Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Film sur La Résistance dans les Hautes Pyrénées : Se Libérer

mardi 20 octobre 2009 par Rédaction

Le Comité des Oeuvres Sociales (COS) du personnel territorial de la Ville de Tarbes vous invite à la projection de la 2ème partie du film sur la Résistance dans notre département le vendredi 23 octobre 2009 à 20 h 30 à la Maison des Associations 4 bis Quai de l’Adour 65000 Tarbes. Ce film a été produit à l’initiative du COS et réalisé par des militants syndicaux avec la participation de l’historien José Cubero

« Après le débarquement des Alliés le 6 juin 1944 en Normandie, la Résistance sort de l’ombre et mène des actions de guérilla pour entraver les mouvements des troupes allemandes. Si le Corps franc Pommiès (CFP), les Francs tireurs et partisans français (FTPF) et les Guérilleros tendent des embuscades parfois meurtrières, les Allemands réagissent violemment par des actions de contre-guérilla. Une unité de la division SS Das Reich sème la mort entre Montgaillard et Bagnères-de-Bigorre, Tarbes subit un bombardement et les maquis de Banios, de Sombrun et de Payolle , mais aussi les villages d’Avezac et de Tilhouse sont attaqués.

Puis, lorsque le débarquement du 15 août en Provence menace d’isoler dans une grande nasse les troupes qui occupent le Midi, entre le Rhône et l’Atlantique, Hitler ordonne le repli. Les forces de la Résistance, le CFP, les FTPF et les Guérilleros, les Mouvements unis de la Résistance
(MUR) les harcèlent à partir du 18 août. A Lourdes, la garnison allemande se rend, celle de Tarbes et les unités de la vallée d’Aure sont sévèrement accrochées. Le 20 août, le département est libéré.

Après les poursuites, le CFP, vers Autun et l’Allemagne, et le premier bataillon du Régiment de Bigorre, vers les poches de l’Atlantique, contribuent à la libération totale du territoire national. »