ensemble dont près d’une demi-heure sur le sujet de la Poste.

J’ai dit à monsieur le maire que j’avais été saisie par courrier par madame la députée européenne Marie-Pierre Vieu (courrier reçu le 24 octobre). Le jour même où j’ai reçu ce courrier, donc le 24 octobre, je recevais la directrice régionale de la Poste. Donc quelqu’un qui ne se sent pas concerné ne reçoit pas la directrice de la Poste le jour même où on reçoit la lettre de saisine de la députée européenne.

Cela dit en passant, première saisine officielle depuis le 4 juillet 2016 date de mon arrivée ici, concernant la Poste d’Andrest. J’avais reçu des motions, j’avais été informée des manifestations mais je n’avais jamais été saisie directement pour me parler de m’emparer du problème.

Le 19 octobre (courrier reçu le 24), la députée m’envoyait la copie d’un courrier qu’elle avait adressé à la directrice régionale de la Poste fustigeant très fortement le fait que l’Etat est actionnaire majoritaire de la Poste qui bénéficie des efforts financiers des contribuables, que la Poste a bénéficié du CICE, que la communauté des communes avait financé les locaux à Andrest et que donc en vertu de tous ces engagements financiers la Poste doit répondre aux demandes d’ouvertures qui sont formulées par les maires , notamment par le maire d’Andrest.

Elle me dit également qu’elle sollicite mon implication et mon soutien dans le règlement de ce conflit.

Ce même jour, je reçois la directrice de la Poste qui m’indique qu’un point d’état sur les horaires mis en place en septembre à Andrest sera fait début décembre et qu’en fonction du résultat d’autres propositions pourront être faites.

J’ai également demandé à la directrice de la Poste de prendre contact avec le maire d’Andrest, ce qu’elle a fait !

Le 30 octobre, la directrice m’écrit me disant quelle a refait un point avec le maire et qu’elle lui a réassuré qu’une autre solution pourrait être engagée au terme d’un bilan de 6 mois à compter de septembre.

D’autre part, j’ai adressé un courrier à la députée M.P.Vieu le 25 octobre pour lui dire que j’avais reçu la directrice régionale de la Poste et lui ai indiqué qu’un bilan serait fait prochainement.

Depuis le 28 février dernier, le maire d’Andrest et ses équipes ont rencontré 3 fois la direction de la Poste et d’autre part vendredi 10 novembre un rendez-vous est fixé avec le maire pour un point d’état sur les engagements pris le 23 août dernier.

Lors de ma rencontre avec le maire mardi matin, je lui ai dit que je ferais œuvre auprès du ministre de l’Intérieur sur le sujet de la Poste sur notre département, ce que j’ai déjà fait à plusieurs reprises et nous avons retenu comme légitime l’argument employé par le maire, qui était de dire qu’il y a une opacité sur les critères d’évaluation mis en place par la Poste sur la baisse des fréquentations.

J’ai suggéré que le maire puisse ressaisir la commission départementale présence postale pour qu’une motion soit éventuellement prise par cette commission, motion que je me suis engagée à relayer.

Voilà comment je ne me suis pas sentie concernée par le problème de la poste d’Andrest ! »

Nicole Lafourcade