Site d’informations en ligne, sur Tarbes et le Grand Tarbes
  Informations Lourdes et Grand Tarbes  Informations Lourdes et Pays de Lourdes  Informations Bagnères de Bigorre  Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves  Informations Pays de Lannemezan  Information Pays du Val Adour  Informations Hautes-Pyrénées     
       

Laloubère : les voeux du maire Patrick Vignes

lundi 20 janvier 2014 par Rédaction

La cérémonie des voeux a rassemblé à Laloubère une nombreuse assistance, au premier rang de laquelle figuraient plusieurs personnalités. Le maire Patrick Vignes a prononcé une allocution écoutée avec beaucoup d’attention.

CEREMONIE DES VŒUX 2014

 Le discours de Patrick Vignes, maire de Laloubère

Mesdames,
Messieurs,
Bien chers tous,
Chers Amis,

C’est donc pour la 6ème fois qu’il me revient l’honneur, en mon nom personnel et au nom de l’ensemble des Conseillers Municipaux qui m’entourent, de vous souhaiter la bienvenue à l’occasion de cette Cérémonie des Vœux, mais aussi de vous remercier de votre présence toujours nombreuse, et de surtout pouvoir vous adresser tous nos meilleurs vœux les plus sincères pour cette nouvelle année.

Que 2014 vous apporte, à toutes et à tous, ainsi qu’à tous ceux qui vous sont chers, santé et réussite dans tous vos projets, qu’ils soient d’ordre professionnel ou familial.

J’ai eu l’occasion lors de cette même cérémonie l’an passé, et pour les Fêtes de Laloubère, de faire allusion à mon absence de lassitude de présider ce type de manifestation, et en particulier ces deux rendez-vous que nous avons voulu, avec toute l’équipe qui se tient à mes côtés, incontournables.

Je vous avoue, ce soir, mettre tout en œuvre afin qu’il me soit permis de vous fixer à nouveau ces rendez-vous pour les prochaines années.

Parmi tous les remerciements qu’en pareille circonstance il est d’usage de formuler, je voudrais situer au premier rang de tous celui que je voudrais vous adresser à vous qui, en répondant toujours nombreux, pour ne pas dire toujours plus nombreux, avaient permis que soit couronnée de succès l’initiative que nous avons voulu de disposer à Laloubère de ces temps forts qui rythment la vie de la commune.

Ces moments que nous avons souhaité privilégier, rassemblent dans des instants conviviaux, sans distinction, toutes les Laloubériennes et tous les Laloubériens en présence de l’ensemble des partenaires de la commune et contribuent, non seulement à favoriser et cultiver le bien vivre ensemble, mais aussi à l’attractivité et au rayonnement de notre commune.

A cet égard, je me réjouis que nous puissions accueillir ce soir les nouveaux habitants de Laloubère, et leur souhaiter la bienvenue parmi nous.

Je ne doute pas que vous vous en soyez convaincu, mais je souhaite vous dire, une nouvelle fois, la grande joie et l’immense fierté qui sont les nôtres d’exercer avec votre soutien le mandat que vous avez bien voulu nous confier.

Avant de poursuivre, je voudrais tout d’abord vous présenter les excuses de :

• Michel PELIEU

Je voudrais saluer la présence de :

• Gérard TREMEGE
• Gérard BOUBE
• François-Xavier BRUNET

Je voudrais également remercier de leur présence les Maires et les élus qui ont répondu à notre invitation, et leur dire combien nous sommes sensibles à leur présence ce soir à nos côtés.

Je saisis cette occasion, en saluant les Maires du Canton, d’évoquer la réforme de la carte cantonale, sans toutefois ici en évoquer la pertinence, mais pour faire le constat toutefois, avec vous, de l’absence de concertation des Maires que nous sommes, et à travers cette absence de considération, qui ne serait pas des plus graves, si elle ne témoignait pas de l’absence d’intérêt pour les liens qui se sont noués entre nos différentes communes depuis de longues années.

Je voudrais que vous m’accordiez le crédit de penser que je ne fais pas cette observation uniquement en raison de voir notre commune appartenir désormais au Canton de Barbazan-Debat, mais plutôt parce que je ne m’explique pas l’appartenance désormais des communes d’Horgues, Momères, Arcizac-Adour, et Saint-Martin au Canton de la Vallée d’Arros, bien que son épicentre en soit Tournay, où je compte quelques amis.

C’est quelqu’un du dessus de la Loire qui a dû dessiner les plans pour défaire, à ce point, ce qui avait été construit le long du lit de l’Adour.

Je voudrais également remercier de leur présence nos interlocuteurs institutionnels de l’Etat, du Conseil Général, du Grand Tarbes, qui nous apportent au quotidien leur concours et dont je tiens, une nouvelle fois, en présence de tous, à souligner ici non seulement leur compétence, mais aussi la qualité de nos relations.

Je voudrais insister, en cet instant, sur l’importance à mes yeux de pouvoir réunir l’ensemble des partenaires qui interviennent dans l’action municipale dans laquelle tiennent toute leur place les fournisseurs de la commune que j’associe à mes remerciements.

Je saisis cette occasion pour saluer le professionnalisme de chacun dans leur partie, qui est le gage de la bonne réalisation de nos projets et la satisfaction de nos besoins.

Comment en cet instant ne pas me faire l’interprète de l’ensemble du Conseil Municipal pour dire à l’ensemble de notre personnel combien nous apprécions son engagement à nos côtés, lui qui s’acquitte avec dévouement et enthousiasme de l’ensemble des missions que nous avons souhaité lui confier, afin de vous offrir la qualité de service que vous êtes en droit d’attendre.

Je voudrais bien entendu dire toute notre reconnaissance à l’ensemble des associations de notre commune, qu’elle soient culturelles ou sportives, qui se sont surpassées cette année encore pour contribuer à l’animation de notre village par l’organisation, parfois outre leurs activités habituelles, de nombreuses manifestations au cours desquelles elles ont su nous faire partager leur passion et leur dynamisme, mais aussi nous donner toute la mesure de leur talent.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous avons souhaité, ce soir, les mettre à l’honneur avant de passer aux agapes, mais nous y reviendrons.

Je salue également, comme chaque année, la présence de Frère Joseph et son action inlassable dans notre paroisse, et à travers cette forme de dévouement aux autres, je tiens à rendre un hommage appuyé à toute l’équipe de notre Centre Communal d’Action Sociale qui se mobilise, au quotidien, afin de soulager ceux d’entre nous que la vie épargne le moins, et ce dans une démarche tout aussi discrète qu’efficace.

Je ne faillirai pas à mon habitude de saluer l’engagement du corps enseignant de notre commune, non sans souligner les compétences déployées pour préparer nos chères têtes blondes, non seulement à franchir avec succès les différentes étapes de leur parcours scolaire, mais aussi pour les préparer à une vie d’adulte riche et épanouie, et ce en se prêtant à diverses expériences soutenues par la commune depuis 2008, qu’il s’agisse du projet d’Ecole Numérique Rurale, du programme de Développement Durable et de Sensibilisation aux Enjeux de la Prise en Compte de l’Ecologie, ou encore la concrétisation du projet Musique des Ecoles.

Une nouvelle année vient de s’écouler sans que nous n’ayons pu déceler des signes avant-coureurs d’un retour significatif de croissance pouvant laisser espérer une véritable amélioration de la situation économique.

Les Elections Européennes du printemps se profilent alors que l’Union Européenne est en passe de manquer de souffle pour exister au rang qui doit être le sien.

2013 vient de s’achever sans qu’il ne soit nécessaire, pour rester optimiste, de s’attarder sur son bilan tant l’économie française reste prisonnière d’une activité au ralenti au sujet de laquelle nous voulons voir, dans les intentions affichées par le Chef de l’Etat en faveur des entreprises, une lueur d’espoir afin notamment que soit remportée une victoire décisive sur le chômage.

S’agissant de notre département, comment ne pas évoquer les intempéries qui sont venues aggraver une situation économique déjà fragilisée, et dont le seul point positif à relever réside dans le formidable élan de solidarité qui s’est exprimé à cette occasion et qui a permis, notamment grâce à l’action du Conseil Général avec son Président Michel PELIEU en première ligne, de rendre les choses moins difficiles.

Dès le 15 juillet, lors de sa séance du Conseil Municipal, notre commune a témoigné de son côté, à son niveau, de sa solidarité par l’attribution d’une aide d’un montant de 1 000 €, via l’Association des Maires du département.

Toutefois, et malgré le contexte hostile de raréfaction des ressources des collectivités locales, l’équipe Municipale qui m’accompagne affiche la volonté de soutenir, à son niveau, l’activité économique de notre département par l’aboutissement de projets sans lesquels la situation se trouverait encore plus dégradée, avec des conséquences désastreuses immédiates sur les comptes sociaux et l’emploi.

A cet égard, le moment serait précisément venu de dresser devant vous le bilan de nos actions passées, et projets à venir.

Il se trouve cependant, et le public averti que vous êtes ne peut l’ignorer, que 2014 sera marquée par le renouvellement des Conseils Municipaux.

L’organisation des Municipales est entourée d’un certain nombre d’obligations faites aux Maires, et notamment celle de s’attacher à ce que, par exemple lors des cérémonies qui précèdent, il ne soit pas fait à cette occasion la promotion des réalisations et des projets de l’équipe municipale, à l’exception de celles organisées conformément à une périodicité habituelle et dans des conditions identiques à une manifestation équivalente.

Dans notre cas, et comme vous le savez à l’occasion de chaque cérémonie des vœux nous avons voulu vous rendre compte publiquement de nos réalisations passées, présentes, et à venir, parce que ce type de rencontre, outre l’aspect convivial dont nous ne devons pas nous départir, devait aussi, à nos yeux, prendre une place particulière dans l’obligation que nous nous assignons, d’information et de transparence, et ce dans une relation de proximité la plus étroite possible.

Sans rentrer dans le détail du bilan de la mandature et des projets à venir que nous formons pour la prochaine, je ne peux résister, sans me départir du devoir de réserve de circonstance, d’évoquer devant vous la diversité des chantiers, grands ou petits, que nous avons pris à bras le corps avec la seule volonté d’améliorer le quotidien et le cadre de vie de chacun, tant sur le plan de la sécurité, que de l’embellissement de notre commune, avec :

• les différents travaux engagés sur l’ensemble de nos équipements, avec par exemple l’école maternelle, l’école primaire, la Mairie,

• l’entretien au quotidien de la voirie communale et de nos espaces publics,

• mais aussi, la rénovation et la mise aux normes du complexe sportif.

Comment ne pas évoquer l’aménagement du cœur de village et la sécurisation de ses accès, dont les effets, outre leur traduction en termes de sécurité des commerce, des écoles, des services publics, pour les usagers renforce l’attractivité de notre cœur de village en particulier, et de Laloubère en général.

Je voudrais saisir cette occasion pour remercier l’Etat, le Conseil Régional, le Conseil Général et le Grand Tarbes, qui par leur accompagnement ont permis, par la mise en place de différentes participation, de boucler le financement, et donc la mise en œuvre de l’ensemble de ces programmes structurants si nécessaires, sur le plan de la sécurité, à notre village.

Je voudrais préciser qu’au total ce sont près de 3 M d’€ TTC d’investissements qui ont été réalisés ou engagés, et ce en préservant la pression fiscale, cette dernière ayant évolué sur la période de moins de 1 %.

Outre ces chantiers, qui constituent la partie visible de notre action, notre énergie a été consacrée à des dossiers moins visibles mais qui participent tout autant à l’amélioration de notre cadre de vie, à l’attractivité, ainsi qu’au rayonnement de notre commune, avec par exemple :

• l’urbanisme commercial et la préservation et le développement de notre zone commerciale,

• l’installation de la crèche Babylou ainsi que du relais d’assistantes maternelles Karnaval,

• la révision simplifiée du PLU devant rendre possible l’extension de la polyclinique Ormeau Pyrénées sur la commune,

• le dossier de réhabilitation de notre réseau d’assainissement, etc...

Par ailleurs, comment ne pas vous dire, ce soir, la conscience que nous avons de tout ce qu’il reste à réaliser, et que dans notre programme nous vous proposerons de faire pour vous, avec vous, notamment par la poursuite des investissements liés à la sécurité et à l’attractivité de notre commune, mais aussi à l’exercice dans les meilleures conditions possibles de la pratique sportive et du soutien au monde associatif dans toutes ses dimensions.

L’ensemble de nos réalisations passées, présentes, et à venir, ont été rendues possibles grâce aux efforts de gestion que nous avons accomplis et vous pouvez compter sur nous pour préserver la pression fiscale et le niveau d’endettement de la commune de telle sorte qu’il nous soit permis de satisfaire à nos besoins courants, mais aussi à ceux qui conditionnent la destinée de notre chère commune.

Avant de conclure, et de confier l’animation de notre soirée au groupe Pick Up, je voudrais remercier la petite équipe qui a su se mobiliser autour d’Hélène, Geneviève, Nicole et les autres pour préparer le buffet que nous allons partager en soulignant toutes leur bonne volonté communicative.

Un peu plus personnellement, je voudrais rendre, en cet instant, un hommage appuyé à tous les Conseillers Municipaux qui m’entourent, non seulement pour leurs compétences et leur loyauté à mon endroit, mais aussi pour leur capacité à accepter ma patience en général, et à leur endroit en particulier.

Un peu plus personnellement encore, à l’heure où est ravivé le débat controversé du respect de la vie privée, je me risque à avoir, devant vous, une pensée pour celle qui m’accompagne au quotidien, jour et nuit, dans cette aventure.

Je voudrais aussi qu’ensemble, au moment où notre pays a été conduit une nouvelle fois pour lutter contre le terrorisme à s’engager dans un nouveau conflit, que nous ayons ensemble une pensée pour nos régiments, qui sont déployés pour combattre ce mal qui frappe à l’aveugle, et faire triompher la démocratie.

Je ne saurais conclure mon propos, comme chaque année, sans livrer à votre réflexion une citation attribuée à SENEQUE, et dans laquelle on peut déceler des valeurs qui nous rassemblent et qui nous ressemblent, et selon laquelle :

« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas. C’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles. »

En vous renouvelant tous mes vœux les plus sincères de santé, bonheur et réussite dans toutes vos entreprises, à vous, vos familles et tous ceux qui vous sont chers, je voudrais à présent que nous rendions aussi un hommage appuyé à l’ensemble des associations de notre commune et souligner le rôle éminent du monde associatif dans l’animation de Laloubère et la richesse et la diversité de leurs représentations.

Avant d’appeler chacun de leurs Présidents à nous rejoindre à la tribune, afin que leur soit manifesté toute notre reconnaissance à travers un tonnerre d’applaudissements, nous allons récompenser les minimes du Basket et l’équipe réserve de l’UAL Rugby pour leur brillants succès ".