Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Suite aux événements du mur de Séméac, "La France Insoumise" s’exprime

vendredi 28 juillet 2017 par Rédaction

Ce jeudi en fin de matinée, "La France insoumise" s’est exprimée en la personne de Pierre Montoya, entouré de Chantal Menvielle et Michel Sanciaud, suite aux évènements qui ont entouré le mur de la honte à Séméac.

Pierre Montoya : « Le fait qu’un mur ait pu être construit sous prétexte de la fermeture d’un hôtel qu’on en barre l’accès, ceci n’est qu’un prétexte, le fond de l’affaire est une affaire de xénophobie et de rejet de l’autre.

Par ailleurs, à la mairie de Séméac, quelqu’un a délivré une autorisation pour construire ce mur !

Il y a également un problème de droit, comment peut-on enclaver une propriété privée ?

Fermer l’accès à l’hôtel, c’est refuser que les migrants y rentrent, mais c’est aussi priver l’accès au propriétaire. Ce que ne pouvait ignorer l’adjoint qui a signé cette autorisation. Même si la construction de ce mur parait légale elle est totalement illégale. C’est un acte politique de la part de cet adjoint, il a pris cette décision en connaissance de cause. Un scandale frappe notre département là où il n’aurait jamais dû avoir lieu.

Comme dans toutes les périodes de crises, de conflits et de guerres, les migrants, les réfugiés et les apatrides en sont la conséquence. Ils viennent en France pour sauver leur peau.

Nous avons déjà connu des périodes identiques en 40. Les imbéciles d’alors tenaient les mêmes propos que ceux d’aujourd’hui contre les populations misérables faites d’Italiens, de républicains espagnols, de portugais etc.….. Les imbéciles d’aujourd’hui n’ont rien à envier à ceux de 40.

Notre département a été une terre d’accueil bon gré ou mal gré et nous vivons tous ensemble en bigourdans.

Nous étions en droit de penser que ces périodes étaient révolues, pourtant à Séméac nous retrouvons de ces patriotes tous aussi xénophobes et anti pauvres comme en 40, ils dénoncent et montent un mur comme d’autres installaient des barbelés »

Et de poursuivre : « Grâce à la réaction de citoyens conscients, outrés et en colère, le mur est enfin tombé et la raison l’a emporté. Face à l’humanité et la dignité de la majorité de nos concitoyens, le mur de la honte est tombé. Une page locale se tourne mais laisse un goût amer. Il appartient donc aux services de l’Etat de faire le nécessaire pour le bon accueil des migrants. »

« Nous demandons que l’adjoint qui a signé le permis de construire de ce mur soit démis de ses fonctions, ou démissionne pour avoir commis cette forfaiture , il a eu une attitude indigne et occupe un poste pour lequel il n’est pas digne. Pour une municipalité qui se dit de gauche il est dans l’intérêt que cet adjoint démissionne, » Insiste Pierre Montoya.

Pour conclure il fera remarquer amèrement que cette opération a été cautionnée par le député des Hautes-Pyrénées, Jean Bernard Sempastous, alors qu’il n’avait pas à s’engager dans une telle attitude qui est anti républicaine. 

Nicole Lafourcade