Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

LFB J 3 : Montpellier-Tarbes, samedi à 20 h

vendredi 6 octobre 2017 par Rédaction

Garder l’esprit de Bourges

Pour Tarbes, le challenge est simple : Garder l’esprit de Bourges et retomber sur terre. Aller dans l’Hérault avec de la suffisance, par rapport au formidable exploit de mercredi et de la large victoire en demi-finale du Pré-Open, serait suicidaire. Car Tarbes a montré en quatre jours d’intervalle le pire contre Lyon et le meilleur contre Bourges. Montpellier, étrillé par Tarbes, sera doublement averti de la valeur des Tarbaises et sera donc prêt au combat. Les Montpelliéraines se sont rassurées lors de l’Open de Paris en dominant Charleville-Mézière 83-73. Exempté de la seconde journée pour cause d’Euroligue, Montpellier s’est facilement qualifiée en barrage d’Euroligue contre le club hongrois du KSC Szekszard 86-71 après avoir perdu d’un point le match Aller en Hongrie 80-79. Montpellier qui a joué mardi disposera de plus d’une journée supplémentaire de récupération. Ce qui peut être un atout face à des Tarbaises qui ont lutté durement pendant quarante minutes contre Bourges.

Une équipe chamboulée en reconstruction

Montpellier vient de tourner une page avec le départ de son entraîneur emblématique Valéry Dumory à Lyon, l’arrêt de sa capitaine Gaëlle Skréla et le départ de ses meilleurs joueuses. Un club sacré en 2014 et 2016 devant Bourges et vainqueur de quatre Coupes de France 2011, 2013, 2015 et 2016, dont un triplé en 2016 avec le Match des Champions.

Outre son coach (Lyon) et sa capitaine (retraite), Montpellier a perdu Elodie Godin et Sarah Michel (Bourges), Géraldine Robert (Nice), Christel Mann (Roche-Vendée) et Naomie Halman.

Rachid Méziane, l’ancien coach niçois a dû tout reconstruire autour d’Anaël Hardy et de Fatimatou Sacko, en recrutant quand même du lourd avec Romy Bar (Nice), Giorgia Sottana (Schio), Romane Bernies et Marie Mane (Angers), Courtney Hurt (Gorzow Pologne), Ewelina Kobryn (Cracovie, Pologne) au palmarès impressionnant (Vainqueur de l’Euro U18 (div. B) en 2006, Championne WNBA en 2014, Vainqueur de l’Euroligue en 2013 , Vainqueur de la Supercoupe d’Europe en 2013, Championne de Russie en 2014 et 2015, Championne de Pologne en 2005, 2008, 2011 et 2012 Championne d’Espagne en 2016 , Vainqueur de la Coupe de Russie en 2013 , Vainqueur de la Coupe de Pologne en 2007, 2009, 2012 et 2017 , Vainqueur de la Supercoupe de Pologne en 2008 et 2009) et deux jeunes joueuses de LF2 , Assitan Kone (Arras) et Ornella Bankole (Calais). Rachid Méziane a choisi pour assistante l’ex-tarbaise Aurélie Bonnan.

Effectif de Nice

Poste 1 :
Giorgia Sottana, 29 ans, 1,77 m, internationale italienne
Anaël Lardy, 30 ans, 1,70 m, ex-internationale
Romane Bernies, 24 ans, 1,70 m, internationale A

Poste 2-3
Ornella Bankole, 20 ans, 1,81 m, ex-internationale U18

Poste 3-4
Romy Bar, 30 ans, 1,87 m, internationale allemande
Fatimatou Sacko, 32 ans, 1,83 m, ex-internationale Espoirs

Poste 4 :
Courtney Hurt, 27 ans, 1,85 m
Assistan Kone, 22 ans, 1,95 m

Poste 5
Ewelina Kobryn, 35 ans

J-J-L.